Share
Anonabox, le routeur simple à utiliser pour être anonyme sur Internet ?

Anonabox, le routeur simple à utiliser pour être anonyme sur Internet ?

Imaginez un tout petit appareil qu’il vous suffit de brancher à votre box ou à n’importe quelle connexion à Internet pour rendre votre trafic quasiment anonymisé ?

Finie la surveillance de la NSA, d’Amesys ou du grand Firewall chinois avec un mini routeur tout simple à utiliser.

De quoi démocratiser l’anonymat sur Internet ?

Sachant que l’Anonabox utilise le réseau Tor, il faut tout de même rester circonspect quand à la solidité de l’anonymat qu’elle peut nous offrir.

Néanmoins, l’arrivée d’une solution aussi simple d’utilisation, qui met à portée de tous une navigation plus sûre que de juste se balader sur le net, et ce pour une somme inférieure à 50$, est déjà une bonne nouvelle. Mais la meilleure est encore à venir à mon sens…

Car ce qui frappe surtout avec l’Anonabox, c’est l’énorme succès qu’elle rencontre : plus de 535 000 $ levés en moins de 3 jours sur Kickstarter, alors qu’il suffisait de seulement 7 500 $ pour financer le projet. Cela montre que le grand public se méfie de la surveillance du réseau des réseaux et qu’il n’a plus confiance en la sécurité de ses données.

Les particuliers sont prêts à payer massivement pour déjouer le contrôle d’Internet, ce qui devrait donner quelques idées à des entrepreneurs respectueux des principes de l’Open Source et du Open Hardware (car s’il n’y a pas la possibilité de savoir ce qu’il se passe dans ces mini-routeurs, l’anonymat risque d’être bien relatif).

Même si ce projet n’est pas encore parfait, il devrait ouvrir la voie à d’autres initiatives du même genre, des gadgets que tout le monde peut utiliser sans passer des heures en une pénible configuration. Des gadgets qui permettront de se soustraire momentanément au regard inquisiteur de Big Brother…

Le jeu du chat et de la souris n’est donc pas prêt de s’arrêter, mais la mise à portée de tous d’un tel outil pourrait bien donner une longueur d’avance aux internautes férues de liberté et de vie privée en ligne. Espérons que cette avance perdure !

19 Commentaires sur cet article

  1. Datawolf

    « Sachant que l’Anonabox utilise le réseau Tor, il faut tout de même rester circonspect[…] »

    Pourquoi, Tor c’est pas bien ?

    Répondre
  2. jujujuju

    Tor ne garanti pas l’anonymat à 100%

    Répondre
    • Apparemment* vive les correcteurs
      Et c’est surtout que le produit montré n’est malheureusement pas conforme à ce qu’ils annonçaient.

      Répondre
  3. Il s’agissait d’une arnaque en fait, s’agissait car le financement a été gelé par kickstarter.

    Pour plus d’info : http://www.reddit.com/r/technology/comments/2je9ms/anonabox_scam_why_i_dont_trust_them/

    Répondre
  4. rastafari199625

    un création du même genre existe pour le raspberry pi
    https://learn.adafruit.com/onion-pi/overview

    Répondre
  5. Baronsed

    Ton article laisse penser q’un simple routeur est suffisant pour l’anonymat, ce qui est faux : il faut aussi un navigateur configuré côté client (sinon bien trop d’informations peuvent être obtenues, via Javascript, sur la taille de l’écran, la localisation réelle, par exemple…). Faut pas écrire des articles sur des sujets aussi importants quand on ne les maîtrise pas.

    Répondre
  6. Effectivement, c’est une arnaque, ont a eut quelques articles sur le net il y a un petit moment.

    Répondre
  7. Le projet est très intéressant surtout qu’il est open source et open hardware, mais je ne comprend pas le faite que Kickstarter l’a suspendu (http://www.teknovore.com/anonabox-le-routeur-anonyme/). Est ce que c’est de la censure ? OU bien c’est vrai que ce projet est un grand coup d’arnaque

    Répondre
  8. J’aimais bien ce blog, dommage qu’il n’y ait (presque) plus d’articles…

    Répondre
  9. On en sait plus sur le projet ? L’idée est excellente !

    Répondre
  10.  » Malheureusement pour tous ceux qui cherchent à surfer loin des oreilles indiscrètes, il s’est révélé que le projet, proposé à financement sur Kickstarter, était bidon. Il se trouve que les composants, loin d’avoir été conçus et développés spécifiquement pour l’usage vanté, n’étaient que des pièces assemblées provenant de divers fournisseurs chinois.

    Plus grave encore, le logiciel développé par le concepteur du projet August Germar, s’est révélé être bien peu sécurisé, que ce soit au niveau du mot de passe pour accéder aux couches bas niveau (« developer »), mais aussi pour ce qui concerne la clé SSHD, clonée pour toutes les box.

    Kickstarter a fini par retirer Anonabox de son listing, et a remboursé les premiers investisseurs. »

    Répondre
  11. Le projet a migré sur Indiegogo, où il reste 5 jours. Ils ont levé plus de 44 K$. C’est vrai qu’ils n’inspirent pas trop confiance : des illustrations de mauvaise qualité avec des images copiées dans des catalogues, des contreparties fantaisistes (ex 1000 box pour 40000 $, livrées en février), projet « souple » (ie tous les fonds sont prélevés même si le projet n’atteint pas son objectif)…

    Affaire à suivre, mais…

    Répondre

Laisser un commentaire