Share
Pour ses 40 ans, Microsoft n’exclut pas de passer Windows en Open Source

Pour ses 40 ans, Microsoft n’exclut pas de passer Windows en Open Source

Voici maintenant 40 ans que l’empire Microsoft règne sur l’écrasante majorité de l’informatique personnelle dans le monde.

40 ans que MS se débat face à la concurrence d’Apple, son éternel rival, mais surtout face au monde de l’Open Source. Un monde diamétralement opposé à tout ce qui a été mis en place chez la firme de Redmond.

Mais les temps changent, ainsi que les gens qui travaillent chez le géant des systèmes d’exploitation.

Au point que Microsoft s’est récemment ouvert au monde de l’Open Source, et qu’ils n’excluent pas même le passage de Windows vers l’univers du logiciel libre.

Révolutionnaire n’est-ce pas ? Cette idée a été permise par de récents changements dans la direction de Microsoft, notamment par l’arrivée de Satya Nadella, dirigeant de l’entreprise depuis février 2014. Satya a été l’instigateur qui a permis à ce que les services de Cloud Computing de MS, baptisés Azure, soient compatibles avec GNU/Linux.

Un changement que ne voulait pas voir les anciens de chez Microsoft, formatés par des décennies de propagande anti-Open Source. Mais la nouvelle génération d’employés MS ose bousculer les codes !

Bien que l’arrivée de Windows dans le monde du libre ne se fera pas demain, MS commence à passer certains logiciels de son empire en Open Source. Ainsi sa technologie .Net, permettant de créer rapidement des applications Web, a été libérée en ce début d’année. Un passage progressif de Windows est aussi clairement envisagé chez Microsoft.

Imaginez le bond en avant que cela pourrait apporter à Windows : multiplateforme, optimisation intense des performances, une sécurité renforcée, des possibilités infinies !

Cela ne pourrait pas empêcher Microsoft de continuer de gagner de l’argent avec Windows. Les entreprises auront toujours besoin d’un spécialiste pour configurer leur système d’exploitation d’une manière correspondant parfaitement à leurs besoins, et qui mieux que Microsoft pourrait faire cela ?

Maintenant, imaginez si cela se produit : que restera-t-il à GNU/Linux et Mac OS pour espérer reprendre des parts de marché dans le monde des systèmes d’exploitation ? Comment Apple pourrait-il lutter pour rester la seule entreprise à proposer un système d’exploitation propriétaire pour ordinateur ?

Le fait que Microsoft ait à ce point changé en l’espace de 40 ans pourrait bien être la meilleure des choses qui soit arrivée à l’informatique depuis l’avènement de l’Open Source. Les possibilités offertes par cette simple idée sont immenses, et l’aura de l’entreprise s’en trouverait incroyablement puissante, dans un monde où le nom de Microsoft ne rimait plus vraiment avec audace et innovation.

Cela pourrait bien signifier le grand retour de Microsoft…

Source

1 commentaire sur cet article

  1. Patos le fourbe

    Je n’y crois pas mais ce serait tellement bon, pour peu qu’un groupe type Cyanogen (dans l’esprit initial) se forme et nous sorte un windows optimisé aux petits oignons

    Répondre

Laisser un commentaire