Share
Une alternative Open Source à Dropbox et Google Drive

Une alternative Open Source à Dropbox et Google Drive

Tout le monde le sait depuis l’affaire Snowden : le Cloud est véritablement l’un des pires endroits où vous pouvez mettre vos données en sécurité si vous souhaitez que ces dernières restent à l’abri des regards indiscrets !

Mais il faut bien avouer que Dropbox, Google Drive et autre, c’est tout de même bien pratique pour le commun des mortels !

Voici donc une alternative Open Source sympathique à ces services de Cloud, pour que vous puissiez mettre en place votre propre service à la Dropbox 😉

Syncthing est un logiciel libre et gratuit qui va vous permettre de remplacer ces services de Cloud propriétaire par quelque chose d’ouvert, décentralisé, et surtout de confiance !

Syncthing

Disponible pour Windows, Linux, Mac, BSD, Solaris et Android, l’application est simple à installer et devrait vous permettre de pouvoir vous débarrasser de ses services propriétaires servant de cheval de Troie pour les gouvernements.

Son seul défaut est finalement de ne pas proposer une application sous iOS, mais êtes-vous véritablement à l’abri d’un possible espionnage de vos données sous cet OS mobile ?

Image

13 Commentaires sur cet article

  1. Hello Nikopik !

    D’abord bonne année et merci pour cet article (et pour les autres) 🙂

    J’aime tout ce qui est open source, même si aujourd’hui je n’ai pas encore de compétences techniques à apporter à la communauté en termes de développement.

    J’utilisais BitTorrent Sync (aujourd’hui Sync) pour synchroniser mes fichiers entre différents appareils (2 Android, 1 Windows et 1 NAS Synology), jusqu’à ce que je tombe sur Syncthing il y a environ 1 an. Il y a quelques mois, quand des doutes ont émergé quant à la réelle confidentialité des données utilisateurs et des clés sur BTSync, j’ai décidé de reconfigurer toute ma synchro pour passer sous Syncthing.

    En gros, c’est écrit en langage Go et c’est encore en développement constant, je dirais en alpha avancé ou en bêta primaire. C’est efficace… quand ça marche. Mais l’utilisateur lambda est obligé de mettre un peu la main dans le cambouis pour obtenir un résultat +/- satisfaisant. Il arrive assez souvent que les « nodes » (les appareils reliés entre eux dans la chaîne de synchronisation) ne se retrouvent pas pour se reconnecter, même en réseau local. Hors réseau local, je n’ai jamais réussi à les connecter.

    Certes, c’est le rôle que joue le serveur relais chez BTSync, et c’est entre autres à ce niveau (interception possible des clés par la société BitTorrent) que se posait l’un des soucis de sécurité. Mais dans les préférences pour chaque tâche de synchronisation, l’utilisation de ce serveur est désactivable.

    En désespoir de cause après plusieurs semaines et pour pouvoir faire la sync de façon fluide et me consacrer à mon vrai boulot, j’ai dû repasser sous BTSync depuis quelques jours. Tout va bien jusque là. Mais je garde un oeil sur Syncthing, je retournerai l’essayer dans quelques mois pour voir s’il est stable et s’il peut à nouveau remplacer BTSync.

    Au final, faut-il toujours sacrifier un peu de liberté pour avoir un peu de confort ?

    Enfin une petite correction : ces solutions ne me semblent pas destinées à remplacer des services comme Dropbox et Google Drive. Ces derniers ont une copie de tes fichiers dans le cloud (dans « leur » cloud) alors que BTSync et Syncthing font de la synchronisation locale. Pour mettre en place son « cloud personnel » et essayer de remplacer les services cloud commerciaux, il faudrait peut-être se tourner vers Owncloud (je ne l’utilise pas, pas encore convaincu par les reviews), Synology CloudStation, etc.

    Amicalement 😉

    Répondre
    • Hello et merci pour ton retour bien complet sur le sujet ! J’avoue que je n’aurais malheureusement jamais eu le temps de le tester de manière aussi approfondie avant un moment, donc un très grand merci !

      Répondre
  2. Ça a l’air très intéressant tout ça ! Et pas trop compliqué !

    Je vais sûrement y jeter un œil et l’essayer, merci merci 🙂

    Répondre
  3. Je suis aussi passé de btsync à syncthing, et à contrario de ce que dit Prince je n’ai eu aucun soucis (tous mes nodes sont hors réseau local). Donc je plussoie la solution. Par contre en effet ce n’est pas du tout le même usage qu’un stockage cloud comme dropbox ou autres (pas de partages avec tierses, pas d’externalisation).

    Pour l’équivalent cloud je citerais plutot ceux là:
    – owncloud
    – seafile
    – sparkleshare

    Tous sont assez simple à mettre en oeuvre. Et pourquoi pas ensuite les duppliquer avec syncthing 😉

    Répondre
    • Salut Ted,

      Je dois avoir foiré quelque part alors. (…)
      Dès que j’aurai un bout de temps je vais tenter l’expérience à nouveau.

      Répondre
      • Il y a 1 ou 2 ports à ouvrir, je dois encore avoir les info quelques part. Après la découverte automatique j’en ai que faire, donc pas activée. Du coup dans la conf tu renseigne à chaque fois les IP cibles car je suis en IP fixe partout, et ça doit aider. Car tu parles d’Android si ça se trouve t’es en IP dynamique par endroit, ce qui doit rendre le truc plus complexe. Enfin bref je cherche à comprendre ce qui aurait pu bloquer, le parefeu me semble un peu trivial, et c’était vraiment du même niveau que btsync (ceci dit là aussi je n’utilisais pas leur serveur relais, jamais eu confiance).
        Maintenant faut aussi que je teste ORI ( http://ori.scs.stanford.edu/ )

        Répondre
  4. Datawolf

    J’utilise actuellement quelque 94% des 12,9Go de Dropbox, dont une partie chiffrée par Safebox.
    C’est gratuit, ultra-pratique et sécurisé. Qui dit mieux ?

    Répondre
  5. pour crypter des données dans Dropbox (ou autre) j’utilise encfs qui fonctionne sous Linux (très simplement) et sous Windows

    Répondre
  6. Et Syncany alors ?
    Le projet avancait plus pendant longtemps et maintenant il fait que d’évoluer non stop ça carbure bien et c’est pour moi le plus prometteur des systèmes de synchronisation open source.

    http://syncany.com

    Répondre
  7. blllblllblll

    sous iOS, mais êtes-vous véritablement à l’abri d’un possible espionnage de vos données sous cet OS mobile ?

    A peu prés autant que sous l’OS de Mountain View 😉

    Répondre
  8. syncany.org !

    Répondre

Laisser un commentaire