Share
Google sort une extension pour protéger votre adresse IP lorsque vous êtes sur un VPN

Google sort une extension pour protéger votre adresse IP lorsque vous êtes sur un VPN

Nombreux sont aujourd’hui les internautes de tout poil à utiliser un réseau VPN pour leurs usages personnels, que ce soit pour télécharger ou regarder des contenus en streaming à l’abri de la Hadopi, ou bien pour espérer passer entre les mailles du filet de la loi Renseignement.

Mais une faille dans l’interface de programmation WebRTC permettait d’arriver malgré tout à retrouver l’adresse IP d’origine d’une personne utilisant un VPN. Aucun correctif n’avait été proposé jusque-là, car il n’était pas possible de corriger cette faille critique sans revoir l’intégralité des bases de fonctionnement de WebRTC. Mais Google s’est semble-t-il bougé pour proposer une extension qui contourne ce problème de sécurité.

Baptisée WebRTC Network Limiter, cette extension gratuite permet d’éviter que votre adresse réseau locale ou votre IP publique ne soit révélée lorsque vous naviguez en passant par un service de VPN.

Une grande avancée en matière de protection de la vie privée et de l’anonymat, malheureusement entachée par certains problèmes potentiels si vous utilisez une solution de VoIP, un VPN et WebRTC Network Limiter en même temps. Cela est malheureusement dû aux limitations intrinsèques à WebRTC, qui ne sont normalement pas prêtes d’être changées de si tôt !

Moralité : méfiez-vous des technologies qui vous promettent l’anonymat ou le respect de votre vie privée. Le minimum est encore d’utiliser plusieurs moyens d’anonymisation en même temps, au cas où si l’un d’entre eux s’avère faillible, les autres puissent continuer à couvrir votre anonymat en toute confiance. Suivez donc les conseils d’Edward Snowden pour garder une protection maximum de votre vie privée en ligne.

1 commentaire sur cet article

  1. Zulgrib

    C’est pas une faille, ça fonctionne comme prévu …

    Répondre

Laisser un commentaire