Share
Faut-il encore « retirer en toute sécurité » les clés USB de nos ordinateurs ?

Faut-il encore « retirer en toute sécurité » les clés USB de nos ordinateurs ?

Faites-vous parti de ces gens qui continuent de lancer l’éjection sécurisée de votre clé USB systématiquement avant que vous ne la débranchiez de votre ordinateur sous Windows ?

Nombreux sont les utilisateurs à réaliser encore cette opération. Mais est-elle encore utile de nos jours ?

w7-ejecter-usb1-460

L’éjection sécurisée des périphériques USB vient du début de l’USB 1, à une époque où les vitesses de transfert pouvaient être bien longues, et que certaines personnes oubliaient qu’un chargement de fichiers était en train d’avoir lieu et débranchaient sauvagement le périphérique.

Cette éjection permet d’éviter ainsi les données corrompues lors d’un retrait sauvage du périphérique de stockage amovible. Elle vérifie qu’il n’y a plus de travaux d’écriture en cours sur la clé ou le disque dur USB, et si ce n’est pas le cas, vous prévient de la situation.

Sauf qu’avec maintenant l’USB 2 ou 3, les transferts de fichiers se font bien plus rapidement. Windows a aussi prévu une fonctionnalité qui permet d’écrire au plus vite les données sur un périphérique externe afin d’éviter que le retrait d’une clé USB ne pose problème.

En bref : si vos transferts de fichiers sont terminés et qu’aucun programme n’utilise votre clé, vous pouvez la retirer sans activer le retrait sécurisé. Les risques sont véritablement minimes pour de banals transferts de fichiers, et l’on pourrait même dire que la vie est maintenant trop courte pour retirer le périphérique USB en toute sécurité ! ^^

24 Commentaires sur cet article

  1. Plus rapide, mais ce n’est pas une raison, surtout qu’on transfère aussi des fichiers de plus en plus gros.
    Et il peut y avoir des transfert en arrière plan aussi, genre j’ai oublié que j’avais un fichier word d’ouvert sur la clé, word fait la sauvegarde temporaire juste quand je retire la clé, et bim..
    Comme les clés qui sont de plus en plus grosse, je n’ai pas envie de perdre 128go juste parce que j’étais pressé..
    C’est vraiment le plus mauvais conseil que j’ai vu depuis longtemps.. Enfin s’il y a des gens qui ont envie de perdre des données, tant pis pour eux !

    Répondre
  2. Ah non cet article ne date pas de du mois d’avril. Très mauvais conseil ! Pour « preuve », quand on fait éjecter, la clé USB clignote pendant quelques temps, ce qui témoigne bien d’opérations lecture / écriture. Si Windows se cantonnait à vérifier les handles potentiellement ouverts, il n’aurait pas forcément besoin d’accéder à la clé pour ça, il a les chemins en mémoire.

    Répondre
  3. Toute écriture passe par un tampon (buffer), si la clef est débranchée avant que le tampon soit vidé sur la clef… c’est moyen. Ensuite en fonction du type de système de fichier, ce dernier peut aussi avoir des journaux à mettre à jour en plus d’ecrire les données. Vraiment c’est une sale habitude à prendre:
    – Si vous n’avez pas le bon Windows, c’est KO
    – Si vous avec quelques chose en cache/tampon/etc c’est KO
    – Si le système de fichiers sur la clef ne le permet pas, c’est KO
    – Bon windows, bon type d’écriture, bon système de fichiers, c’est OK
    Et je passe si vous êtes dans des environnements hétérogènes (clef montée sous Linux, MacOS X, arrachée, c’est KO).

    Répondre
    • Ah j’oubliais, ce problème est vieux comme le monde, enfin comme les premiers périphérique de stockage amovible (on se souvient des lecteurs mecaniques de disquette sur station unix pour éviter de les enlever si montées). Donc logiquement, si l’histoire se répète, avec cette « nouvelle » fonctionnalité, les utilisateurs vont ralés: « mais les transferts sont lents!!! » (oui car diminusion ou suppression du cache).

      Répondre
    • « Bon windows, bon type d’écriture, bon système de fichiers, c’est OK »
      Quelle est la combinaison magique ? Avec du Fat / Fat32 ?

      Répondre
  4. The_Moye

    Ça m’est malheureusement encore arrivé il y a un ou deux ans, en USB 3 sur une 16Go de chez Corsaire.
    La moitié de mes fichiers font maintenant 0 octets 😀

    Répondre
  5. iannick

    J’ai eu trop de problèmes avec des clés retirées trop rapidement après que le pc disait que les transferts étaient terminés, mais en fait non, fichiers corrompus, clé corrompu et n’apparaissant plus, alors depuis 2-3ans j’éjecte toujours en sécurité alors que je ne l’avais jamais utilisé jusque là.

    Répondre
  6. Je plussoie les précédents !
    Le fait de « Retirer en toute sécurité » c’est pas du tout lié à la vitesse de transfert mais au fait d’avoir des fichiers en cache/tampon/RAM encore ouverts depuis le périphérique.
    Donc NON on n’enlève pas le périphérique USB directement !

    Et pour info, en USB1 ou même sur D7, 10 Ko de fichier ça va vite à transférer mais si tu ouvres ton fichier de 10 Ko sur un programme (même du texte), bah amuse-toi à fermer le programme et ensuite enlever directement le support.

    NON !

    Répondre
  7. Datawolf

    Je t’ai connu de meilleur conseil ! 🙁

    Répondre
  8. sebienfait

    Par contre, les cas où Windows refusent de donner son aval pour retirer la clef, sans raison arrivent encore souvent.
    Le système qui maintient des fichiers ouverts (fichier de cache d’images par exemple) est source de mes colères fréquentes 🙂

    Répondre
  9. Tout pareils que les autres.
    En environnement homogène Windows on génère au minimum l’agaçant message demandant systématiquement d’analyser la clé.
    Perso sur Debian 7/8 en fonctions des supports, il m’arrive de constater que bien que la fenêtre d’écriture ce soit fermée automatiquement, la led d’activité de la clé continue et si l’on demande au système le démontage de la clé, il la signale en activité.
    Donc pour moi, quelque soit l’OS je passe systématiquement par l’option d’éjection que ce soit via une gui ou un terminal.
    Au final, je ne suis pas sur que ton conseil soit la meilleure méthode. Mais il faut relativiser, « j’arrache » aussi des clés sans que cela pose problème. Une relation avec un OS, une qualité/capacité/rapidité de clé…

    Répondre
  10. Zulgrib

    Petit retrait sauvage du périphérique pendant un accès par l’anti virus en tâche de fond pour une routine et hop des données corrompues.

    Répondre
  11. laurent

    Je confirme !!!! Toujours déconnecter proprement c’est impératif ! Je ne compte plus les tables d’allocation de fichier corrompues ou effacées.

    Répondre
  12. MacGivre

    Je vais faire l’avocat du diable, vu tous ces commentaires en faveur de « la sécurité ».
    Je n’utilise jamais cette sécurité. Que ce soit clé, SDcard, disque externe, mobile…
    Et je n’ai pas de problème.
    S’il y a problème, à mon avis ça vient du hardware qui était défaillant : j’ai une ou deux clés mortes, mais c’était des faux contacts.
    Le seul vrai problème que j’ai eu : un DD externe sur rack, transfert en cours, puis débranchement de l’alim par erreur. En rebranchant le DD, il était en lecture seul ! Il fallait passer par une commande dos pour le déverrouiller.

    J’utilise Vista en plus ^^;

    Répondre
  13. Marutan

    Je n’ai jamais retiré une clef usb « en toute sécurité » de ma vie, et je n’ai jamais eu aucun problème. Cela dit j’ai le bon sens de vérifier qu’elle n’est utilisé par aucun programme …

    Répondre
  14. Avant de lancer des infos erronées, vérifier ses sources ou tester. Pour utiliser des clés régulièrement, viennent rapidement les messages indiquant que la clé est corrompue si on ne les retire pas en sécurité…

    Répondre
  15. Première fois que je lis une connerie sur ce site, on dirait un billet invité ^^

    Répondre
  16. Bonjour à tous. J’espère mettre tous le monde d’accord, en affirmant que les deux sont possibles. Faire le teste suivant: Mettre une photo sur votre cle usb et verifier la led de fonctionnement. Vous pourrez voir qu’à un moment la led ne s’allume plus, puis vous retirez la cle. Vous rebranchez la cle sur n’importe quel autre périphérique et ouvrer votre photo pour la regarder. Elle est belle la photo. Donc l’article est bon et Marutan a raison. Le bon sens est de vérifier et avec un soupçon d’expérience, cela aide. Je suis keke

    Répondre
    • The_Moye

      Moi j’affirme qu’il est possible de traverser une route en fermant les yeux et se bouchant les oreilles.
      Si vous arrivez de l’autre côté entier, c’est que c’est possible ! Je suis The_Moye

      Répondre
  17. Le problème se présente surtout quand un programme en tâche de fond fait des IO sur la clé. Comme les commentaires précédents, je confirme qu’un antivirus peut faire un scan au mauvais moment et paf. Ou bien même un autre programme.

    D’ailleurs savez-vous si redémarrer l’ordinateur lorsque Windows précise que la clé est toujours utilisée peut endommager cette dernière ? Des fois j’utilise Process Explorer pour voir quel programme fait des IO, mais des fois je trouve rien ou ça prend trop de temps alors je redémarre. Jusque là aucun souci mais vu que j’ai déjà eu des clés défaillantes à cause d’un retrait à la sauvage, depuis je me méfie 😀

    Répondre
  18. Ségolène Strauss-Kahn

    Pour l’anecdote, j’ai eu cette année un DD à formater suite à un débranchage sans éjecter, c’est d’autant plus frustant que c’était un collègue qui l’a enlevé avec un « meuh non, ca craint rien »…

    Du coup, je préfère quand même attendre 🙂

    Répondre
  19. Jérôme Deuchnord

    Perso, je le fais systématiquement, d’autant que j’utilise tous les jours GNU/Linux, système qui diffère certaines écritures pour éviter de bloquer le programme (écrire sur un disque dur reste globalement plus rapide qu’écrire sur une clé USB, surtout en USB 1 ou 2).
    Sous Windows, je ne sais pas trop quand exactement se fait cette écriture, mais le risque ne vaut vraiment pas le coup d’être pris. D’autant que, comme dit plus haut, il arrive que le témoin lumineux s’allume de la clé USB (quand il y en a une, j’en ai plusieurs qui n’en ont pas) quand on effectue l’opération, ce qui me semble suffisant pour dire que certaines données n’avaient pas encore été écrites.
    Assez déçu de voir un tel conseil ici, en lisant le titre, je m’attendais à lire totalement le contraire…

    Répondre
  20. Sauf que souvent il arrive que la clé USB soit encore utilisée par le système ou une application sans qu’aucun fichier n’apparaisse ouvert, (il existe des clés USB sans LED), la corruption des fichiers concernés est quasi assurée.

    Répondre

Laisser un commentaire