Share
Un député envisage de bloquer tous les sites Internet X en France

Un député envisage de bloquer tous les sites Internet X en France

La question de l’accessibilité de la pornographie en ligne continue de susciter d’houleux débats, alors même qu’Internet est maintenant rentré dans nos moeurs depuis de nombreuses années.

Ainsi, un député français envisagerait bien de bloquer par défaut tous les sites Internet classés X en France. De quoi constituer aussi une liste des foyers qui souhaitent accéder à des contenus réservés aux adultes…

Car s’il est peu vraisemblable que ce genre de mesure puisse suffire pour empêcher un adolescent motivé à accéder à des films à caractère olé-olé, la mise en place d’un blocage par défaut des sites classés X s’accompagnera probablement de systèmes dignes des dystopies les plus malsaines : liste des sites bloqués, qui sera probablement utilisée à des fins de censure (comme cela s’est déjà passé au Royaume-Uni), base de données répertoriant les abonnés souhaitant accéder à de la pornographie…

Cela n’empêche pas l’un de nos députés de s’interroger sur la nécessité de bloquer par défaut l’accès à ces sites pour les internautes français :

M. Jean-Jacques Candelier interroge Mme la secrétaire d’État, auprès de la ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes, chargée de la famille, de l’enfance, des personnes âgées et de l’autonomie sur la pornographie véhiculée grâce aux nouvelles technologies, accessible dès le plus jeune âge. Il lui demande si le Gouvernement entend lutter contre ce fléau en proposant un code d’accès pour les sites à caractère pornographique ou en les bloquant par défaut, comme l’envisage David Cameron au Royaume-Uni.

Il existe pourtant déjà des solutions permettant de restreindre l’accès à ce genre de contenu. Mais il est probable qu’une personne n’y connaissant rien à un sujet (car n’ayant jamais travaillé de près ou de loin dans le domaine des nouvelles technologies, comme c’est ici le cas pour notre député) va préférer demander la mise en place de mesures lourdes, coûteuses, inefficaces, potentiellement liberticides, plutôt que d’envisager de sensibiliser les parents à ces problématiques…

Source

3 Commentaires sur cet article

  1. encore un qui chasse les mouches au bazooka…

    Répondre
  2. Patos le fourbe

    Le contrôle parental existe depuis des années, quelle magnifique preuve de la déconnexion de ces messieurs dames parlementaires, et un exemple de plus que ces gens sont obsolètes.

    Répondre
  3. The_Moye

    Je citerai le docteur Cox : « Je suis sûr que si on enlevait tout le porno sur internet il ne resterait plus qu’un seul site sur le web et il s’appellerait:  » Qu’on nous ramène le porno ! » ».

    Répondre

Laisser un commentaire