Share
Facebook prétend que le suivi des personnes non-inscrites est dû à un bug

Facebook prétend que le suivi des personnes non-inscrites est dû à un bug

Nous vous parlions il y a quelques jours du fait qu’un rapport récemment publié par des chercheurs belges dénonçait le fait que Facebook récolte des informations non seulement sur ceux qui sont inscrits au réseau social, mais aussi sur des personnes n’ayant jamais mis les pieds sur Facebook.

Indispensable dans la législation européenne, l’obtention de l’accord des internautes est essentiel pour que Facebook puisse continuer à opérer légalement au sein de l’Union Européenne.

Bien que les représentants du réseau social aient au départ nié les conclusions de ce rapport, ils ont semble-t-il retourné leur veste en annonçant maintenant que le suivi des personnes non-inscrites à Facebook est dû à un bug.

Soyons sérieux : qui croira à cette excuse ?

Facebook s’est illustré de nombreuses fois dans le passé pour ne pas avoir respecter ses engagements à ne pas abuser des données récoltées auprès de ses utilisateurs. Au moins les personnes inscrites à Facebook savent à quoi s’en tenir en utilisant le service.

Mais que des personnes n’étant plus ou n’ayant jamais été inscrites au réseau social soient surveillées, voilà un problème qui dépasse quelque peu la problématique de base de respect des conditions d’utilisation.

Récolter ces informations, les stocker et prétendre qu’il ne s’agit que d’un bug involontaire qui sera rapidement réglé, c’est une réponse qui ne peut satisfaire personne, et sûrement pas les membres de la Commission Européenne en train d’enquêter sur ce genre de pratiques douteuses…

Espérons qu’ils sauront voir au-delà de ces déclarations officielles nébuleuses et, semble-t-il, pleines de mauvaise foi.

Cela va-t-il devenir la nouvelle excuse des entreprises prises la main dans le sac à récolter des informations qu’elles ne devraient pas surveiller ? « Oh pardon c’est juste un bug, on s’en occupe le plus vite possible » ?

Source

4 Commentaires sur cet article

  1. Après « It’s not a bug, it’s a feature », nous avons maintenant « It’s not a feature, it’s a bug » !

    Répondre
  2. C’est effectivement un bug. Pas que des personnes non inscrites soient suivies mais que des gens le remarque et s’en indignent. Ils ont raté le conditionnement de ces personnes.

    Répondre
  3. Mais bien sûr…

    Répondre

Laisser un commentaire