Share
Obsolescence programmée : une petite histoire à propos d’Apple

Obsolescence programmée : une petite histoire à propos d’Apple

Vous avez sûrement dû entendre parler de l’obsolescence programmée, une discipline visant à rendre éphémères et difficiles à réparer les appareils fabriqués de nos jours.

Si ce mode de fonctionnement de notre société de consommation estvoué de toute façon à disparaître avec la raréfaction de certaines ressources, pour le moment de grands constructeurs utilisent cette méthode pour gonfler leurs chiffres de vente.

Voici une histoire assez révélatrice d’un jeune écolier qui a commencé à créer sa propre entreprise de réparation d’iPod et d’iPhone :

Quand Teddy a eu 15 ans, son iPod de 3e génération est tombé en panne. C’était pour lui une véritable tragédie car sa musique avait une place importante dans sa vie.

N’ayant pas assez d’argent pour acheter un nouvel iPod, il s’est procuré une Logic Board (l’équivalent pour Apple de la carte mère) d’iPod sur eBay et a lu des dizaines de tutoriels pour apprendre à ouvrir son iPod et à le réparer.

Résultat des courses : un iPod remis à neuf pour un tarif dérisoire, et Teddy n’a même pas perdu les titres présents sur son gadget.

Il s’est alors aperçu en faisant des recherches que de nombreux iPods tombaient en panne juste après la période de garantie, et qu’ils ne nécessitaient que le changement d’une ou 2 pièces pour fonctionner à nouveau.

Le problème, c’est que les réparations hors garantie d’Apple sont excessivement chères, coûtant parfois autant qu’un appareil neuf. Bien peu d’iPods de 2e et 3e génération étaient réparés, bien que les pannes sur ces baladeurs soient fréquentes.

Mais Teddy a vite commencé à parler autour de lui de ses nouvelles compétences de chirurgien Apple, et de plus en plus d’amis lui ont demandé de réparer leurs iPods cassés contre une somme modique.

Les pièces détachées d’iPod coûtant extrêmement cher, notre bricoleur s’est procuré de nombreux iPods cassés vendus à bas prix sur eBay pour récupérer des composants.

Un business qui a pris une certaine ampleur pour un simple hobby d’écolier : entre 2005 et 2008, Teddy s’est fait 65 000 $ de revenu grâce à son petit commerce de réparation, ce qui n’est pas trop mal pour un travail fait sur son temps libre !

Mais de génération en génération, les composants sont devenus de plus en plus compacts, et de plus en plus difficile à réparer ou à changer. Les iPods Nanos sont même devenus impossibles à réparer…

Teddy a alors eu l’idée d’acheter des iPods cassés mais encore sous la garantie d’Apple à des vendeurs sur eBay pour en demander la réparation, afin de recevoir des iPods réparés par la firme de Cupertino.

Un business qui n’a pas du tout plu à Apple, un avocat de la société ayant appelé le jeune homme à son domicile pour qu’il cesse ses activités de réparation et de revente d’iPod reconditionnés.

Moralité : pouvoir réparer nos gadgets qui ont une courte durée de vie n’est pas quelque chose qui plaît aux fabricants d’électronique. Si vous faites commerce de réparations de produits Apple, vous risquez de vous retrouver avec des avocats sur le dos pour tenter de faire fermer votre petite entreprise.

Je vous laisse imaginer si de telles pratiques se mettaient en place dans d’autres milieux, par exemple celui de l’automobile…

Source

23 Commentaires sur cet article

  1. ffdfddfdf

    « un iPhone remis à neuf pour un tarif dérisoire »

    Tu veux dire iPod ?

    Répondre
  2. Apple: beaux produits, mais éthique lamentable (écologie, sous-traitance, fiscalité dernièrement, etc.).
    J’évite, c’est facile, il y a le choix.

    Répondre
  3. Je ne vois pas ce qu’il y a de choquant là dedans. Que le mec joue à docteur Maboule pour réparer son propre ipod c’est son droit, par contre qu’il se fasse de la thune sur une marque et technologie déposée n’est à mon sens pas normal, et encore mois légal.

    Par contre je n’ai pas compris le coup du rachat d’ipod sous garantie pour les faire réparer par Apple :s

    Répondre
    • Cocagne

      Technologie déposée ? panne comprise sans doute.
      Raisonnement dangereux qui risque fort de transformer la notion de proprièté en notion de license et pourquoi pas de license non cessible.

      Va demander aux mécaniciens s’ils se sentent en infraction lorsqu’ils mélangent deux voiture pour en faire une qui marche !
      Ils ne le sont en aucun cas et il vaut mieux pour le cochon de payeur que cela dure

      Répondre
    • le gars achete des ipods cassés, mais toujours sous garantie, que les gens ne font pas réparer.
      Lui, au moment de l’achat, demande à la personne de faire marcher la garantie, et il recupere un iPod neuf/réparé.
      C’est ca qui est illégal, et c’est surtout là dessus qu’ils insistent. C’est un contournement du systeme de garantie et c’est partout pareil. La télé darty que tu achetes, lis bien les clauses, le contrat est non cessible. Tous ceux qui vendent un truc d’occas en précisant « tjs sous garantie durant 3 mois/12 mois… » ben le nouvel acheteur ne pourra pas prétendre au bénéfice de la garnatie en cas de panne, car il n’est pas l’acheteur… et oui !

      Répondre
    • Ann O'nym

      Dis-moi, ikik, tu es mécano chez BMW, nan ?

      Répondre
  4. Idem que Pat. Il serait temps que Apple se prenne une petite amende comme celle de Microsoft, histoire de les remettre a leur place un peu, non ?

    Répondre
  5. Dolfy

    « Je vous laisse imaginer si de telles pratiques se mettaient en place dans d’autres milieux, par exemple celui de l’automobile… »
    Je pense qui si la même personne se pointe chez Renault 5x par mois avec une voiture différente pour la faire remettre en état gratos car sous garantie (c’est moins parlant avec des voitures) et que le constructeur découvre que vous les revendez derrière, vous aurez aussi des avocats sur le dos.

    Et je pense que c’est pareil pour l’ensemble des sociétés de la planète.

    Répondre
  6. « Je vous laisse imaginer si de telles pratiques se mettaient en place dans d’autres milieux, par exemple celui de l’automobile… »
    ah ? c’est pas déjà le cas ?
    me semble que (ils le précisent dans le documentaire dont tu parles) l’industrie auto a été l’une des premiere à faire ca justement, faire des bagnoles et de l’electronique qui ne dure pas, pour vendre toujours plus de bagnoles.
    T’as qu’a voir uen bagnole recente, faut la faire aller au garage super souvent, meme si il n’y a aucune panne

    Répondre
  7. À côté de ça, un concept d’iPhone dont l’écran s’auto-détruit quand tu fais 3 erreurs de PIN http://www.spi0n.com/un-concept-diphone-bloque-qui-sauto-detruit/
    (oui oui, un concept à la con^^ )

    Répondre
  8. Twunee

    @sas59 : Ouais ! Une petite amende de 100 milliards d’euros ! 😀

    Répondre
  9. MarcelTm

    Oui IKIK, on a vu que tu n’avais rien compris….. 😉

    Répondre
  10. Lamentable … Mais pas surprenant. C’est une pratique courante chez beaucoup de fabricants.

    Répondre
  11. Souvent l’appareil marche jusqu’à la fin de la garantie, ainsi les utilisateurs sont obligés d’acheter le produit suivant …

    Répondre
  12. Captain

    IKIK puisque tu trouves ça normal, expliques moi en quoi c’est illégal :
    – d’acheter un objet d’occasion encore sous garanti.
    – d’utiliser la dite garanti pour faire réparer cet objet qui t’appartient
    – de revendre cet objet en bonne état parce que tu n’en as plus l’utilité.

    J’ai beau chercher je ne vois pas où est le mal.

    Répondre
  13. Qui irait revendre à bas prix un appareil cassé qui peut être remplacé gratuitement par un reconditionné ? Quitte à le revendre ensuite plus cher. Pour moi c’est louche ou alors faut vraiment être con.

    Mon expérience perso :
    un iPod Touch v1 qui fonctionne depuis plus de 4 ans
    un iPhone 3GS qui fonctionne depuis 3 ans et dont j’ai moi-même changé la batterie il y a 2 mois (merci ifixit).

    Je serai bien curieux d’avoir la comparaison avec le matériel d’autres marques.

    Apple ne lui reproche pas de réparer lui-même et de revendre des iPhones/iPod, il lui reproche d’abuser du transfert de garantie qui est normalement rattaché au 1er acheteur (comme d’ailleurs le font à tort ou à raison la plupart des marques…) pour les faire réparer gratuitement par Apple et ensuite les revendre. Ceci non pas dans un usage normal d’un client mais à un rythme professionnel.

    Quand à ceux qui critiquent (à juste titre) les conditions de travail dans les usines Foxconn et l’impact environnemental des produits Apple, j’espère qu’ils sont cohérents et n’achète pas non plus d’autres marques qui usent des mêmes méthodes. Nan parce Android ou autre ce n’est pas une garantie d’une fabrication équitable et respectueuse de l’environnement (même si le robot est vert). Le combat d’un produit plus éthique/équitable est valable pour toutes les marques sans partie pris et d’ailleurs seule la pression médiatique pourra changer la situation.

    Au demeurant cela prouve que les appareils Apple même d’occasion se vendent très bien et ne sont pas jetés au moindre changement de modèle.

    voila mon commentaire à deux sous.

    Pour finir vive ifixit.com pour réparer tout vos appareil Apple ou pas d’ailleurs.

    Répondre
  14. Giroux

    Svp. Pour le Fun.J’ai une panne sur Iss,ils reclycle ou

    Répondre
  15. Belka

    Tu ne crois pas si bien dire. En France, contrairement à l’Allemagne, il est interdit d’acheter des pièces détachées ailleurs que chez le constructeur. Pire si par exemple vous allez en Allemagne changer votre porte (avec un matériel non produit par votre constructeur) vous êtes dans l’illégalité …

    Répondre
  16. diger32

    L’obsolescence programmée est partout et y compris dans le domaine automobile. Il n’y a pas qu’Apple qui le fait. Saviez-vous que les toutes premières ampoules électriques duraient quasi ad eternum? dans une caserne de pompiers en Californie se trouve toujours une ampoule datant de 1901 et elle fonctionne toujours. Alors pourquoi les nôtres (avant les leds et ampoules économiques) ne tenaient pas la distance? juste pour que les fabricants en vendent encore et encore. Et c’est pareil pour l’automobile. Faites le calcul : 50’000 km à 40 km/h de moyenne, cela nous donne que 1’250 heures de fonctionnement, pas plus. Et certaines voitures doivent déjà subir de grosses réparations après juste 1’250 heures de fonctionnement. Et 1’250 heures, c’est env. 54 jours de fonctionnement. Ma télé, mon ordinateur, mon natel Apple tiennent plus longtemps que juste 54 jours. Donc voilà, tout cela pour dire que l’obsolescence programmée, c’est fait pour faire marcher les fabricants et que c’est ultra connu.

    Répondre
  17. Dominique Henry

    Je vous invite à visionner ce magnifique reportage sur le thème: Prêt à jeter
    http://www.youtube.com/watch?v=2PdX-2rGBSc

    Répondre
  18. en lisant les commentaires (certes vieux de 3 ans), je me dis que il y en a qui aiment se faire mettre et payer pour ça, du moment qu’ils sont à la mode… et d’autres qui ont compris que nous sommes tous les dindons d’une pratique mafieuse qu’aucune lois ne réprimande dans un système de droit et de devoirs.
    Donc, tant qu’il y aura autant de loustic qui aiment payer pour se faire rouler (avec les Apple et compagnie…), et bien ça continuera, les autres moins idiots subirons aussi ce bisness de malfrats.
    Continuez à voter pour ceux qu’on vous présente à la sainte TV mère des niais, c’est bien, bravo.

    Répondre

Leave a Reply Annuler la réponse