Share
Qui contrôle l’information qui paraît dans la presse française ?

Qui contrôle l’information qui paraît dans la presse française ?

Il est de notoriété publique que si une entreprise souhaite bénéficier d’un levier auprès du gouvernement afin de négocier certaines lois ou rachats d’entreprises à son avantage, ou qu’elle veuille influencer une partie de l’opinion publique, le plus simple est encore d’acquérir un groupe de presse avec de nombreux titres importants afin d’avoir un maximum d’impact. C’est exactement ce qui s’est passé en France durant ces dernières années avec des rachats comme celui du journal Le Monde par Xavier Niel (Free) ou depuis de nombreuses années celui de TF1 par le groupe Bouygues.

Le problème, c’est qu’il est difficile de s’y retrouver simplement dans cette jungle des médias afin de savoir à qui ils appartiennent et dans quelle mesure ils sont donc susceptibles de nous influencer… Mais heureusement, l’ACRIMED (l’observatoire des médias) a réalisé une image qui résume parfaitement bien les différents tenants et aboutissants des propriétés des différents groupes de presse français !

presse_francaise_v1.2

Vous noterez au passage que de nombreuses personnalités citées ici (Patrick Drahi, Alain Weill par exemple) sont liés de près ou de loin à différents scandales, notamment des fameux « Panama Papers ». Cela pourrait bien expliquer pourquoi les médias français n’ont finalement que peu parlé de ces fraudes et blanchiments d’argent à grande échelle (pour ne pas fâcher le patron et ses amis) et qu’ils auraient bien plus tendance à mettre en avant la menace terroriste ou l’actualité footballistique…

Source

2 Commentaires sur cet article

  1. Maat-Yeux

    Encore plus aberrant !
    Les médias français qui parlent peu des problèmes de leurs patrons sont dans une crise financière qui résulte de licenciement et d’un manque de moyens pour leurs investigations. Je croyais que faire partie d’un grand groupe protégerait …
    Bref pour dire que si les médias (presse) parleraient des accusations a l’encontre de leurs président , ceux ci ne pourraient pas leur faire de grosses sanctions.
    Une solution utopique : que les sites de presse (employés) victime de grand groupe se réunissent pour lutter financièrement et pour leurs indépendance…

    Répondre
  2. Contrôler juridiquement la presse pour le bien-être général pourrait-il constituer une atteinte au droit de la presse?

    Répondre

Laisser un commentaire