Rejoignez les
34715 abonnés

Test de Windows Phone 7.5 sur le Nokia Lumia 800 et comparatif avec iOS et Android

Microsoft et Nokia ont lancé une grande campagne de communication en France, permettant à quasiment n’importe qui de se voir prêter un téléphone Nokia Lumia 800 durant trois semaines afin de pouvoir le tester (vous pouvez demander vous aussi à vous le faire prêter en cliquant ici).

Le roi des systèmes d’exploitation pour ordinateur et le fabricant déchu de téléphones, ancien numéro 1 mondial, semblent réellement croire dans la qualité de leur produit pour nous proposer une offre aussi alléchante…

Et qu’en est-il au bout de quelques semaines d’utilisation sur Windows Phone 7.5 ? Voici mon opinion et mon ressenti, et les comparaisons avec mes anciennes expériences sur iPhone et mes actuelles sur Android.

 

Le téléphone Nokia Lumia 800

Avant de rentrer dans les détails de ce test, je tiens à replacer le contexte qui a amené à la fabrication de ce téléphone :

Pour faire simple, Nokia a au cours de ces dernières années fait d’énormes erreurs dans la conception de ses smartphones : malgré une très bonne qualité de fabrication, le design était moyen et ne faisait pas du tout vibrer les foules, et je ne parle pas du système d’exploitation maison qui était bien en retard en comparaison de ce que proposait la concurrence représentée par Apple avec son iOS, Google et Android, sans compter sur RIM et son Blackberry OS. L’entreprise finlandaise, après avoir été numéro 1 sans trop d’efforts durant de nombreuses années avec une santé financière insolente, était en train de se faire rattraper par les nouveaux venus sur le marché des téléphones mobiles, et elle commençait à plonger dans le rouge…

Pour enrayer cette descente aux enfers, il a été décidé chez Nokia de changer de PDG par un ancien de chez Microsoft, qui va alors opérer un virage à 180° dans la stratégie du finlandais : il est décidé d’arrêter le développement du système d’exploitation Symbian OS pour se consacrer à une alliance avec Microsoft, qui de son côté cherche désespérément à imposer son système d’exploitation pour téléphone portable Windows Phone 7.5.

Il s’agit donc de la dernière chance pour le développeur de logiciel et pour le constructeur de téléphone portable de perdurer sur ce marché, un échec pouvant signifier le rachat de Nokia par un concurrent ou l’abandon de la branche téléphone mobile par Microsoft.

C’est dans cette ambiance électrique que les ingénieurs des deux entreprises se sont surpassés pour nous proposer le Nokia Lumia 800 sur Windows Phone 7.5 (la concurrence ça a du bon ^^).

Les photos ont bien du mal à rendre l’impression que l’on peut avoir quand on tient ce petit bijou dans les mains : la finition est exemplaire, avec une coque en polycarbonate monobloc qui respire la solidité, et un écran AMOLED en verre courbé d’une résolution de 480 x 800, capable d’afficher des noirs vraiment très profonds.

Au niveau des performances, le Lumia 800 fait partie du haut du panier parmi les smartphones du moment et ne vous décevra pas en terme de réactivité et dans ses capacités techniques (vous verrez un peu plus loin dans une vidéo combien il répond vite aux commandes tactiles).

En ce qui concerne la prise de photos et de vidéos, là encore il se place dans le peloton de tête avec des résultats de très bonne qualité pour un téléphone.

Jugez plutôt ce que donne le capteur de 8 mégapixels allié à une optique Carl Zeiss :

Et comme je viens de vous le dire, la vidéo n’est pas en reste, avec la possibilité de filmer en HD 720p (je me suis permis de l’emprunter à mes confrères de Geeky Gadgets) :

Attention, comme quasiment tous les smartphones du moment, son autonomie dépassera rarement 12h d’utilisation si vous l’utilisez pas mal dans la journée.

Wifi, Bluetooth, 3G, GPS, lecteur audio et vidéo, mémoire intégrée de 16 Go, capacité de naviguer sur le net, d’installer des applications… À première vue, il est bien difficile de reprocher quoi que ce soit en ce qui concerne le Nokia Lumia 800 qui représente véritablement tout le savoir-faire du constructeur finlandais dans la fabrication de téléphone de qualité, allié à un système d’exploitation lui aussi d’un très haut niveau.

Nous allons d’ailleurs nous pencher un peu plus en détail sur ce dernier, qui représente un peu le principal intérêt de ce téléphone (ou l’inverse selon vos opinions sur Microsoft ^^).

 

Le système d’exploitation Windows Phone 7.5 Mango

Je vous laisse jeter un oeil sur cette vidéo publiée par Nokia France pour présenter le système d’exploitation pour téléphone portable de Microsoft afin que vous ayez une bonne idée de l’impression que l’on peut ressentir en l’utilisant :

Loin de moi de faire un article sponsorisé sans le signaler à mes lecteurs, mais l’impression ressentie à l’utilisation est vraiment fidèle à cette vidéo de présentation.

L’interface fait l’effort de se différencier par rapport à ce qui se fait sur iOS ou Android (pour résumer, des icônes placées sur une grille, avec un certain nombre de raccourcis vers les fonctions principales en bas d’écran). Ici nous avons à faire à un concept de vignettes changeant dynamiquement selon le contenu qu’elles sont censées afficher (à l’extrême droite sur l’image) :

Déroutant ? Même pas. Si vous êtes un habitué des écrans tactiles, vous retrouverez très vite vos marques sur ce nouveau système d’exploitation malgré les différences de son interface.

Je vais par contre commencer à vous parler du premier point négatif de ce téléphone : s’il est possible de changer les fenêtres présentes sur l’écran d’accueil (et oui après tout, on est bien sur Windows Phone ^^) et de modifier les couleurs, les personnalisations s’arrêtent ici. Pas de fonds d’écran, pas d’images à appliquer sur les icônes (il existe des alternatives, mais cela reste encore du bricolage) et ça c’est tout de même bien dommage.

En ce qui concerne les applications livrées par défaut, elles sont de qualité, avec quelques originalités bienvenues.

Par exemple pour Nokia Musique, qui vous sert de lecteur audio, vous avez aussi accès à des radios en ligne dont vous pouvez rendre le contenu disponible hors connexion, afin de continuer à découvrir de nouveaux titres même dans des zones non-couvertes par la 3G.

Il y a aussi une fonction bien sympathique de découverte de concerts autour de votre position géographique, bien pratique pour découvrir de nouveaux artistes locaux !

Nokia Cartes vous permet lui de télécharger via le Wifi des cartes et de les stocker en mémoire, afin de ne pas avoir à utiliser votre connexion 3G quand vous vous retrouvez à l’étranger et que vous ne voulez pas vous endetter sur 20 ans pour payer le montant hors-forfait qui sera associé à une telle utilisation ^^

Quant au gestionnaire de contacts, il propose une fonction intéressante de Hub pour vos réseaux sociaux. Je m’explique : non seulement est présente la liste de vos contacts téléphoniques, mais vous avez aussi la possibilité de synchroniser tout ce petit monde avec vos amis Facebook, LinkedIn, Twitter et Windows Live Messenger.

Le résultat ? Une interface vivante et très graphique, vous donnant accès aux activités de vos camarades à un seul endroit dans votre téléphone.

L’inconvénient ici est que vous risquez de voir souvent s’afficher les infos des plus spammeurs de vos contacts, même si vous n’êtes plus particulièrement proches d’eux. Vous pouvez choisir quels sont les réseaux que vous souhaitez voir s’afficher, afin de contrôler ce flux continu d’informations.

J’ajoute au passage deux remarques : lors de ma première utilisation de ce téléphone, j’ai été agréablement surpris de constater que Windows Phone se synchronisait avec mes contacts Google. Une ouverture bienvenue !

Par contre pas de gestion intégrée du réseau social Google+, celui que j’utilise le plus ces temps-ci, et pas d’applications officielles à l’horizon…

En parlant des applications, le Marketplace, la version Microsoft de l’AppStore d’Apple ou de l’Android Market, est tout de même bien pourvu en applications et en jeu. Je signale toutefois l’absence notable d’applications Google, qui m’ont bien manqué durant mon test, et la très faible présence d’applications gratuites (cela doit s’expliquer par un public encore restreint d’utilisateurs de Windows Phone).

Cette volonté de synergie entre plusieurs moyens de communication se retrouve aussi via l’application gérant les messages sur Windows Phone : avec la même interface, vous pouvez envoyer et recevoir des SMS de vos contacts, des conversations Facebook ou Windows Live Messenger.

Une très bonne idée, soutenue par une interface simple. À se demander pourquoi Google ou Apple n’ont pas encore pensé à synchroniser plusieurs services de messageries instantanées avec les SMS pour n’avoir qu’une interface pour communiquer par texte ;-)

Le client Mail est aussi d’une très bonne qualité, encore une fois très simple et épuré graphiquement. Vous trouverez ci-dessous une comparaison entre les clients mail par défaut d’iOS, de Windows Phone et d’Android :

Passons à un sujet qui fâche : le branchement du téléphone à l’ordinateur

Mauvaise surprise : pour transférer des fichiers ou faire des mises à jour du téléphone, il faut obligatoirement installer le logiciel Zune et passer par ce dernier.

Encore une fois, Zune est très beau graphiquement. Par contre, qu’il me force à devoir choisir quels sont mes dossiers à utiliser pour gérer ma musique, mes vidéos, mes images, etc… me rappellent des heures sombres à devoir passer obligatoirement par iTunes pour gérer mon ancien iPhone.

Est-ce trop compliqué de reconnaître mon téléphone comme une clé USB au branchement du téléphone sur ordinateur, comme ce qui se fait sur Android, ce qui permet à n’importe qui de gérer ses médias simplement et comme il l’entend sur n’importe quel ordinateur ?

Je continue le processus d’installation, et j’arrive sur un écran où Microsoft essaie de m’imposer Zune comme lecteur audio et vidéo par défaut sur mon ordinateur. Et si les développeurs ont bien pensé à inclure un bouton Sélectionner tout, mais ils n’ont pas dû avoir assez de budget pour Désélectionner tout (c’est bien connu, ils n’ont pas beaucoup d’argent chez Microsoft ^^).

Cela me donne un peu l’impression d’être pris pour un pigeon… Je désélectionne donc tout à la main (je gère mes médias comme je l’entends fichtre !) et je continue.

J’arrive sur l’écran principal, mais je n’y reste que peu de temps, puisque Zune me fait installer des mises à jour pour le Lumia 800 et pour certaines applications. Ce qui veut dire que ce petit bijou n’est pas autorisé à se mettre à jour tout seul comme un grand via 3G ou Wifi comme ce qui se fait chez la concurrence depuis un moment o-O

En ce qui concerne l’ajout de musique, de vidéos ou d’images depuis votre ordinateur vers votre téléphone, il vous suffit juste de glisser déposer les fichiers de votre choix vers l’icône du téléphone dans Zune. Rien de particulier à signaler sur ce point :

 

Conclusion : le Nokia Lumia 800, un bon téléphone ?

Je ressors mitigé de ces 3 semaines d’utilisation. Mitigé car si au début tout semblait être pour le mieux dans le meilleur des mondes, des petits points négatifs n’ont eu de cesse de s’accumuler et au final de me laisser un arrière-goût amer.

Oui le Nokia Lumia 800 est un très bon smartphone. Oui la synergie entre les réseaux sociaux et les contacts du téléphone est une très bonne idée à l’usage. Oui Windows Phone 7.5 a de quoi lutter contre ses concurrents et peut se faire une place au soleil dans le marché des smartphones, appelés à devenir les ordinateurs portables de demain (et même d’aujourd’hui en fait…).

Mais son actuel manque d’ouverture vers le réseau social Google+, le manque d’applications Google officielles dans le Marketplace, le fait de devoir passer obligatoirement par Zune pour faire des mises à jour ou transférer des fichiers, l’absence de carte mémoire ou de batterie amovibles me freinent grandement et me rappellent beaucoup mon ancien iPhone (pour les 3 derniers points).

Au moins avec ce dernier, il était possible de le jailbreaker et de contourner certaines limitations. Ici point de bidouilles disponibles, c’est Zune ou rien… Quand je vois qu’il me suffit de brancher mon vieux HTC Desire sur Android sur n’importe quel ordinateur pour qu’il soit reconnu instantanément comme une clé USB (surtout que la majorité des ordinateurs tournent sur le système d’exploitation de Microsoft), je trouve que cela fait un peu tache pour un challenger. A croire que l’équipe derrière Zune a imposé son logiciel, en dépit des intérêts des utilisateurs.

Pour conclure, je dirais que le Lumia 800 est un très bon téléphone pour ceux qui en auraient marre de voir des iPhones et des Androids partout, qui voudraient s’essayer à autre chose, qui utilisent souvent des documents de la suite Office, dont l’utilisation obligatoire d’un logiciel pour gérer la liaison Téléphone / Ordinateur ne choque pas et qui ne soient pas trop adeptes de Google+ ni de Linux (car il n’existe à ma connaissance aucun moyen de l’utiliser avec des ordinateurs tournant sur Linux).

Si vous ne vous reconnaissez pas dans cette description, il y a des chances qu’à l’usage ce nouveau Nokia vous frustre, je vous recommanderais donc plutôt l’achat d’un appareil sous Android, ce ne sont pas les bons modèles qui manquent.

 

Je me plais à imaginer que ce n’est que la première incursion à grande échelle de Microsoft dans le monde de la téléphonie depuis le lancement de la nouvelle génération des smartphones (dont le fer de lance a été au départ, il faut bien le reconnaître, le mythique iPhone d’Apple) et qu’ils nous réserveront de bonnes surprises pour Windows 8, comme l’intégration de la gestion des téléphones sous Windows Phone directement depuis le système d’exploitation (quelques idées ici) sans devoir passer par ce gros machin inutile qu’est Zune (qui n’est qu’un clone d’iTunes, qui lui-même m’a fait abandonner Apple), ou encore la synchronisation des achats dans le Marketplace entre les ordinateurs sous Windows 8, les tablettes tactiles, les téléphones et la Xbox 360.
Imaginez : vous achetez un jeu sur votre téléphone et vous pouvez aussi y jouer sur votre ordinateur ou votre console, avec synchronisation des sauvegardes. Cela serait une très bonne idée de la part de Microsoft, qui nous conduirait malheureusement de plus en plus vers un avenir où l’utilisation d’un seul gadget (smartphone, tablette, console, ordinateur) conduirait vers une uniformisation de votre matériel. En effet, si vous avez un ordinateur sous Windows, avec une console Xbox 360 et une tablette sous Windows 8 dont les applications se synchronisent entre elles, quel serait l’intérêt financier pour vous de passer à un smartphone sous Android, où vous devrez racheter toutes les applications que vous utilisez ?

Je prends l’exemple de Microsoft, mais cela existe déjà pour le technosystème composé des Macs, iPads et iPhones. Sachant qu’Apple a aussi des plans ambitieux pour conquérir nos salons et que Google songe aussi à s’y attaquer, il semble que l’avenir se jouera de plus en plus sur la synergie entre les services en ligne, les logiciels et les différents appareils peuplant nos maisons et nos poches.

À nous de rester prudent pour prévenir tout abus ;-)