Share
Warner Music affirme générer plus d’argent avec le streaming qu’avec le téléchargement de ses musiques

Warner Music affirme générer plus d’argent avec le streaming qu’avec le téléchargement de ses musiques

Le futur de la musique et du cinéma numérique semble véritablement tourner non pas vers des musiques, des séries ou des films que vous allez acheter et avoir à disposition dans votre bibliothèque, mais vers un système de location vous obligeant à être tout le temps abonné pour regarder ce que vous voulez à la TV ou écouter vos chansons favorites.

Un système qui bénéficiait surtout aux plates-formes de streaming jusqu’à présent, mais il semble bien maintenant que les majors y ont trouvé de quoi générer suffisamment d’argent pour dépasser les ventes de musiques numériques. C’est en tout cas le cas de Warner Music Group.

Le siège de Warner Music Group
Le siège de Warner Music Group

Cette major du monde de la musique a en effet déclaré pour le première fois que les bénéfices issus du streaming de ses musiques ont pu dépasser ceux tirés du téléchargement légal.

Un récent bond de 33 % des revenus provenant de Youtube ou Spotify explique ce dépassement, qui risque de sacraliser l’avènement du modèle de location continue de la culture, plutôt que de la vente définitive.

Et les artistes dans tout ça ? Difficile de recueillir un témoignage de ces derniers. Si l’on se base sur la situation chez la plus grande major musicale au monde, Universal, la situation n’est pas rose du tout pour ceux qui écrivent les chansons, les jouent et chantent sur les tubes d’hier ou d’aujourd’hui.

Ajoutez à cela les fameux DRM qui vous empêcheront de faire ce que vous souhaitez avec vos fichiers, et le futur numérique de la culture s’annonce bien sombre…

Source

Laisser un commentaire