Share
Une infographie qui retrace l’historique d’Instagram

Une infographie qui retrace l’historique d’Instagram

L’une des actualités récentes les plus commentées sur le Net ces temps-ci n’est pas la fronde des Anonymous contre le gouvernement chinois, mais le rachat d’Instagram par Facebook pour 1 milliard de dollars !

Des centaines d’analystes se sont empressés d’analyser ce rachat et de fournir des interprétations plus ou moins farfelues sur sa signification.

Histoire de remettre les choses dans leur contexte, je vous propose de jeter un oeil à cette infographie retraçant l’historique de la jeune entreprise Instagram :

Il est assez fou qu’une entreprise fondée il y a à peine 2 ans ait pu prendre autant de valeur en si peu de temps ! Surtout que bien qu’il y ait plus de 30 millions d’utilisateurs inscrits au service, Instagram n’a pas généré de revenus pour le moment.

Facebook semble donc prendre le même pari que Google avec Youtube : racheter au prix fort un service populaire et trouver des moyens de le monétiser par la suite. Quand on connait la réputation sulfureuse de Facebook en matière de données privées, les utilisateurs d’Instagram devrait avoir de quoi s’inquiéter…

Une petite opinion personnelle au passage : j’ai beaucoup de mal à comprendre l’engouement pour une application qui permet de modifier ses photos à la mode Vintage et qui permet de les partager avec ses amis. Je trouve que la valeur ajoutée de ce genre de service est très limitée, et que le montant du rachat ressemble bien à une belle grosse surévaluation comme ce que l’on a pu voir à la fin des années 90, juste avant l’éclatement de la bulle Internet.

L’avenir nous dira si je me goure 😛

Source

9 Commentaires sur cet article

  1. Gabriel Pillet

    Niko, perso j’utilise instagram depuis 1 an et demi, principalement avec mes collègues de bureau, ça permet en deux clic de faire un joli polaroid de souvenirs.

    Ca s’interface super bien aux autres services web (fb, twitter).

    Leur API a permis a de nombreux services de proposer des goodies tiré de tes photos (par exemple des stickers sur le frigos qui te sont envoyé a peu de frais dans une enveloppe avec stickygram).

    En fait je pense que c’est tout sauf « une application qui fait des photos vintage », c’est vraiment l’aspect communautaire qui prime.

    Bon je pense qu’on l’a compris, moi je suis un fan de toujours 🙂

    Répondre
    • Alors c’est moi qui ne perçoit pas la portée du truc !
      Tu penses donc que c’est bien logique dans la stratégie de Facebook de s’approprier Instagram pour développer un autre aspect dans les services communautaires ?
      Pas si bête finalement.

      Répondre
      • Gabriel Pillet

        Non, je pense que « 1 milliard » c’est pas grand chose pour FB.

        Si ils font comme pour leur rachat de Beluga, c’est juste pour tuer l’appli et récupérer des part de marcher. Beluga si tu te souviens pas c’était un chat par mobile en salon privé, ils l’ont racheté, puis tué, pour lancer facebook messager.

        Perso j’espère pas Instagram (comme Beluga à l’époque) c’est un gros coup de coeur pour moi.

        Répondre
  2. Nicolas Pillon

    Au final, c’est aussi une stratégie de facebook pour mettre la main sur une équipe de développeur formé sur un domaine où facebook commençait à être à la traîne.
    L’intégration des photos dans facebook est des plus basique.

    Répondre
  3. Ils n’ont pas vraiment commencé à zéro, avec 500 000 dollars pour débuter une boite on peut faire pas mal de choses.

    Répondre
    • Carrément, ça serait bien qu’ils expliquent d’ailleurs comment ils les ont eus, les 500k.

      Répondre
      • Comment ils ont eu 500 000 dollars? C’est simple auprès d’investisseurs (Au moins ils trouvent des gens prêts à investir des centaines de milliers de dollars dans une application… voilà l’avantage de la Californie sur la France car ce serait très difficile d’obtenir cette somme pour un projet pareil en France).

        Voici une vidéo qui explique simplement comment une start-up se finance pour ceux qui comprennent un peu l’anglais.
        Que ce soit facebook, Instagram, twitter… Ils sont tous passer par là :
        http://www.khanacademy.org/finance-economics/venture-capital-and-capital-markets/v/raising-money-for-a-startup

        Répondre
  4. J’aime pas trop en fait, bon peut etre parce que je préfère la photo pure et dure. Bon apres je déteste pas non plus mais les manip me semble répétitive a force les photos perde souvent la ‘personnalité’ de la peronne qui l’a prise .
    Mouai je sais pas sur ce coup pas fan du tout de ce coup de mode, qui vivra un saison (?) ou plus longtemps ?

    Répondre
  5. DaveNull

    Ils n’ont pas acheté une applcation qui met un filtre sépia sur des photos pour après les poster sur résau sociaux (ça, n’importe quelle équipe de bon développeurs web peut le pondre en 1 week-end), ils ont acheté l’immense base de données des utilisateurs de l’application, qui envoient depuis quelques années régulièrement leurs portraits, localisations géographiques, relations sociales et pro, tout ça en l’associant quasi-systématiquement avec des comptes FB et twitter.

    Répondre

Laisser un commentaire