Share
Les idées reçues en France sur les pauvres qui passeraient leur temps à frauder

Les idées reçues en France sur les pauvres qui passeraient leur temps à frauder

Je ne sais pas vous, mais je commence à en avoir marre de voir passer des posts Facebook bidons sur « les familles au RSA qui gagnent plus qu’en travaillant », ou d’entendre les hommes politiques (de gauche comme de droite) nous exhorter à nous serrer la ceinture et à combattre les soit-disant fraudes honteuses des pauvres qui ruinent la France.

Pourtant, si l’on se penche sur les montants supposés des fraudes de la part des populations pauvres en France, et sur celles des populations riches, le véritable coupable apparaît bien plus nettement que l’on essaie de nous le faire croire…

C’est le mouvement ATD Quart Monde (reconnu pour son action et pour ne pas faire de la propagande fausse) qui compare dans une magnifique infographie les montants des fraudes en France :

Fraudes pauvres riches France

Vous saurez maintenant que quand un homme politique ou une personne de votre entourage argumente sur la nécessité de combattre les fraudes au RSA des français les plus pauvres, il ne fait que vous prendre pour un con et qu’il essaie de vous détourner du véritable problème…

On devrait demander à Gad Elmaleh son avis sur la question non ? ^^

Source

9 Commentaires sur cet article

  1. Dans le cas de la fraude fiscale, le fraudeur s’arrange pour garder l’argent qu’il a GAGNÉ.
    Dans le cas de la fraude au RSA, le fraudeur vole de l’argent qu’il n’a pas mérité, aux frais du contribuable.

    Les deux sont aussi graves, mais c’est la raison pour laquelle la fraude au RSA est plus mal vue, à cause de l’aspect « profiteur du système ». De plus, les fraudeurs au RSA ne fraudent pas qu’au RSA, quand on dit qu’un de ces fraudeurs peut toucher plus que certains travailleurs, c’est malheureusement une réalité quand on prend tout en compte (exemple le plus simple : une personne au RSA touche plus qu’un étudiant productif en stage, c’est le cas le plus simple mais ça s’applique aussi face à des CDD).

    Bref, je comprends pas trop la logique d’essayer de légitimer la fraude au RSA parce que les riches fraudent aussi…

    Répondre
    • Mais dans le cas de la fraude fiscale, le fraudeur a bien entendu gagné de l’argent, mais il a pour ça utilisé aussi les moyens mis en place par l’état (infrastructures de communication ou de transport par exemple) pour gagner cet argent. Des frais élevés, auxquels il ne contribue pas pour autant, persuadé qu’il a réussi à gagner sa vie sans aide et qu’il ne doit donc rien à personne…

      Je ne légitime pas la fraude au RSA : je la compare à la fraude fiscale, car on met la première en avant pour victimiser des gens, alors que son montant est dérisoire face à au deuxième type de fraude. J’appelle ça de la manipulation.

      Répondre
    • Nepher

      Un rentier qui fraude le fisc, c’est avec de l’argent qu’il a gagné ? Vraiment ?
      La plupart des grosses fortunes en France, et donc des plus grosses fraudes, ne sont pas sont pas celles de personnes « partie de rien » ou « méritantes ».

      Répondre
    • François

      Il ne s’agit pas de légitimer la fraude au RSA mais simplement de démontrer que si l’Etat veut récupérer de l’argent il ferait mieux de s’intéresser à la fraude fiscale des entreprises qui représente 500 fois le montant de la fraude au RSA. Mais ça on ne le dit jamais car … ho et puis je vous laisse deviner pourquoi.

      Répondre
  2. L’image d’intro est pas mal non plus 😉
    Et heureusement, cette infographie tourne de plus en plus.
    Continuons à la partager.

    Répondre
  3. Merci de faire tourner cette infographie trop méconnu.
    Les politiques qui pointent du doigts les fraudes au RSA sans parler de la fraude fiscal en parallèle le font pour monter les gens entre eux et les divertir des vrais problèmes. Et ça marche malheureusement trop bien.

    Ce que j’en retiens : fraude fiscal 50 fois plus importante que la fraude au RSA.

    Répondre
  4. Comme disait Einstein : « Il est plus facile de désintégrer un atome qu’un préjugé. »

    Merci pour l’info.

    Répondre
  5. Manu FALETTE

    Qui a déjà essayé de vivre avec 500 balles par mois ? J’y ai été obligé durant quelques mois, j’ai fini par faire les poubelles des magasins. Solidarité ? J’en ris encore. Cependant, en bossant j’ai beaucoup cotisé et je bosse encore… pour attendre 71 ans et la retraite à taux plein. Génération sites. ..

    Répondre

Leave a Reply Annuler la réponse