Share
Le prochain iPhone va inclure la reconnaissance des empreintes digitales : la NSA vous dit merci

Le prochain iPhone va inclure la reconnaissance des empreintes digitales : la NSA vous dit merci

À moins que vous ne viviez dans une grotte durant les derniers mois, vous savez sûrement que nos chers smartphones servent depuis un moment de véritables espions pour le compte de la NSA.

C’est maintenant confirmé avec une quasi-certitude : le prochain iPhone qui va sortir prochainement disposera d’un lecteur d’empreintes digitales.

Si les certains geeks crient au génie (plus simple à utiliser, plus de mots de passe à retenir !), certains autres voient surtout le potentiel danger qui risque de se produire…

Car si déjà nos données personnelles ne sont déjà pas à l’abri d’une agence gouvernementale américaine, imaginez ce que ça sera quand des millions d’utilisateurs lui offriront sur un plateau d’argent des données biométriques !

En disposant une énorme base de données sur les empreintes digitales, la NSA pourrait faire n’importe quoi avec des informations aussi sensibles (puisque de toute façon elle opère sans véritable autorisation de ses citoyens…).

Un fabricant de téléphones sous Android a aussi emboîté le pas d’Apple et annonce l’arrivée prochaine d’un smartphone Android avec lecteur d’empreintes digitales.

Le pire dans tout ça, c’est que ce scénario digne de 1984 se fera avec le consentement des utilisateurs. Ça fait froid dans le dos…

Source

18 Commentaires sur cet article

  1. C’est déjà le cas avec les ordinateurs avec reconnaissance digitale…

    Répondre
  2. Où est le souci ?
    Les empreintes sont juste une ligne de plus dans l’énorme BdD déjà à disposition des Surveillants ?
    Si en plus les iCon-sommateurs sont contents, je ne vois pas le problème.

    Au fait, tu sais que ta banque sais tout de toi grâce à ta CB ? 🙂

    Répondre
    • Mr. deHyde

      Ta banque mais pas seulement !
      La NSA ayant des accords avec les autorités de certification, la connexion SSL entre ton ordinateur et ta banque est à portée d’interception, c’est à dire que quand on relève son compte bancaire par Internet, la NSA a accès également au transcript.

      Qui a dit qu’il fallait une injonction judiciaire pour que les autorités aient accès à vos comptes ?

      Répondre
  3. Mieux : l’écran tactile à reconnaissance digitale. Chaque fois que vous appuyez, l’ordinateur sait qui a appuyé, sur quoi, quand pour aller où / faire quoi.

    Future is beautiful.

    Répondre
  4. Avant de crier au scandale, laissons la présentation se faire pour savoir comment est utilisé le scanner, où seront stockées les informations, sous quelle formes, etc.

    non ?

    Répondre
    • @ pouetcha

      Sûr qu’il ne faut pas prendre la pente savonneuse http://www.informationisbeautiful.net/visualizations/arguments-rhetologiques-fallacieux/ mais c’était ce qu’on se disait pour Google tracking, Facebook, GPS by Apple…

      Répondre
      • Après la keynote, on voit donc que le scanner protège le truc comme il peut, sans le mettre sur le cloud ou n’importe quel serveur.

        Reste juste à savoir combien de temps avant qu’un hacker de pète la sécurité.

        Répondre
        • Mr. deHyde

          Sauf que, étant donné que Apple utilise des systèmes propriétaires, personne ne pourra jamais assurer que ton téléphone fait bien des données ce qu’on t’a dit qu’il en faisait.
          En d’autres termes, rien ne dit que la NSA n’a pas d’ores et déjà ordonné à Apple d’inclure une ligne envoyant les empreintes sous forme chiffrée (donc indétectables/improuvable) dont peut-être une seule personne seulement est au courant chez Apple… voire, beaucoup plus faisable chez la société qui fabrique le lecteur digital et son driver qui peut se charger lui même d’intégrer l’empreinte de manière incognito à un paquet d’apparence anodine, direction serveurs de la NSA.
          Donc ça vaut aussi pour Android qui n’a de libre que le nom, puisque la majorité (totalité ?) du hardware et des drivers que ce systèmes emploie sont tout aussi fermés et ce sont très bien eux qui pourraient contenir le code malicieux, sans risquer ainsi de nuire à l’image de ces précieux logos de grandes marques, qui, oui elles, se soucient bien évidemment de leurs clients… sauf quand il faut fermer les yeux.

          Répondre
          • Vu l’impact de l’affaire Snowden et les questions récurrentes sur la sécurité aujourd’hui, dès que le téléphone sera disponible il y aura moult hackers qui s’y attarderons pour trouver ce qu’il se passe lorsqu’on pose son doigt sur ce capteur. On saura bien assez tôt si Apple dit vrai.

    • Boboborat

      Non : )
      Plus sérieusement, on sait très bien que c’est pas fait pour le confort des consommateurs, depuis quand le capital s’intéresse à nos choix, nos goûts…? Y’a des mecs qui ont Bac +15 et qui passent leurs journées à savoir comment ton cerveau fonctionne pour pouvoir trouver le prochain truc dont tu seras addict’ et dont ils pourront tirer profit.
      C’est comme quand on dit on va faire la guerre là ou là, pour la démocratie, ça fait tristement rire.

      Répondre
  5. La vraie question au fond c’est : est-ce qu’il faut fuir toute technologie qui pourrait être détournée pour nuire à notre vie privée ?

    Répondre
  6. Maintenant avec toutes ces technologies je ne pense pas qu’on soit à ça près. Mais il y a un réel risque. Mais comme le dit @Meiux, ce n’est pas non plus une nouveauté !

    Répondre
  7. « (puisque de toute façon elle opère sans véritable autorisation de ses citoyens…) »

    Ni même de la justice, c’est çà le plus grave :-/

    Pour ceux qui se disent « C’est pas si grave, les banques, Google, et bien d’autres ont déjà bien plus d’info sur moi, pourquoi pas une de plus ? », il faut se demander quand est-ce que pour vous cela sera trop ? Même si certain en savent beaucoup sur vous, cela ne vos empêche pas de devenir méfiant (voir intelligent ?) à moment ou à un autre…

    Il ne faudrait pas attendre que tout çà vous retombe dans la gueule pour réagir… Après c’est compliqué de rebrousser chemin en un coup, mais faites le donc progressivement, supprimer l’utilisation de certains services petit à petit. C’est tout sauf compliqué !

    Répondre
    • Oui je suis d’accord, mais en fait c’est déjà trop tard…
      Même si on se révolte (et encore, iPhone et révole, LOL), c’est DEJA fichu.
      Maintenant faut agir autrement. Je pense.

      Répondre
  8. A partir du moment où vous avez séjourné aux USA, vos empreintes sont fichées à l’entrée dans le pays. Ils ont donc déjà les données biométrique d’une partie de la population non américaine.

    Répondre
  9. C’est le gros sujet de discussion !
    Les gens qui se disent « Moi je m’en fiche, je n’ai rien à cacher » ont du mal à cerner le problème. D’accord, tout le monde est un citoyen modèle et si cela permet d’arrêter les terroristes alors tant mieux.

    Mais on se rapproche dangereusement du système décrit dans le livre 1984 de Georges Orwell (si vous ne l’avez pas encore lu, lisez-le !). Une société entièrement surveillée et contrôlée où vos moindres faits et gestes peuvent faire l’objet d’une étude approfondie (y compris à votre domicile).

    Chacun a son jardin secret, sa petite bulle privée qu’il préfère garder pour lui. Et avec les technologies actuelles, ce jardin rétrécit de plus en plus. Je crois qu’il faut encore essayer de se battre pour préserver le peu de vie privée qu’il nous reste.

    Répondre
  10. Je vois pas le problème, moi je n’ai rien à caché…

    Répondre

Laisser un commentaire