Share
Paramount veut réduire le délai entre sortie en salle et disponibilité des films à domicile

Paramount veut réduire le délai entre sortie en salle et disponibilité des films à domicile

Vous le savez tous : le monde de la culture et plus particulièrement du cinéma a été bouleversé par les nouveaux usages apportés par Internet dans notre quotidien.

Là où les spectateurs n’avaient pas d’autres choix que d’aller au cinéma pour regarder un film en avant-première, ou d’attendre de longs mois pour pouvoir l’acheter en VOD, DVD ou BluRay, le studio américain Paramount entend essayer de changer un peu les choses en réduisant le délai entre sortie en salle et disponibilité à votre domicile.

On passerait ainsi d’un délai minimum de 90 jours entre la première exploitation en salle et la sortie du film sur un service de streaming vidéo légal, à un délai de seulement 42 jours ! Une sacré réduction, qui pourrait aussi énormément impacter les exploitants des salles de cinéma.

Paramount y a semble-t-il pensé, et propose de partager avec ces derniers les revenus tirés de la vente de ces films proposés en avant-première sur les plates-formes légales.

De quoi comparer cela avec ce qui se fait en France, où la sacro-sainte (et Ô combien compliquée) chronologie des médias risque de favoriser le piratage d’oeuvres culturelles pendant encore un sacré moment : « de 10 mois pour les services de cinéma de premières diffusions qui ont conclu un accord avec les organisations professionnelles du cinéma et de 12 mois dans les autres cas. Il est de 22 mois pour les services de télévision en clair et pour les services payants autres que de cinéma qui appliquent des engagements de coproduction d’un montant minimum de 3,2 % de leur chiffre d’affaires de l’exercice précédent. Le délai est de 30 mois dans les autres cas. »

Je ne pense pas que c’est avec ce genre de législation ubuesque que l’on fera baisser le piratage ou que l’on favorisera la création cinématographique dans l’Hexagone…

Source

1 commentaire sur cet article

  1. Duncan Idaho

    Comme je le dis tout le temps : La première chose a avoir fait baisser le nombre de films/séries que je télécharge, c’est Netflix !

    Même si par ailleurs, j’achète des DVD, et j’ai la carte UGC Illimité… Et idem, depuis que j’ai l’abonnement Google Music, je n’ai pas ressenti le besoin de pirater de la musique, bizarrement…

    Répondre

Laisser un commentaire