Share
Apprendre aussi rapidement que dans Matrix

Apprendre aussi rapidement que dans Matrix

Le film des frères Wachowski n’est pas seulement une oeuvre qui a su renouveler le cinéma avec une nouvelle génération d’effets spéciaux, il est aussi rempli de concepts futuristes, dont un qui serait particulièrement intéressant à appliquer dans nos vies quotidiennes : la possibilité d’apprendre des compétences ou des techniques en seulement quelques instants.

Mais bien entendu, cela reste du domaine de la science fiction, n’est-ce pas ? Et bien peut-être pas pour très longtemps en fait…

Des recherches publiées dans la revue Science suggèrent qu’il serait possible par exemple d’apprendre à jouer du piano avec peu ou pas d’efforts conscients de la part des sujets.

Comment arriver à réaliser ce tour de force ? En utilisant la technologie de l’IRM, des chercheurs se sont aperçus qu’il était possible de faire correspondre l’état du cerveau d’une personne à un schéma déjà relevé au niveau du cortex visuel. Pour simplifier à l’extrême : de pouvoir copier un état du cerveau pour induire l’apprentissage.

Révolutionnaire ? Et pas qu’un peu ! Imaginez pouvoir effectuer une rééducation rapide après un accident, apprendre vos cours sans effort ou jouer de la guitare en une soirée ? Qui ne voudrait pas pouvoir profiter de cela ?

Sauf qu’il y a un bémol, et un gros : cette technique marche bien, même si les sujets ne sont pas au courant de ce qu’ils sont en train d’apprendre.

Ce qui veut dire que si un engin capable de vous apprendre n’importe quoi en quelques minutes tombe entre les mains d’un gouvernement mal intentionné, vous n’auriez même pas conscience d’être manipulé lors de vos apprentissages…

Une découverte bouleversante, mais comme souvent avec la science, qui pose aussi de nombreuses questions éthiques. Nous verrons comment cela se passe dans un avenir proche, j’ai tout de même hâte d’apprendre à jouer de la guitare sans me péter les doigts durant des mois ^^

Source

15 Commentaires sur cet article

  1. Même si tu sais théoriquement jouer de la guitare, ca ne change rien au fait que si tu n’as pas de côrne au bout des doigts ou les articulations habituées, tu vas douiller le temps que tes doigts se « mettent en place ».

    Répondre
  2. Après relécture, je trouve que mon commentaire parait agrésif, j’aurais dut mettre un petit sourir à la fin, ce n’était pas mon intention. 🙂

    Répondre
  3. Si l’apprentissage requiert des intéractions physiques (guitare, sport…) c’est sûr qu’il faudra plus que ça… Mais si c’est seulement de l’intellectuel, c’est puissant quand même, imagine comprendre une langue du jour au lendemain comme si c’était ta langue maternelle !

    Répondre
  4. Bonjour,
    Je partage un peu l’avis d’Antoine sur la guitare, mais pour aller plus loin, ce n’est pas le tout de savoir jouer d’un instrument ou d’apprendre rapidement quelque chose.
    C’est la part d’expression personnelle, de créativité, de sensibilité que l’on met dans le jeu qui a aussi son importance.
    Dans ce sens, apprendre comme dans Matrix oui pourquoi pas, mais n’oublions pas, que même une fois la chose apprise il faut se l’approprier (ce que fait Néo avec l’art martial) afin de pouvoir l’utiliser à son plain potentiel.
    Autrement nous n’aurons que des ânes savants, la tête bien pleine mais incapable de savoir quoi en faire.

    Donner du sens aux apprentissages c’est en finalité la chose la plus importante.

    Répondre
  5. Ah les cornes au bout des doigts… 🙂 de bons souvenirs d’apprentissage de la guitarre

    Répondre
  6. Faire correspondre un état du cerveau à quelque chose de vu, c’est te faire apprendre un alphabet ou le solfège; au mieux du vocabulaire. De là à te faire apprendre une technique ou une langue, il y a un monde !

    Répondre
  7. Intéressent comme avancée mais ça ne sera jamais grand publique ce genre de chose pour des raisons éthiques…

    Répondre
  8. chouette, on a trouvé mieux que pavlov ou que les images subliminales pour conditionner les gens 🙂

    encore un truc qui va trouver une belle application militaire ^^

    Répondre
  9. Pour ceux qui n’ont pas Flash parce qu’ils ne sortent pas du Web :

    rtmpdump -o neurofeedback.flv -r rtmp://nsfgov.flash.internapcdn.net/nsfgov_vitalstream_com/_definst_/video/neurofeedback.flv

    Répondre
  10. Ca me rappelle une nouvelle d’Isaac Asimov où il décrit une société où le schéma du cerveau de chaque personne prédétermine le métier qu’il va exercer toute sa vie, et auxquel on lui implante toutes les connaissances pour ce faire. A côté de ça, lors du test des cerveaux à l’adolescence, certains rares spécimens ne correspondent à aucune « préconfiguration » et se retrouvent enfermés dans des maisons de repos où ils sont marginalisés par rapport à la société.
    Le problème avec les Instruits (qui ont reçu les connaissances pour exercer leur métier) est qu’ils n’innovent pas et font tout juste leur métier, de façon non différencié entre tous les travailleurs dans le même secteur.
    Si vous avez l’occasion de lire cette nouvelle (dont j’arrive pas à retrouver le titre ou le recueil dont il est issu), sautez dessus. En règle générale, si vous tombez sur du Asimov, il faut le lire ! (On me dit dans l’oreillette que les geeks de Nikopik ont déjà lu tout l’intégrale Asimov au moins 5 fois)

    Répondre
  11. L’apprentissage des langues (par exemple) permet de décrire une situation et d’adapter le language à ses corespondants. Sans apprentissage pas de communication. Essayez de communiquer dans une langue étrangère avec des traductions de type « google »….

    Répondre
  12. « Uzsini » +++ Asimov mon livre de chevet.
    Par contre moi qui joue du piano depuis un bon moment ce serait mon rêve ! du jour au lendemain pouvoir jouer des morceau que je met parfois des mois voir des années à maitriser (quand j’y arrive) ^^ jouer tout le répertoire des final fantasy piano collection popopo j’imagine même pas ce me frustre car ca n’arrivera jamais ^^ bon je vais continuer à bosser mes gammes ^^

    Répondre

Laisser un commentaire