Share
Les voitures autonomes peuvent être stoppées avec un simple laser et un mini-ordinateur

Les voitures autonomes peuvent être stoppées avec un simple laser et un mini-ordinateur

Promises à un avenir radieux, les voitures connectées pourraient bien changer notre manière de « consommer » l’automobile, voire même de révolutionner nos habitudes de vie au quotidien ! Sans compter sur une réduction drastique de nombre de morts et de blessés sur les routes…

Mais encore faut-il que ces voitures connectées puissent être suffisamment sécurisées pour pouvoir rouler sur route ouverte sans risque de danger pour ses occupants et son environnement proche. Si les essais de Google confirment que ce type de véhicule est bien plus sûr en ce qui concerne les risques d’accident, il apparaît aussi que les voitures autonomes peuvent être bien plus sensibles au piratage qu’un véhicule standard…

Le système de détection des obstacles au laser, utilisé dans la plupart des voitures autonomes
Le système de détection des obstacles au laser, utilisé dans la plupart des voitures autonomes

Le chercheur en sécurité informatique Jonathan Petit a ainsi pu déterminer qu’il était assez facile de tromper le LIDAR des voitures autonomes, soit le laser qui est utilisé pour détecter les obstacles et autres véhicules qui sont présents sur route.

Il suffit ainsi d’utiliser un laser standard, ainsi qu’un mini-ordinateur comme un Raspberry Pi ou un Arduino pour réussir à faire croire au LIDAR que des obstacles se trouvent devant lui, et ainsi faire arrêter complètement un véhicule autonome. Il est aussi possible de créer de faux objets virtuels mouvants, pour orienter ainsi la voiture ou le camion visé dans une direction particulière.

Ce qui est encore rassurant, c’est que le système mis au point par notre chercheur n’est fonctionnel seulement si le LIDAR utilise des impulsions qui ne sont pas encryptées. Bien que la plupart des véhicules autonomes actuellement en test n’utilisent pas des LIDAR chiffrés, il est probable que les versions commercialisées proposeront cette option pour sécuriser la navigation. Ces recherches illustrent néanmoins bien le genre de futures problématiques que vont rencontrer les constructeurs auto dans un avenir très proche !

Source

Laisser un commentaire