Share
Quand les studios de cinéma demandent à Google de censurer leurs propres liens

Quand les studios de cinéma demandent à Google de censurer leurs propres liens

Jusqu’où iront-ils dans le ridicule ?

Je me le demande parfois quand je vois à quel point les boulettes des ayants droit sur Internet sont énormes, et qu’ils osent continuer à persister aveuglément dans l’erreur…

La dernière en date ne manque pas de saveur : des studios de cinéma demandent à Google de déréférencer leurs propres liens légaux, leurs pages Facebook, Wikipédia…

L’usage à outrance de systèmes de déréférencement massif permet à l’industrie du cinéma d’empêcher que des copies illégales de ses films soient bien référencées sur Internet.

L’inconvénient d’utiliser des systèmes automatisés aux performances approximatives, et sans vérification humaine, c’est que de très nombreuses erreurs se glissent dans les demandes de retrait, la plupart étant tellement énormes que l’on pourrait douter des compétences des gars qui travaillent sur ce sujet ^^

Petit florilège :

Lionsgate

Demandes de retrait de copies parfaitement légales du film La Cabane Dans Les Bois sur Amazon, iTunes, Blockbuster et Xfinity

20th Century Fox

Demandes de retrait de copies légales de Prometheus, du site de la marque Prometheus Watch Company qui vend des montres…

Demande de retrait de la page Wikipédia de la série Les Griffins, ainsi que du site officiel de How I Met Your Mother, pourtant cité comme source originale et légale dans le même document :

BBC Films

Du côté de la BBC, c’est le film Ill Manors qui est visé, avec des demandes de retrait pour des critiques du films sur les sites The Guardian, The Independent, The Mirror et the Daily Mail.

Ils ont aussi demandé le retrait de la page officielle du film ^^

Sony Pictures

Chez Sony, ce sont des articles de la presse High Tech parlant de l’affaire Megaupload qui sont visés sur Wired, Forbes ou Cnet, sans véritable raison…

Summit Entertainment

Ici c’est le film 50/50 qui est visé, avec des demandes de retrait d’URL contenant le nombre "50" comme "50th Symposium Keynote Address by Secretary Chu"

Walt Disney Pictures

Les demandes de retrait portaient principalement sur le film Cinderella. De nombreuses histoires et films en relation avec Cendrillon ont ainsi été censuré à tort, alors qu’ils étaient bien légaux…

 

Je me demande ce que ça va donner le jour où quelqu’un va demander réparation pour avoir été déréférencé à tort par le système inefficace mis en place par les majors du cinéma !

Source et Image

4 Commentaires sur cet article

  1. La vraie question c’est : Est-ce que Google s’exécute à chaque fois ?

    Répondre
  2. Je n’ai pas la tété, et je ne vais jamais au ciné. Ca fait combien de places de perdues ?

    Répondre
  3. Sinon, pour éviter de ses faire référencer danns Google, le bon vieux fichier robots.txt :

    
    #
    User-Agent: Googlebot #--------- # Google vous piste via le programme Analytics 
    User-Agent: Googlebot-News #---- # installé sur 70% des sites web 
    User-Agent: Googlebot-Mobile #-- # même si vous n'êtes pas connecté-e 
    User-Agent: Googlebot-Image #--- # à votre compte Google/ GMail/ YouTube.
    User-Agent: Googlebot-Video #--- # DuckDuckGo et IxQuick sont des alternatives 
    User-Agent: Mediapartners-Google # fiables, qui respectent votre vie privée.
    User-Agent: Mediapartners #----- # Il existe d'autres moteurs de recherche
    User-Agent: AdsBot-Google #----- # (Seeks, YaCy, Exalead, Majestic-12…)
    Disallow: / 
    

    Répondre

Laisser un commentaire