Atari 2011

Un de mes proches est un grand fan de jeux vidéos anciens (son chat s’appelle Atari et il lui arrive de porter des t-shirts Space Invaders). Auparavant il était en colocation avec des amis et ils avaient une borne d’arcade du jeu Street Fighter 2.
C’est dire s’il peut apprécier les jeux vidéos rétro ^^.

À ce moment-là, j’ai commencé à avoir l’idée de lui faire un cadeau en relation avec le retrogaming (et puis il faut dire que les vieux jeux m’ont toujours attiré, je dois chercher à réaliser mon rêve de gosse d’avoir toutes les consoles et tous les jeux vidéos :-p).

Mais je voulais offrir quelque chose qui dure dans le temps, qui ne lui prenne pas une place folle (une borne d’arcade c’est tout de même encombrant !) et qui soit original.
Et aussi un cadeau qui ne soit pas porté seulement sur les jeux vidéos, afin que sa compagne et son fils puissent aussi en profiter et pour éviter que lorsqu’ils ne joueront pas pendant un temps, ce cadeau soit relégué dans un placard et qu’il prenne la poussière.

J’avais alors quelques objets qui dormaient dans un coin de mon appartement en attendant une nouvelle vie :
- un mini ordinateur portable avec un écran cassé, mais fonctionnel,
- une vieille Atari 2600 en bon état extérieur, mais en panne, que j’avais récupéré sur Ebay pour un prix dérisoire en prévision d’en faire quelque chose d’original,
- un mini hub USB,
- un câble de recharge iPhone / iPod,
- un adaptateur USB pour 2 manettes de Playstation
- et 2 manettes de Playstation.

M’est alors venu l’idée de refaire une Atari 2600 mais dans une version moderne, avec Wifi, ports USB, dock iPhone, HDMI, VGA, un disque dur interne, etc.

A partir de cette idée, j’ai viré l’écran défectueux et j’ai intégré le mini ordinateur dans l’Atari 2600, afin de créer un appareil qui puisse lire des films, des séries, des musiques, qui puisse faire des diaporamas de photos et aussi qui fasse tourner des émulateurs de plusieurs consoles anciennes afin de jouer à des centaines de jeux old school, le tout dans une coque qui a de la gueule.
Ce projet m’a pris un peu plus d’un an.

Les systèmes de jeu que j’ai intégrés pour le moment sont les suivants :

- Atari 2600
- Atari Jaguar
- Vectrex
- Nintendo Gameboy
- Sega Game Gear
- Sega Megadrive
- Neo-Geo
- Nintendo NES
- Nintendo SuperNES
- Nintendo Virtual Boy
- Sega 32X
- Sega M2
- Sega Master System
- Sega Saturn
- PC Engine
- PC Engine CD
- Playstation
- Nintendo 64

De quoi revivre de bons souvenirs, découvrir quelques raretés et s’occuper pendant un moment.

Au cours de mes bricolages, le mini ordinateur portable est tombé en panne. Je l’ai remplacé par un mini PC de bureau de marque Acer.

J’ai commencé à faire des recherches et je me suis beaucoup inspiré d’un projet qu’avait fait le magazine américain Make, mais que je trouvais limité. Il manquait une interface logicielle simple d’utilisation pour que cet objet devienne vraiment un bon produit, facile à utiliser dans la vie de tous les jours.

J’ai aussi trouvé un projet de dock iPhone et iPod intégré à la place du port cartouche, idée que je réutiliserai plus tard ;-).

J’ai donc commencé à travailler sur ma propre version d’Atari modernisée.

Je vais maintenant vous décrire les principales étapes de mon projet.

1. Démonter l’Atari 2600

Nous allons tout d’abord démonter l’Atari afin de dégager de la place à l’intérieur (à ce moment-là, je priais secrètement pour que le mini ordinateur rentre à l’intérieur).
Il suffit de dévisser les 4 vis à l’arrière pour l’ouvrir.

Et on découvre alors qu’il n’y a pas grand-chose à l’intérieur : une carte mère et beaucoup d’espace vide.

Une fois les composants intérieurs enlevés, on obtient donc ceci :

Attaquons-nous maintenant à la carte mère.


2. Préparation de la carte mère

Il faut tout d’abord retirer le bouclier de protection électromagnétique.

Maintenant traçons un trait à l’arrière de la carte mère afin de délimiter la zone que nous allons supprimer et découpons-la à l’aide d’un Dremel afin de gagner de la place à l’intérieur du boîtier.

Protégez-vous bien lors de la découpe, des gants épais et des lunettes de protection ne sont vraiment pas de trop (le nombre de fois qu’un composant a sauté vers mes yeux pendant que je faisais la découpe…).

Une fois ceci fait nous obtenons ceci : un panneau de contrôle avec les 4 interrupteurs, les prises arrières et le port cartouche :

Nous allons réutiliser cela plus tard, passons au boîtier.

3. Préparation du boîtier

Afin de dégager encore de la place à l’intérieur de l’Atari 2600, nous allons enlever les éléments de plastique inutiles à l’aide du Dremel.

Ce qui va nous donner cela :

Rabotons maintenant les 4 pièces de plastique qui se trouvent sous le couvercle de l’Atari afin de gagner encore un peu de place.

Maintenant que les découpages sont terminés sur le boîtier, pensez à lui faire prendre un bain pour qu’il retrouve sa jeunesse. Les pièces étant en plastique, nous pouvons le laver à l’eau savonneuse sans problème.

Pour assurer la fermeture facile du boîtier, j’ai ajouté 2 petites charnières à l’arrière du boîtier, ce qui me permettra de l’ouvrir facilement plus tard.

Le boîtier est prêt à accueillir ses nouveaux composants :-)
Maintenant faisons un peu de soudure…

4. L’interrupteur Marche / Arrêt

Le but ici est d’utiliser l’interrupteur Marche / Arrêt de la console pour allumer l’ordinateur qui est à l’intérieur.

Mettez de côté les 4 cercles de feutre noir entourant les interrupteurs, nous les remettrons à la fin.

Le panneau de contrôle de la console est composé de 4 interrupteurs, de gauche à droite :
- On / Off => L’interrupteur que nous voulons utiliser, interrupteur à bascule.
- TV Type => Ne sera pas utilisé, interrupteur à bascule.
- Game Select => Ne sera pas utilisé, interrupteur va-et-vient.
- Game Reset => Ne sera pas utilisé, interrupteur va-et-vient.

Par défaut, l’interrupteur Marche / Arrêt est un interrupteur à bascule. Or pour allumer un ordinateur moderne, il nous faut un interrupteur va et vient. Nous allons donc intervertir l’interrupteur « Game Select », qui ne sera plus utilisé, avec l’interrupteur Marche / Arrêt, afin d’avoir un interrupteur à bascule fonctionnel pour allumer l’ordinateur.

Il faut dessouder les 2 interrupteurs. Ils sont reliés par 6 points de soudure.

Ensuite, séparons les soudures de l’interrupteur Marche / Arrêt pour qu’il fonctionne correctement.

L’interrupteur « Game Select » ne rentre pas par défaut à l’emplacement de l’interrupteur Marche / Arrêt, il faut tordre les pattes avec une pince pour que l’on puisse le souder à son nouvel emplacement.

Et enfin, nous soudons les 2 interrupteurs que l’on a interchangés.

Soudons maintenant 2 petits câbles électriques à l’interrupteur Marche / Arrêt, cela nous servira pour les relier à l’interrupteur du mini ordinateur (peu importe la polarité).

5. Le dock iPhone / iPod

Afin de réutiliser le port cartouche pour un usage moderne, et puisque la personne à qui je vais offrir ce cadeau possède un iPhone, j’ai décidé d’y intégrer un dock iPhone / iPod.
Pour cela, nous allons déclipser le port cartouche à l’arrière de la carte mère.

Et dessouder le composant électronique du port cartouche.

À l’ancien emplacement des soudures du port cartouche, il faut découper au Dremel un espace suffisant pour faire passer le câble de recharge iPhone / iPod.

La partie extérieure en plastique ayant 2 petits bouts de plastique qui dépassent, il faut aussi les découper au Dremel. La fente est juste à la bonne taille pour laisser passer le connecteur du câble iPhone.

Il suffit ensuite de coller le câble iPhone / iPod à l’intérieur de la partie en plastique et nous obtenons un port cartouche plutôt moderne :-)

6. Ajout de ports USB

Pour remplacer les deux ports manettes de l’Atari qui ne seront plus utilisés, j’ai décidé de les remplacer par deux ports USB, ce qui sera plus pratique pour brancher les manettes ou relier la console à un disque dur externe ou à un clavier et une souris.

Pour faire cela, nous allons dessouder les 2 ports manettes et coller sur la carte mère aux mêmes emplacements 2 rallonges USB.

Nous avons maintenant 2 ports USB à la place des ports manettes.

7. Souder l’interrupteur de l’ordinateur à celui de l’Atari

Ici, il faut démonter l’interrupteur du mini ordinateur afin de pouvoir le souder aux fils que nous avons précédemment soudés à l’interrupteur de l’Atari.

Test… Ça marche !

8. Tout brancher, tester et caser ça dans le boîtier

Remettons les 4 cercles de feutrine noire autour des interrupteurs, mettons en place le panneau de contrôle dans le boîtier et vérifions le bon fonctionnement de l’ordinateur et des branchements avant de refermer l’Atari.

Ça rentre vraiment juste, il faut un ordinateur qui soit très fin.

Une fois que nous sommes sûrs que tout marche, fermons l’Atari et revissons les 2 vis se trouvant vers l’avant de l’appareil.

Et voilà, nous avons terminé la partie matérielle ! Mais le plus gros du travail reste à venir…

9. Les logiciels

L’ordinateur tourne sur Windows XP. J’ai ajouté 2 logiciels principaux qui masquent le bureau Windows et me permettent d’avoir une interface pratique à utiliser avec une manette.

Pour la partie Cinéma, Séries, musiques… j’utilise le logiciel mediacenter XBMC,


Additionné du logiciel « Front End » Hyperspin, qui gère une interface particulièrement adaptée pour les jeux vidéos, avec des thèmes propres à chaque console, des vidéos de chaque jeu…


Dans de prochains articles, je détaillerais le fonctionnement de XBMC et d’Hyperspin, des 2 logiciels assez complexes… mais qui offrent un résultat tellement cool :-)

Stay tuned.

Crédits de certaines photos : Make et iFixIt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>