Share
Découvrez VRAIMENT qui a accès à vos réseaux sociaux !

Découvrez VRAIMENT qui a accès à vos réseaux sociaux !

Ce titre, que vous avez certainement croisé des dizaines de fois, est souvent un piège qui vous conduit vers des sites malveillants et même des virus. Une fois n’est pas coutume, voici un service qui va vous aider réellement à faire le point sur les permissions que vous avez accordé sur vos réseaux au fil du temps.

Nous vivons à une époque où les libertés semblent s’amenuiser peu à peu, où la vie privée est devenue un bien marchand. L’adage « Quand c’est gratuit, c’est vous le produit » n’a jamais été aussi juste. Nous utilisons quotidiennement des produits en lignes qui nous rendent tout de même bien service ! Mais à chaque fois que nous nous inscrivons à un service de gestion des email, d’édition de photos ou autres en utilisant nos comptes de réseaux sociaux, nous donnons la permission à ces services de fouiner dans nos profils à la recherche d’informations revendables !

MyPermissions permet de gérer rapidement et facilement toutes les autorisations accordées aux applications sur les réseaux sociaux. Renseignez votre adresse email qui sert d’identifiant, cliquez sur le logo du service à « nettoyer » et supprimez toutes les autorisations que vous accordez souvent d’un simple clic sans vérifier leur intégrité.

Quel est MyPermissions?

 Disponible sur PC mais aussi iOS et Android, c’est le moment de faire le ménage !

2 Commentaires sur cet article

  1. Datawolf

    « Quand c’est gratuit, c’est vous le produit » reste juste.

    Je ne donnerai donc pas mon adresse mail à MyPermissions !

    Répondre
  2. François

    Il y a 20 ans, on ne disait pas que les libertés étaient réduites, bien sûr il n’y avait pas internet (ou presque).
    Aujourd’hui, on a eu pas mal d’ouvertures sur les possibilités qu’offrait ce moyen de communication et maintenant on essaye de mettre des gardes-fous (ou monétiser l’info, ça dépend du point de vue).
    Si on ne s’expose pas sur le net, on reste spectateur. Des choses sont mises en place, d’autres sont retirées, mais au final, cela reste du virtuel…tant que l’on ne nous retire pas des liens physiques…

    Répondre

Laisser un commentaire