Share
Ajouter des personnages féminins dans les jeux vidéo requiert-il vraiment plus de travail ? La réponse est non

Ajouter des personnages féminins dans les jeux vidéo requiert-il vraiment plus de travail ? La réponse est non

Si vous suivez l’actualité vidéoludique, vous vous souvenez peut-être de l’éditeur Ubisoft qui ne voulait pas ajouter de personnages féminins jouables dans son jeu Assassin’s Creed Unity car « cela demanderait trop de travail pour animer un personnage féminin ». Une excuse qui tient la route ? NON !

Quand on crée un jeu basé sur des soi-disant études marketing poussées qui vont révéler que « les joueurs ne veulent pas jouer avec des personnages féminins forts » (allez comprendre le succès phénoménal de Tomb Raider dans ce cas…), on se retrouve avec des titres où il n’est pas possible d’incarner une joueuse au sein du jeu, alors même que la majorité des gamers sont maintenant des femmes.

Cette excellente vidéo décortique l’étrange relation qu’ont les éditeurs de jeu avec le genre féminin (avec par exemple Electronic Arts qui a mis 20 ans avant d’inclure la possibilité de jouer avec des équipes féminines dans FIFA, ou Activision qui a attendu 10 ans avant de permettre aux joueurs de pouvoir jouer avec un soldat du sexe féminin) :

La route sera encore longue pour que les filles ne soient pas seulement représentées comme de frêles demoiselles en détresse à sauver ou comme des combattantes qui doivent être forcément sexy, mais il semble que le marché commence enfin à bouger ces derniers temps. Pourvu que ça dure !

10 Commentaires sur cet article

  1. Emmanuel Bouillon

    Sur Mass Effect, ca fait 10 ans qu’on peut choisir un personnage masculin ou féminin 🙂

    Et des romances hétéro ou homo !

    Répondre
  2. Datawolf

    Ubisoft ne dit pas que c’est plus dur d’animer un personnage féminin, il dit que ça serait faire le travail en double (version masculine + version féminine).

    Répondre
  3. lainiwaku

    Sur mass effect les armure font que les boobs sont fixe, mais sur un personnage avec bobs animé +cheveux long animé forcement sa prendra plus de temp qu’un perso masculin

    Répondre
  4. Ça serait pas mal d’éviter les titres manichéens et autres du genre, car toute personne travaillant dans le jeu vidéo pourrait démonter cette vidéo et cet article en 2 minutes.
    Bien sûr que si ça requiert plus de travail !
    Permettre de jouer une femme lorsqu’un scénario d’un jeu (exemple au hasard, Assassin’s Creed Unity) a été écrit pour un personnage masculin, ça requiert:
    – une partielle réécriture du scénario (plus de travail pour le scénariste)
    – une vérification de chaque ligne de texte (plusieurs centaines de milliers de lignes parfois !) pour vérifier que le texte ne contient pas d’erreurs avec la mise en place des mots au format féminins plutôt que masculin (plus de travail pour les personnes de la localisation)
    – une nouvelle traduction de chacune de ces lignes, parfois pour la dizaine de langues que contient le jeu ! (plus de travail pour les personnes de la traduction)
    – parfois une réécriture du code du moteur, car la prise en compte de deux genres (masculin/féminin) n’est pas quelque chose qui a été pensé dès le départ (plus de travail pour les programmeurs moteur)
    – les artistes 3D et 2D doivent créer une nouvelle version d’un personnage, l’animer, vérifier que les animations préexistantes fonctionnent correctement (et si ça n’est pas le cas, en recréer une partie), etc… c’est pas parce que les animations ont été créées une fois qu’elles peuvent servir pour tout autre personnage comme ça d’un claquement de doigts ! (donc plus de travail pour les artistes)
    – les voix doivent être enregistrées une nouvelle fois pour la version féminine, et vérifiées (plus de travail pour les artistes du son)
    – les testeurs doivent tout tester en double, car un bug qui arrive avec le personnage féminin n’arrive pas forcément avec le personnage masculin et vice-versa (plus de travail pour l’équipe de test)
    – et pour couronner le tout, les personnes supervisant chaque équipe doivent aussi vérifier chaque chose en double, s’assurer que tout fonctionne, manager les équipes et leur temps de travail pour pouvoir placer toutes ces heures supplémentaires dans le temps imparti par l’éditeur jusqu’à la sortie du jeu, qui a été fixée des mois à l’avance et devrait pouvoir être respectée. Et si ça ne rentre pas, ça veut dire plus d’overtime et de crunch time pour chacune des personnes impliquées citées ci-dessus, ce qui nécessairement implique moins de temps passé sur le polish et d’autres bugs, et un jeu globalement de qualité moindre (pas forcément beaucoup, mais parfois si !).

    Quand tout a été prévu depuis le départ, c’est à dire depuis la conception du jeu, les managers et personnes établissant les plannings de chacun peuvent inclure toutes ces heures supplémentaires, peuvent couper certaines features du jeu qui ne rentreraient plus dans les plannings, etc… en somme, peuvent gérer ce temps supplémentaire pour ne pas que le jeu en souffre, c’est normal, c’est comme ça que ça fonctionne dans la production de n’importe quel produit dans le monde.
    Mais quand ça n’a pas été prévu, et qu’il faut faire rentrer tout ça à la fin du projet dans les planning des équipes déjà fatiguées par le travail accompli durant parfois plusieurs années, et bien le jeu risque d’en souffrir au final !
    Alors je passerai sur la réponse d’Ubisoft qui, probablement dans un souci de simplicité, a sur-simplifié la chose et a oublié de mentionner tous ces détails que j’ai listé ci-dessus, ils s’y sont mal pris et ça leur est retombé dessus. Ça arrive à tout le monde et parfois une personne en interview ou même par écrit n’a pas le temps ou la présence d’esprit de faire la réponse parfaite et internet s’en empare et ça leur vaut un tollé…

    Mais tout de même, ici Anita Sarkeesian, qui est connue pour ses propos très biaisés et la plupart du temps sans vérification, se sert de cette histoire qui a fait du buzz pour, une fois de plus, parler de la sexualisation des femmes et le fait que le jeu vidéo traite les femmes d’une certaine manière, etc… Le même sujet qu’elle a déjà abordé et re-abordé plusieurs fois sans beaucoup de succès ou de reconnaissance dans d’autres vidéos ! Alors autant en remettre une couche bien que ça n’ait absolument aucun rapport avec cette histoire d’animation ! (d’ailleurs si on y regarde bien, à environ 3 minutes, elle change complètement de sujet et parle de cette histoire de sexualisation, son cheval de bataille… Et ça nous laisse plus de 4 min où elle parle de quelque chose qui n’a rien à voir avec ce soit-disant problème d’animation et d’absence de personnage féminin dans les jeux !) Alors utiliser une histoire qui a fait le buzz pour caser une nouvelle fois son discours usé jusqu’à la corde, ça s’appelle de l’opportunisme !

    Alors avant de suivre bêtement les avis de personnes qui n’y connaissent rien à la production de jeu vidéo et apparemment n’ont posé aucune questions aux personnes impliquées dans le secteur, et se servent de leur titres accrocheurs pour vendre leurs idées qui n’ont pas su accrocher le public par elle-même, il serait bien de vérifier soi-même !

    Répondre
    • Cela ne contredit pas mon article. Il suffit de prévoir AVANT que le joueur puisse incarner autre chose qu’un avatar masculin. Mass Effect le fait d’ailleurs très bien depuis des années.

      Répondre
      • En effet, mais toute l’histoire du tollé fait à Ubisoft et donc la base de cette vidéo est basé sur le fait que c’est juste quelques mois voire semaines avant la sortie du jeu, lorsque la majorité du travail avait déjà été fait, que la question et la réponse qui avait provoqué toute cette agitation avait eu lieu.
        Et ça n’enlève rien au fait que le titre de l’article est parfaitement faux. MÊME planifié AVANT, créer deux avatars différents au lieu d’un implique plus de travail.
        Alors oui, pour la question « mettre un personnage féminin à la place d’un personnage masculin requiert-il plus de travail? », là bien sûr la réponse serait non, une femme ou un homme c’est plus ou moins la même chose niveau charge de travail, et est-ce qu’on devrait mettre plus de personnage féminins dans les jeux vidéos, oui pourquoi pas, plus de diversité c’est bien !
        Je comprends qu’on soit sur la défensive quand on est attaqué sur ce qu’on écrit, mais un titre comme ça aussi définitif, ça ressemble plus à du clicbait qu’autre chose…

        Répondre
  5. mrmazure

     » la majorité des gamers » ??? Je lis de plus en plus d’infos ridicules ou non sourcées sur ce site… c’est presque dommage.

    Répondre
  6. Seulement… est-ce qu’un geek à déjà vue une femme en vrai :p

    Répondre
  7. Ajouter un personnage masculin dans Tomb Raider requiert-il vraiment plus de travail ? La réponse est non.

    Répondre

Leave a Reply Annuler la réponse