Share
La première SuperCar imprimée en 3D entend révolutionner le monde de l’automobile

La première SuperCar imprimée en 3D entend révolutionner le monde de l’automobile

Alors que nos voitures se dotent de plus en plus de technologies permettant des aides à la conduite de plus en plus poussées, les processus de fabrication n’ont, quant à eux, que peu évolué durant ces dernières années.

Mais un petit constructeur automobile, Divergent Microfactories, entend révolutionner le monde de l’automobile en dématérialisant la fabrication des voitures !

DM-Blade-batwing-doors
La DM Blade, une voiture SuperCar très abordable par rapport à sa concurrence !

Quelle meilleure démonstration pour entrer avec un fort impact dans le monde de l’automobile que de dévoiler une SuperCar avec une meilleure accélération qu’une McLaren P1 ou possédant un ratio Puissance/Poids 2 fois plus important que la célèbre Bugatti Veyron ?

Ainsi, cette DM Blade est fabriquée avec des pièces imprimées en 3D s’assemblant comme des Legos, ce qui lui permet de réduire son impact sur l’environnement de bien des manières :

  • Au niveau écologique, cela permet de réduire à seulement 1/3 les émissions nécessaires pour créer les pièces et assembler ce véhicule par rapport à une voiture standard.
  • Au niveau économique, et c’est là l’argument qui risque d’avoir le plus d’impact, l’économie annoncée est tout simplement démentielle : seulement 1/50 des coûts d’une voiture normalement assemblée en usine !
L'assemblage du châssis à la main ne prend que 30 minutes
L’assemblage du châssis à la main ne prend que 30 minutes !

Non seulement DM souhaite vendre chaque année 10 000 de ses SuperCars puissantes et économiques, mais il compte aussi proposer son concept de fabrication à d’autres constructeurs automobiles traditionnels afin de baisser leurs coûts de fabrication.

L’avantage pour les clients d’un tel véhicule, hormis son prix plus réduit qu’une voiture normale, est qu’il sera très facile de faire imprimer de nouvelles pièces en 3D pour le réparer en cas de besoin. Une situation qui risque néanmoins de déplaire aux constructeurs traditionnels, bien qu’une réduction des coûts de fabrication à 1/50 du prix actuel risque de faire pencher la balance en faveur de ce nouveau type de fabrication. Quel sera le premier constructeur automobile connu à sauter le pas ?

Source

3 Commentaires sur cet article

  1. « cela permet de réduire à seulement 1/3 les émissions nécessaires pour créer les pièces et assembler ce véhicule par rapport à une voiture standard… »
    Il me semble que l’on parlait là des émissions pour les véhicules électriques.
    En tout cas c’est passionnant et très prometteur !

    Répondre
  2. Je verrai bien Tesla y passer 🙂

    Répondre
  3. Ce qui me stupéfie c’est qu’il y ait des gogos pour gober ces sottises de premier avril. Diminuer les émissions de carbone avec une supercar … Tsss

    Répondre

Leave a Reply Annuler la réponse