Share
Des sénateurs essaient d’étendre les domaines de surveillance de la Loi Renseignement à la religion, l’administratif, le sport…

Des sénateurs essaient d’étendre les domaines de surveillance de la Loi Renseignement à la religion, l’administratif, le sport…

Alors que la très controversée Loi Renseignement a été adoptée en France de manière très récente, des sénateurs essaient déjà d’étendre les domaine de surveillance de cette fameuse loi…

La peur du terrorisme, l'argument classique pour imposer une loi de surveillance
La peur du terrorisme, l’argument classique pour imposer une loi de surveillance

Déjà que la plupart des associations de défense des droits fondamentaux des citoyens se sont élevées contre le vote de cette loi, et que le gouvernement a promis que ses champs d’action resteraient limités à l’intérêt public de la France, 3 sénateurs demandent d’étendre cette surveillance à de nouveaux domaines d’activités, pourtant loin d’être vitaux pour la république :

« Cet amendement vise à étendre la liste des finalités concernées.

L’article 1er du projet de loi limitant trop les motifs d’intérêt public pour lesquels peut être autorisé le recueil de renseignements par des techniques spéciales prévues par la loi. Il s’agit ici de les étendre aux valeurs essentielles à la République.

Parmi ces finalités, doivent figurer d’autres intérêts essentiels de la France à protéger des menaces :  » sanitaires, énergétiques, scolaires, administratifs, culturels, cultuels, sportifs « . »

L'amendement proposé à la Loi Renseignement avant sa suppression d'Internet
L’amendement proposé à la Loi Renseignement avant sa suppression d’Internet

Je vous laisse juger des risques d’étendre l’écoute de pratiquement l’ensemble des citoyens – à l’exception des sénateurs entre autres – sur des domaines comme :

  • La culture (qui est déjà aux mains des lobbies de l’industrie culturelle en France),
  • L’administratif (le FISC a sur vous des soupçons de fraude ? Il n’y aura qu’à jeter un coup d’oeil à vos emails, vos appels et vos textos pour en avoir le coeur net),
  • La religion (pas besoin de vous faire un dessin pour vous démontrer combien cela craint),
  • Et le sport (le football, plus important que la vie privée de français ?).

Une telle demande ne passera probablement pas, mais il y a fort à parier que si elle se réitère dans les 5 ans à venir, il y a des chances que la Loi Renseignement en France ne se limitera plus à la surveillance des menaces majeures pour les français.

Mise à jour : il apparaît que cet amendement a été retiré avant réunion en commission. Il est donc totalement supprimé. Vu le tollé qu’il aura provoqué, on peut aisément comprendre pourquoi… Il n’empêche qu’il s’agissait ici d’une très bonne illustration de ce qui menace nos libertés fondamentales de citoyens, nous invitant à rester vigilant sur ce sujet sensible.

Source, et merci à Yann Bidon pour cette information

4 Commentaires sur cet article

  1. Duncan Idaho

    Moi j’suis d’accord. Si les sénateurs sont aussi sur écoute. Y’a pas de raisons ! Et si ca peut servir à faire tomber tous ceux qui sont pourris… (c’est à dire tous ? XD)

    Bon, faut que je me le prenne, moi, mon petit VPN suisse…

    Répondre
  2. Calibhaan

    Malheureusement le liens vers le site du sénat ne marche plus…
    Mais nous avons tous un ami en commun un peu trop curieux mais qui a du bon…
    http://webcache.googleusercontent.com/search?q=cache:s5I3nIXIMqkJ:www.senat.fr/amendements/commissions/2014-2015/424/Amdt_COM-193.html+&cd=1&hl=fr&ct=clnk&gl=fr

    Répondre
  3. Internet est né «libre» car nos institutions n’y comprenaient rien à l’époque. Elles ont compris maintenant et elles tentent de reprendre le contrôle de ce qui ne leurs appartient pas… Laissons l’Internet «libre».

    Répondre
  4. LEMORT

    Bonjour, L’amendement a été retiré.
    « Projet de loi
    Renseignement
    (n° 424 ) : N° COM-193 : 18 mai 2015 : Cet amendement a été retiré avant réunion en commission. »

    Répondre

Leave a Reply Annuler la réponse