Share
Le drone volant traqueur d’enfant fait maison

Le drone volant traqueur d’enfant fait maison

La technologie, c’est cool, mais j’ai souvent l’impression que les usages sont vite détournés par certaines personnes pour en faire des outils de surveillance automatisés, ce qui me fait légèrement hérisser les poils… (car oui, j’ai des poils ^^).

Prenez par exemple les GPS, c’est extrêmement pratique comme technologie n’est-ce pas ? Le chat vidéo en ligne, c’est cool aussi, Internet sans-fil bien pratique, et les quadcoptères, ces jouets volants pour grands enfants, un bon passe-temps de geek.

Mais si vous mélangez le tout, ça peut aussi faire un drone volant fait maison capable de suivre un enfant sur le trajet de son école pour remplacer le rôle des parents dans cette tâche.

Et là, je trouve que ça va déjà un petit peu trop loin…

Paul devait accompagner son fils jusqu’à son arrêt de bus les jours d’école, à 400m de son domicile.

Ce geek a commencé à imaginer un drone capable de suivre son fils à la trace jusqu’à son arrêt de bus. Le robot volant retransmettant en direct un flux vidéo afin que Paul puisse s’assurer depuis son ordinateur que son fils va bien.

Un projet assez simple à réaliser avec les technologies librement accessibles à notre disposition :

  • Le drone volant sera un quadcoptère, dont les composants sont en vente libre et dont les logiciels utilisés pour son guidage sont Open Source.
  • Un smartphone équipé d’une caméra afin de retransmettre un flux vidéo.
  • Un mouchard GPS pour suivre l’enfant.

Le suivi de coordonnées GPS étant déjà implémenté dans les logiciels du drone, il a été très facile de mettre en place ce robot de surveillance volant pour s’assurer que le fils de Paul arrive bien à son arrêt de bus, qu’il prend bien le transport scolaire, et que le drone retourne directement au domicile une fois sa mission accomplie.

Le principal problème de ce projet étant que les batteries arrivent tout juste à assurer assez d’autonomie pour le système, et que le poids de l’ensemble est déjà limite par rapport aux capacités de vol du drone.

Au-delà de l’aspect geek de ce projet, le côté éthique me dérange.

Faire surveiller son enfant par un drone plutôt que de l’accompagner soi-même jusqu’à son arrêt de bus ? Faire voler un bidule technologique suivant à la trace son propre fils et filmant tout pour que papa puisse regarder tout ça au chaud à la maison ? Sans compter que si un papa geek a réussi à réaliser un projet comme celui-ci, rien n’empêche une personne mal intentionnée d’en faire un similaire pour espionner la personne de son choix.

Il va maintenant falloir surveiller les cieux à la recherche d’un petit robot volant pour s’assurer de ne pas être suivi…

Source et Image

12 Commentaires sur cet article

  1. Mais même au dela de ça, si le mec voit son gamin se faire enlever sous ses yeux, que va t’il faire ? Juste regarder ? Car il ne pourra rien faire de plus.

    Répondre
    • Oui en plus, je ne pense pas que cela dissuaderait d’éventuels kidnappeurs d’enfants…

      Répondre
      • Avec un peu plus d’autonomie, le drone suivrait le kidnapper, puisqu’il est associé à un émetteur RF (et non pas GPS). Donc on localise également le détraqué.

        Le mec avait surtout une idée en tête, envie de la porter, et l’argument surveillance de l’enfance et protection face à des pédobears a permis de faire parler du projet.

        De là à penser qu’il a voulu mettre au point ce système juste pour le plaisir de finir son café tranquillement pendant que Jr va à l’école tout seul, j’ai quelques doutes, je pense que c’est plutôt du storytelling toussa 🙂

        A moins qu’il ne haïsse son fils.
        Ou qu’il pense aux parents qui sont contraints de laisser leur gamin aller seul à l’école, en cette époque de criminalité médiatique quotidienne.

        Répondre
    • Exactement la réflexion que je me suis faite. Accident, enlèvement, racket ou tout autre problème, si le père n’est pas là, ça ne sert pas à grand chose.

      Répondre
      • Idem.
        Le gamin enlevé, ou renversé parune voiture, et même si tu ne peux rien faire car pas sur place, t’as toujours la vidéo ^^
        ‘Fin bref.

        Répondre
        • Dans son malheur, il pourra poster la vidéo sur youtube pour faire des vues
          *owi, un peu d’humour noir un lundi matin*

          Répondre
    • Comment ça, jamais entendu parler de la vidéoprotect… wait.

      Répondre
  2. Et un drone offert au kidnappeur 😀

    Plus sérieusement, je penses que le père à fait ce montage, plus par défis/amusement que part flemme/haine envers son fils.

    Le gamin devait bien se la péter également : « Tu vois l’hélicopter la ? C’est comme dans Call of duty, alors fait gaffe ! »

    Répondre
  3. il pourra l’équiper de mitraillettes au cas où …

    Répondre
  4. Ann O'nym

    Le mec avait un projet mais pas de budget. Avec l’argument sécuritaire sa wife a cédé.
    🙂

    Répondre
  5. Je conçoit la performance technique, mais bordel, 400m jusque l’arrêt de bus c’est pas la mort non plus.
    Ca me tracasse un peu comme principe.

    Répondre
  6. Harper Jack

    Mon bon vieux fusil de chasse et on n’en parle plus (^^)

    Répondre

Laisser un commentaire