Share
Les antennes appartiendront bientôt au passé ?

Les antennes appartiendront bientôt au passé ?

Marre de ces structures métalliques qui ruinent nos paysages, enlaidissent nos toits et qui semblent se multiplier à l’infini pour recevoir et envoyer de plus en plus d’informations ?

Il semble que ces antennes vont bientôt faire partie du passé avec la solution que propose la Startup Charmtech, soutenue par Google : des antennes à peindre !

Il suffira juste de peindre une surface (un bâtiment, le tronc d’un arbre, la coque d’un téléphone…) pour transformer cette dernière en une antenne capable d’émettre comme sa grande soeur métallique, la problématique de l’intégration dans le paysage en moins.

Cette solution permet aussi de multiplier de façon spectaculaire la réception d’un téléphone : un petit coup d’antenne en spray sur un iPhone, et le voilà capable de capter sous l’eau à plus de 1.6 km du plus proche relais téléphonique !

Ajoutons en plus que cette peinture en spray nécessite moins d’énergie pour fonctionner qu’une antenne classique à performances égales.

De quoi booster les réceptions de nos téléphones, et rendre les hideuses antennes râteaux inutiles en donnant un petit coup de peinture sur la façade d’un immeuble 🙂

Source

4 Commentaires sur cet article

  1. Encore plus de pollution électromagnétique en perspective, donc.

    C’est certes pratique mais il ne faut pas oublier que ce sont des micro-ondes qui traversent le cerveau, et comme d’habitude il faudra attendre d’être allé trop loin pour se rendre compte officiellement de leur danger potentiel.

    Je pense qu’il serait juste de le signaler, Niko, faire un point sur les technologies sans fil qui, dans certains cas, équivalent à hurler dans un mégaphone pour parler à son voisin.

    Répondre
  2. Plutôt d’accord avec César : quid de l’exposition aux ondes électromagnétique ?

    Le déploiements de boitiers Femtocell (dans l’esprit de ce SFR propose gratuitement, je crois, à ses clients) ne serait-il pas une bonne alternative ?

    En effet, plus une antenne est éloignée, et plus le smartphone/téléphone qu’on utilise émet en puissance. Un maillage dense de ce genre de cellules permettrait déjà d’avoir un réseau plus fournis de « mini-antennes », qui pourraient aussi présenter l’avantage de mieux couvrir en « haut-débit » nos quartiers et provinces.

    Répondre
  3. Faut bien mourir de quelque chose et là vous pourrez pousser vôtre dernier râle dans un tweet pour la postérité!

    Répondre
  4. Mais plus la surface d’antenne est grande, plus l’antenne est précise, et moins il faut de puissance de signal ?

    Répondre

Laisser un commentaire