Share
Un graphique qui montre l’augmentation des revenus d’Ashley Madison quand de faux profils sont mis en place

Un graphique qui montre l’augmentation des revenus d’Ashley Madison quand de faux profils sont mis en place

Nous en parlions déjà il y a quelques jours : après son piratage, le site de rencontre spécialisé dans l’infidélité Ashley Madison a vu ses données internes analysées par une foule d’experts. L’un de ces experts a ainsi pu démontrer que la plupart des profils féminins du site sont de faux profils qui ont pour seul but d’appâter les clients masculins et de les faire payer plus sur le site.

Une arnaque à grande échelle dont il est difficile de visualiser l’ampleur. Mais le graphique qui suit montre bien l’augmentation des revenus d’Ashley Madison quand de faux profils sont mis en place !

L'évolution du nombre de profils payants suivant la mise en place ou non de faux profils féminins pour attirer les clients
L’évolution du nombre de profils payants suivant la mise en place ou non de faux profils féminins pour attirer les clients

Des données accablantes pour l’entreprise Avid Life Media qui édite ce sulfureux site de rencontre. Mais le pire dans tout ça reste la provenance de ce graphique…

En effet, il ne s’agit pas de données compilées par un expert autoproclamé ni par un quelconque geek anti-Ashley Madison. Ce graphique est tiré d’un email envoyé en interne entre le directeur de l’exploitation du site et le PDG d’Ashley Madison !

1410410065998839075
Un email envoyé entre Rizwan Jiwan et Noel Biderman en 2012

Ainsi, en mettant en place de faux profils féminins automatisés, les revenus du site sur le Canada serait passés de 60 000 $ par mois à 110 500 $ mensuels.

La mise en place de ces « bots » était donc bien une stratégie sciemment mise en place par la direction d’Ashley Madison afin de soutirer un maximum de fric aux utilisateurs du site. Et cette stratégie fonctionnait terriblement bien… Je sens que les personnes qui ont pu travailler sur cette plateforme de rencontre risquent d’avoir du mal à trouver un emploi dans les mois à venir.

Source

2 Commentaires sur cet article

  1. « Je sens que les personnes qui ont pu travailler sur cette plateforme de rencontre risque d’avoir du mal à trouver un emploi dans les mois à venir. »

    Je passe sur la conjugaison approximative… Au contraire, ils ne vont pas avoir du mal à retrouver du taf, leur département marketing et les équipes de maintenance du site ont parfaitement fait leur job pour que ni les prospects ni les membres ne se rendent compte de la façade à la soviets qu’était le site.

    (Le seul qui pourrait s’inquiéter… mais franchement… lequel de ces sites à la con est vraiment sécurisé et se préoccupe de ses membres ? c’est le responsable sécurité informatique)

    Répondre
    • +1, c’est du boulot bien fait.
      Des leviers aussi efficaces ça doit pas être facile à mettre en place.
      Même si le gars du marketing gonfle aussi probablement les résultats (les leviers marchent aussi sur les patrons lol).

      Répondre

Laisser un commentaire