Share
ProtonMail, le service sécurisé de messagerie, passe en Open Source

ProtonMail, le service sécurisé de messagerie, passe en Open Source

Avec les politiques de surveillance conduites aux USA et bientôt en France avec la sulfureuse Loi Renseignement, c’est à se demander comment on peut véritablement garder sa correspondance privée à l’abri des regards indiscrets ! A moins que vous n’en ayez les compétences et que vous hébergiez vous-même votre service de messagerie, il n’y a finalement que peu d’alternatives pour garantir votre vie privée.

Heureusement, ProtonMail, un service de messagerie sécurisé hébergé en Suisse, propose de vous permettre une véritable sécurité pour vos correspondances, et passe même à l’Open Source afin de la garantir au mieux !

Une très bonne initiative de la part des spécialistes de la sécurité informatique qui sont derrière ce projet. Non seulement cela pourra inspirer d’autres projets de ce genre et permettre un véritable essor des messageries sécurisées (pour peu qu’elles soient hébergées à l’abri du regard de certains gouvernements trop indiscrets), mais le fait de rendre accessible à tous le code source du service lui permet de faire certifier à qui le souhaite qu’il ne peut y avoir de fuites de données personnelles avec ProtonMail.

Un programme de récompense a aussi été mis en place afin d’inciter les personnes suffisamment compétentes au niveau technique à signaler les bugs et autres failles de sécurité qu’elles pourraient déceler.

Une application mobile qui pourrait permettre d'éviter que Google ou Apple ne puissent mettre leur nez dans vos emails
Une application mobile qui pourrait permettre d’éviter que Google ou Apple ne puissent mettre leur nez dans vos emails

En plus de cela, une application pour Android et iOS va être bientôt disponible pour les heureux élus qui pourront reverser un don de 29 dollars à cette adresse afin de participer à la bêta fermée de ProtonMail.

Beaucoup de chemin reste encore à parcourir pour ProtonMail avant de pouvoir espérer conquérir le grand public. Il n’empêche : un moteur tournant sur du code Open Source qui pourrait bien lui permettre d’obtenir une robustesse et une sécurité à toute épreuve, ainsi qu’une application mobile qui pourrait lui ouvrir les portes du monde des smartphones, des appareils notoirement connus pour exercer habituellement une surveillance constante de vos échanges… ProtonMail est parti pour devenir un incontournable pour ceux qui souhaitent protéger leurs correspondances privées sans pour autant devoir mettre les mains dans le cambouis faute de temps ou de connaissance.

Source

11 Commentaires sur cet article

  1. goldfish

    Dans le même style il y a openmailbox que j’utilise et c’est français ! Après je sais pas si il est plus (ou moins )sécurisé que proton mail 😉

    Répondre
  2. Corrigez moi si je me trompe, mais ce n’est que le front-end de ProtonMail qui est OpenSource.
    Le projet m’intéresse beaucoup, mais le services n’étant pas compatible mail « classique » je doute que ça fonctionnera. Tant que la partie serveur est propriétaire, je doute que le service rencontre un succès grand public et mondiale.

    Répondre
    • Tu entends quoi par « mail classique » ?
      ProtonMail fournit un webmail très sécurisé/sûr, hébergé dans un pays dont les entreprises ne sont pas tenus de livrer les secrets de leurs clients.
      Tu veux quoi de plus ?

      Répondre
    • +1, dommage que le serveur ne soit pas (encore ?) open source.

      Par contre il me semble que ProtonMail est compatible avec les mails classiques si je comprends bien ce que tu veux dire. Le ProtonMail to ProtonMail est entièrement sécurisé, le ProtonMail vers extérieur est partiellement sécurisé (en gros le contenu du message est chiffré sur les serveurs ProtonMail à la Pastebin et on doit communiquer la clé de déchiffrement au destinataire d’une autre façon). Je sais pas ce qu’il en est de l’extérieur vers ProtonMail mais il me semble que ça marche sans problème

      Répondre
      • Je pense que lorsque Purexo parlait de compatibilité, il parlait des clients de messagerie classique (Outlook / Thunderbird). En effet, puisque le déchiffrement des données est faite via le navigateur, aucun client ne peut s’y connecter.

        Pour ce qui est de ProtonMail vers l’exterieur, seul la copie sur les serveurs de ProtonMail est chiffrée. Tout le reste est en clair, on peut donc communiquer avec n’importe quel autre service de messagerie sans avoir à donner une clef.

        Répondre
  3. Bonjour Niko,

    Il y a une question que je me pose depuis longtemps avec ces services qui utilisent des soft open-source (même si d’après le commentairede
    Purexo dans le cas présent, le serveur n’est pas open-source). Comment peut-on être sûr que l’application qui tourne sur le serveur est bien la même que celle dont la source a été ouverte ? Peut-être que leur code est fiable, mais que dans la version qu’ils ont compilé, ils ont ajouté une porte dérobée. C’est peut-être sombrer dans la paranoïa, et je ne pense pas être tombé aussi loin, mais je me pose la question par simple curiosité.

    Sinon super site, je te lis régulièrement 😉

    Répondre
    • Tu n’as pas de certitudes mais tu peux installer le soft sur ton propre serveur et donc maîtriser bien plus le truc.

      Répondre
  4. comment creer mon compte outlook de me compte protonmail l semblerait qu’outlook refuse de creer l’adresse mail

    Répondre
  5. Bonjour Niko, article très intéressant car la protection de la vie privée en ligne est en effet un sujet qui devrait être exploré afin d’éviter un maximum de futurs potentiels problèmes. Dans le même cadre, Mailfence est aussi un très bon service qui oeuvre pour la sécurité de tous en ligne. Son service de chiffrement est impeccable tout comme son service clientèle. Depuis que j’y suis, on peut dire que je ne peux pas me plaindre vraiment, le seul petit hic est qu’ils sont encore en train de travailler leur application mobile, tout comme Protonmail. Bref, une très bonne alternative avec quelques avantages de plus.
    https://www.mailfence.com

    Répondre

Laisser un commentaire