Share

Quelles entreprises protègent vos données des gouvernements ?

Alors que de plus en plus d’internautes confient leurs données personnelles à des entreprises plus ou moins respectueuses de leur confidentialité, il faudrait tout de même se poser la question : mais si un gouvernement trop curieux cherche à avoir des informations sur ma personne, va-t-il accéder aux services Web que j’utilise ?

Et comment savoir qui soutient ses utilisateurs sans devoir éplucher les milliers de pages des conditions d’utilisation de ces services ?

L’Electronic Frontier Foundation, un organisme qui s’occupe de défendre nos droits dans le monde numérique, a publié dans son dernier rapport un tableau récapitulant qui sont les premiers de la classe et les cancres en ce qui concerne la protection de vos données :

Who has your back

Pour récapituler : Twitter assure, et Apple, Yahoo ou MySpace arrivent bons derniers…

Source et Image

7 Commentaires sur cet article

  1. Sakesannin

    GG à Dropbox, Google, Linkedin et twitter étant donné la masse de donnée que cela doit représenter. En même temps, ils ne font que défendre leur business model donc ce n’est pas tout à fait en tout bien tout honneur…

    Répondre
  2. Bon derniers ? Tu n’as pas vu la ligne de Verizon, vers la fin 😀

    Répondre
  3. A en voir ce tableau, j’ai vraiment froid au donc. Il faut donc surveiller les informations que l’on diffuse pour ne pas avoir des mauvaises surprises!!!
    Je te remercie pour cette information (très) importante:)

    Répondre
  4. Thomas

    Bonjour, c’est très intéressant de voir que contrairement à ce qu’on pourrait penser, Google fait des pieds et des mains pour protéger nos différentes données sauvegardé dans le web.
    S4 mini

    Répondre
  5. Jean Némar

    Par qui a été fait ce tableau?
    Comment peut-on être sûr de la véracité de ces infos?

    Répondre
  6. Seule la 2eme colonne est interessante, le reste c’est du pipo pour journaliste, pour l’image de marque et comme dit plus haut pour défendre le business.
    Et comme Jean je serai curieux de savoir d’ou viennent ces informations et si elles sont vérifiées. As t’on un exemple de linkedin, dropbox ou twitter notifiant à un utilisateur qu’ils ont reçu une requête gouvernementale les concernant?

    Répondre
  7. Pour parvenir à ces chiffres, David Agnew et son équipe n’ont eu d’autre moyen que d’éplucher des rapports et des études de cas existants au niveau national.

    Répondre

Laisser un commentaire