Share
L’application de messagerie sécurisée Signal devient très populaire après les élections américaines

L’application de messagerie sécurisée Signal devient très populaire après les élections américaines

Depuis les révélations de Snowden en 2013 sur l’étendue des systèmes d’écoute sur Internet mis en place par la NSA, le grand public n’a dans l’ensemble que peu changé ses habitudes. « Je n’ai rien à me reprocher, pourquoi est-ce que l’on m’espionnerait ? » est une réplique sortant souvent de la bouche des personnes sceptiques. Une situation qui a changé depuis les dernières élections américaines, où un personnage très controversé est arrivé au pouvoir : avec cette accession, Donald Trump a maintenant accès aux outils de la NSA pour espionner à peu près n’importe qui dans le monde. Et cela inquiète…

Car si finalement le grand public n’avait auparavant pas peur d’être espionné, c’est parce que l’ancien président américain n’inspirait pas la peur. Qu’en est-il lorsque une personne ouvertement raciste, misogyne et intolérante arrive au pouvoir et souhaite asseoir son pouvoir avec les moyens technologiques mis à sa disposition ? C’est en tout cas la question que se pose de nombreuses personnes qui migrent vers l’application Signal.

signal

Disponible pour Android, iOS, et sur votre ordinateur via Chrome (ou son alternative Chromium), Signal est une application de messagerie et d’appels qui va encrypter vos conversations d’une manière qui fait que personne d’autre que vous et votre correspondant allaient pouvoir décrypter ce qui a été dit. Si ça ne semble pas être une app très fun, sachez néanmoins que son interface et sa facilité d’utilisation n’ont rien à envier à WhatsApp : vous pouvez envoyer n’importe quel type de fichiers à vos correspondants, vous pouvez faire des messages groupés, vous pouvez aussi utiliser l’application comme programme pour gérer vos SMS au quotidien, même avec les personnes qui n’utilisent pas Signal (c’est ce que je fais depuis plus d’un an).

La seule différence avec le géant WhatsApp (qui appartient à Facebook) ? Vos conversations privées sont réellement privées ! Une récente analyse de Signal, analyse possible car le code de l’application est Open Source, démontre que votre vie privée sera réellement respectée et qu’il ne sera pas possible pour un tiers d’accéder à vos messages. Même les développeurs de Signal n’ont pas cette possibilité.

Depuis le 9 novembre 2016 donc, Signal voit son taux d’adoption exploser suite à l’élection de Trump à la tête des États-Unis d’Amérique. L’un des créateurs de Signal déclare ainsi que « la croissance de Signal n’a fait que s’accélérer au cours des dernières semaines et qu’il n’y a pour le moment pas de signe montrant que cela va s’essouffler ». Sur les réseaux sociaux et les stores d’applications, Signal est devenu l’une des application les plus mises en avant en quelques jours.

« Les gens sont vraiment en train de prendre leur vie privée au sérieux, peut-être bien pour la première fois depuis les révélations de Snowden » déclare l’un des créateurs de Signal.

Il faut dire que Trump a promis de mettre en prison ses opposants politiques, de poursuivre les journalistes qui ne seraient pas en accord avec lui et de punir les femmes ayant subi un avortement… Difficile de ne pas avoir envie de se cacher au maximum d’un gouvernement pareil !

Les défenseurs de la vie privée ne cessent de le répéter : le problème avec une surveillance globale et massive, ce n’est pas que vous n’ayez rien à vous reprocher, c’est qu’un tel système orwellien puisse tomber entre de mauvaises mains. Le cas des USA va être révélateur dans les prochains mois de ce que l’usage des nouvelles technologies peut entraîner comme dérives potentielles. Je vous invite expressément à adopter Signal, même si ce n’est que pour vos SMS quotidiens. Au moins vous serez certains que personne ne viendra les lire par dessus votre épaule…

Source

8 Commentaires sur cet article

  1. Est ce qu’on pourrait avoir plus de détails sur le fonctionnement de Signal?
    Est ce qu’il y a un échange de clefs pour pouvoir communiquer de manière cryptée entre 2 applis Signal?
    Comment ça se passe si la personne d’en face n’utilise pas Signal? 90% des gens autour de mois s’en foutent de ce genre de chose donc j’imagine qu’ils n’ont jamais entendu parler de messageries cryptées donc si j’utilise Signal au quotidiens ça sera principalement pour envoyer des SMS à des personnes n’utilisant pas Signal, du coup ça perd un peu de son intérêt.

    Répondre
    • Aucun intérêt à utiliser si la personne en face n’utilise pas Signal.
      De plus, Signal par par le Google Cloud Messenging, comprendre que Google est utilisé pour faire transiter, donc bon, côté interception, c’est moyen comme protection.
      Sinon il y a Conversation (.im) en 100% indé.

      Répondre
  2. Quelle est la différence entre Telegram et Signal ? (à part que je dispose de l’appli Telegram sur mon Ubuntu Touch)

    Répondre
  3. Faut arrêter la parano, là.
    « Signal très utilisé depuis les attentats », « Signal très utilisé depuis les élections »… de la pub, oui !

    Répondre
  4. C’est de la merde :
    – Je doit fournir un numéro de téléphone pour l’utiliser
    – Je doit posséder un téléphone iOS ou Android pour l’utiliser

    Répondre
  5. Je ne comprend pas comment Snowden peut promouvoir un logiciel qu’il faut installer depuis Apple Store ou Google Play.

    Répondre
    • gloubiboulga

      peut être, parce qu’il travaille toujours pour la NSA et qu’il nous prend tous pour des cons..! 😉
      je me suis quand même posé plusieurs fois la question…la NSA injecte un de ces agents dans la population en le faisant passer pour un traitre et ce dernier manipule les masses en les poussant à utiliser tel ou tel service…en tout cas, ça ferait un bon scenario de film ! 😉

      Répondre
    • Sinon il y a Threema : développé et hébergé en Suisse, multiplateforme (Android, iOS et Windows Phone), chiffrement de bout en bout, ne requiert aucun numéro de téléphone (donc anonymat réel), riche en fonctionnalités (il est même possible de créer des sondages !), etc.
      Ah et il n’est même pas indispensable de passer par le Google Play Store, car il est possible de l’acheter depuis leur site (même en bitcoin) 😉
      Seul « inconvénient », il est payant. Mais on parle de quelques euros à payer une seule fois. En plus, ça rassure quant à la pérennité du projet.
      Au passage, ce n’est pas parce qu’un logiciel est installé depuis le magasin d’applications des GAFAM qu’il n’est pas sécurisé. Au pire sauront-ils que tu l’as installé, mais sans plus… ou alors tu as peur que l’application soit furtivement modifiée ?

      Répondre

Laisser un commentaire