Share
Vous saviez que Bloctel est directement gérée par des téléprospecteurs ?

Vous saviez que Bloctel est directement gérée par des téléprospecteurs ?

Imaginez un monde où l’on demanderait à Facebook de présider la CNIL ou à Microsoft d’arbitrer les conflits avec l’Open Source dans le monde du logiciel… Il pourrait bien y avoir un léger conflit d’intérêt latent n’est-ce pas ? C’est pourtant exactement ce qui se passe aujourd’hui avec le fameux système d’opposition au démarchage téléphonique Bloctel, lancé en grande pompe il y a quelques mois en France : Bloctel est directement gérée par des entreprises de téléprospection !

J’ai naturellement tendance à me méfier des initiatives dont le plan de communication paraît trop bien préparé et semble bien trop surgonflé pour une initiative qui ne me semble pas mériter une publicité aussi importante, et quand j’ai vu à quel point le gouvernement mettait en avant son fameux Bloctel, je me suis dit qu’il devait ici y avoir anguille sous roche pour que l’on nous survende à ce point l’inscription à un service comme celui-ci.

bloctel
On a l’impression que Bloctel va nous protéger de tout : des cancers, du terrorisme et de la loi Travail

Effectivement en effectuant quelques recherches sur ce qui se cache derrière Bloctel, on découvre bien vite que l’État n’est pas aux manettes de la liste d’opposition au démarchage téléphonique (bien que toute cette communication soit financée par nos impôts et hébergée sur un nom de domaine .gouv.fr). L’État a effectué un appel d’offre et ce sont… les entreprises de démarchage téléphonique qui y ont répondu et qui ont remporté le jackpot !

Quand on interroge les hautes sphères sur les conflits d’intérêts possibles (moi je dirais « évidents ») à mettre des entreprises de téléprospection à la tête d’un organisme censé empêcher le spam téléphonique, on nous répond qu’eux « savent comment sont présentés les fichiers des sociétés, comment récupérer des fichiers de prospection ». Comme s’il fallait une expertise monstrueuse pour mettre des numéros de téléphone dans une liste noire…

Peut-être pourrait-on encore leur laisser le bénéfice du doute ? Après tout, c’est vrai que ce sont des professionnels du marketing qui ont tout intérêt à faire en sorte que les gens se désinscrivent en masse de leurs fichiers d’appels (ou pas ^^). Bon ok, on arrête les conneries : c’est couru d’avance que cela va être ENCORE un énorme gouffre financier. Pourquoi ENCORE ? Car le concept de Bloctel n’est pas nouveau. Souvenez-vous de Pacitel, lancé en 2011 :

Nouvelle épreuve du Bac Éco : Quelles différences y a-t-il entre Boctel et Pacitel ? Vous avez 4 heures.
Nouvelle épreuve du Bac Éco : Existe-t-il une différence entre Bloctel et Pacitel ? Vous avez 4 heures.

Une liste d’opposition au démarchage téléphonique ? Mais dites donc, ne serait-ce pas EXACTEMENT LA MÊME CHOSE que ce que nous vend propose Bloctel ? La réponse est oui. D’ailleurs ils ne se sont même pas cassés le cul à chercher une nouvelle personne pour diriger la chose : l’ancien président de Pacitel est devenu le président de Bloctel, et il s’appelle Eric Huignard. Il se dit lui-même « très actif dans la défense des intérêts de la filière de la data et de la communication directe ». Pour un peu, on le confondrait avec Edward Snowden…

« Du coup pourquoi y a-t-il Pacitel et Bloctel ? » me demanderiez-vous si vous suiviez un peu, et c’est là une question ayant une des réponses les plus cocasses de l’année : Pacitel a fermé ses portes en début d’année 2016 car les téléprospecteurs continuaient quand même de faire du démarchage (genre comme si une liste noire allait les faire flipper). Donc en gros, on reprend un concept qui n’a pas fonctionné, on met la même personne aux commandes, et on espère que cette fois ça va marcher ? C’est à peu près ça oui ! Mais cette fois, Bloctel est censée pouvoir taper sur les doigts des indélicats (comprenez les concurrents des boites de télépro qui gèrent Bloctel) à coup d’amende.

De mon point de vue, Bloctel ne sera pas seulement inefficace : cette liste peut même être dangereuse car elle tombera directement dans les mains des magnats de la téléprospection et que ces derniers pourront bénéficier d’un gros avantage sur leur concurrence avec le pouvoir de les sanctionner. Ce secteur d’activité est connu pour ses pratiques foireuses, que ce soit au niveau humain (téléprospecteurs ayant des temps de pause chronométrés, payés au lance-pierre, délocalisés, etc…) et au niveau métier (appels non qualitatifs, méthodes de manipulation douteuses, etc…). Petite anecdote pour conclure : j’ai travaillé par le passé pour une entreprise qui réalisait de l’envoi massif d’emails. Vous savez qui surveille les entreprises qui font de l’emailing en France ? Le SNCD, soit les professionnels du milieu eux-mêmes. Et je peux vous dire que cela n’empêche pas certaines entreprises d’utiliser des listes de personnes ayant pourtant clairement refusé de recevoir du spam, malgré les risques d’amende. Vous avez l’impression que les spams ont été éradiqués en France vous ?…

21 Commentaires sur cet article

  1. Emmanuel Bouillon

    Donc en gros, il faudrait donner nos coordonnées aux téléprospecteurs, en leur demandant de pas nous appeler ? Ouais… Vu comme ça…

    Répondre
  2. super article, merci pour l’info

    Répondre
  3. Bah c’est comme si écoemballage était géré pas les industriels de l’emballage. Ah c’est le cas ?

    Répondre
  4. Omalien

    Je trouve dommage que votre article reste autant dans le flou : aucune info sur l’appel d’offre du gouvernement (quand, où ?), aucune de ces fameuses entreprises n’est nommée. Manque de sources, aussi.

    Répondre
  5. De toute façon, quel est l’intérêt d’appeler quelqu’un que l’on sait pertinemment contre le fait qu’on l’appel ?
    Aucune des réponses qui me viennent à l’esprit ne sont bénéfiques pour aucune des sociétés, a savoir :
    1- perdre du temps pour rien, donc de l’argent
    2- se mettre encore plus a dos des potentiels clients, donc perdre encore de l’argent
    3- rendre dépressif les employés des centres d’appels, donc perdre encore plus d’argent
    Au contraire, s’éviter d’appeler ceux qui n’en on rien a foutre ne peut faire que gagner en productivité !

    Répondre
    • Donc Bloctel ne servirait qu’à mettre à jour la liste de Placitel auprès des pro de la téléprospection au frais de l’État ? ^^

      Répondre
    • T’as rien compris au système!Le but de ces sociétés est de constituer une liste de personnes susceptible de répondre,et cette liste leur fait gagner beaucoup d’argent,car elle est revendue aux autres stés qui téléprospectent …..voilà le but!
      Maintenant,il faut des personnes pour appeler les » couillons » qui décrochent,et c’est bien ça le problème,lorsqu’une personne décroche,ils sont payés,même si vous raccrochez aussitôt.
      Il y a des milliers d’emplois de télé-prospecteurs,et ils en ont rien à foutre que tu achètes ou pas,si tu décroches ,ils ont gagnés,point barre!

      Répondre
  6. Opposetel est soumis à la loi. Si les 4 actionnaires d’Opposetel y sont actionnaires, c’est certainement pour ne pas avoir à payer le nettoyage des listes ^_^

    Répondre
    • Nettoyage qui, au passage, coûte 40 000€ HT par an par entreprise souhaitant démarcher par téléphone (un centre d’appels ne peut pas utiliser Bloctel pour l’ensemble de ses clients).

      Répondre
  7. Et le top c’est qu’en s’inscrivant sur bloctel on donne des informations de regroupement de numéros de téléphone sous un compte identifié par un e-mail… Une aubaine pour qui travaille sur la gestion de contacts client.

    Répondre
  8. BONJOUR
    BEN MOI J ALLAIS M INSCRIRE PUIS JE VOIS QU ON ME DEMANDE MON ADRESSE MES NUMEROS DE TEL ETC ETC UN MOT DE PASSE DE 12 CARACTERES !!! JE STOPPE CA ENCORE DE LA MANPULATION…

    Répondre
    • rienacirer

      On peut se méfier de tout mais rester cohérent. Quel intérêt à une entreprise de démarchage d’utiliser une lise de n° dont elle sait que les personnes qui s’y sont inscrites l’ont fait pour obtenir l’opposition au démarchage et que par conséquent cette entreprise de téléprospection fera choux blanc.
      Pour une fois que l’ETAT essaye de faire quelque chose il faut toujours qu’on trouve à redire. Alors ne faisons rien et ça n’ira pas mieux.

      Répondre
  9. la blatte

    et si on s’est fait avoir et qu’on s’est inscrit, on fait quoi ?

    Répondre
  10. Ginette

    Bonjour, inscrite à Bloctel dès sa mise en ligne, je m’aperçois qu’effectivement le téléphone est devenu plus silencieux à part quelques malins qui démarchent sous appel « privé » (vous avez des connaissances en liste rouge, donc éventuellement, vous ne savez pas qui vous contacte, sauf à entrer les noms dans votre téléphone) ou comme à l’instant un numéro que j’ai relevé en 03 25… et qui comme d’habitude se présente « conjointement » dirons-nous en partenariat avec EDF, mais ça nous l’avons maintes fois entendu il y a encore peu de temps – je fait donc l’étonnée disant que je suis inscrite sur la liste Bloctel et l’on me raccroche au nez, peur de devoir payer une amende ces braves gens ? ou alors, comme par le passé, je dis que je suis locataire et non propriétaire, ce qui met rapidement fin à la conversation. J’attends donc de voir dans les mois qui viennent comment cela va évoluer !

    Répondre
    • Le mieux est de ne pas décrocher, moi j’ai un répondeur et je laisse faire, si c’est une personne que je connais, je décroche ou je rappelle plus tard , en fait de ne plus décrocher , j’ai moins d’appels ….

      Répondre
  11. Juste pour info, les boites constituant Bloctel ne sont pas des entreprises de téléprospection, mais vendent des services qui y sont lié. Ce n’est pas elles qui gèrent les centres d’appel. Ca fait quand même une sacré différence vu qu’elles ne se font pas de fric avec les résultats du télémarketing directement, sont plutôt payé à l’acte ou au nombre de lignes du fichier initial avant purge, et sont au contraire incitées à enrichir leur offre en poussant leurs clients à se régulariser et à passer par Bloctel (ça fait un nouveau service à facturer en plus des dédoublonnages et autres).

    Quand à la régulation effective, ce service est créé dans le cadre d’une DSP de la DGCCRF. Ca n’a rien à voir avec une autorégulation comme l’était Pactiel ou l’exemple du SNCD, il y a une vraie autorité etatique qui surveille derrière avec pouvoir de sanction et d’ammende, aussi bien contre les contrevenants que contre le prestataire Bloctel si jamais il devait ne pas se révéler à la hauteur.

    Quelque part, si on devait faire un reproche, ça serait plus sur le racket organisé qui force tous les professionnels du télémarketing à payer 40 000€ à Bloctel pour avoir le droit de faire de la téléprospection à présent, mais c’est un autre débat qui ne touche que les professionnels.

    En tout cas, il serait peut-être bien de mieux se renseigner avant de hurler au complot franc-maçonnique pour attirer du clic facile ?

    Répondre
  12. Lorsque l’on vous appelle, généralement, un numéro s’affiche.
    Le début du numéro correspond à «un bloc de numéro». Avec un peu de patience, en utilisant le site de l’ARCEP, vous pouvez retrouver le prestataire a qui ce bloc a été attribué.
    Avec encore un peu de patience, en utilisant quelques moteurs de recherche, vous retrouverez les coordonnés de la boîte qui chapeaute vos harceleurs.

    Partant du principe qu’il y a largement plus de 100 téléprospecteurs pour une standardiste au siège, j’encourage les harcelés à être plus d’1% à faire l’effort de trouver le numéro du siège.
    Et a rester aimablement insistant avec la standardiste pour qu’elle vous passe un responsable. Pendant ce temps là, elle ne peut plus gérer les appels commerciaux, c’est un bon début.

    Lorsque vous avez un responsable en ligne, invoquez la loi informatique et liberté, racontez que vous avez plein de copains avocats, bref, soyez sans pitié avec ceux qui siphonnent de beaux salaire sur la base du harcèlement téléphonique. Bref, soyez ferme mais polis, ne tombez pas dans le piège. Mais promettez moi de rester aimable avec la standardiste, svp ! Elle aussi a besoin d’un salaire, c’est certainement un SMIC partiel, elle ne mérite pas notre hargne. Mais soyez aimablement insistant pour faire respecter vos droits.

    Dans un premier temps, les harceleurs agissant en bande organisé, vous pourriez avoir l’impression que le nombre d’appels non sollicités augmente.
    Je vous encourage a persévérer, et à partager vos connaissances avec d’autres harcelés.

    Parce qu’à la fin, ma conviction, c’est que les harceleurs en bande organisée gèrent déjà très bien leur liste noir de gros relous qui lâchent pas l’affaire… Je ne me suis inscrit sur aucune liste noire, mais je suis plutôt tranquille ces derniers temps.

    Répondre
  13. Hagard DUNORD

    Un conseil : Commencez par ne *jamais* taper votre numéro de téléphone dans un formulaire en ligne sur Internet (mais il est de notoriété publique à présent que même l’annuaire papier « les pages jaunes » vendent (vendaient ?) des fichiers de numéros de tél aux spécialistes de la prospection téléphonique depuis longtemps déjà)..
    Et oui aussi… je sais… effectivement dès lors que vous utilisez un smartphone, quantité d’apps déjà installées par défaut sur votre smartphone quand vous l’avez acheté, et d’apps éventuellement ajoutées par vous-même par la suite, se gardent bien de vous demander votre permission et ne se gênent pas pour récupérer discrètement votre numéro de téléphone, complété de quantité d’autres informations personnelles déjà entrées ou à venir sur votre smartphone (y compris les contacts de votre carnet d’adresses et votre géolocalisation en temps réel, si vous ne la désactivez pas). Ces données personnelles sont ensuite vendues aux spécialistes du traitement automatisé des données qui recouperont extrêmement facilement toutes vos données personnelles (même adresse IP, adresses MAC de vos appareils, header de votre navigateur et caractéristiques techniques de vos matériels, etc) pour constituer votre profil unique clairement identifié, bien que prétendument anonymisé (c.a.d. non rattaché à un nom et une adresse précise) avant d’être revendu aux pro du marketing dont leurs esclaves des centres d’appels vous contactent au final.
    A défaut d’avoir réagi suffisamment fort et rapidement dès le début des années 2000 on a laissé s’installer ces mauvaises habitudes, venues principalement des USA, qui ont permis les collectes automatisées, et aujourd’hui systématisées, des données personnelles, jusqu’à l’apparition de géants de l’industrie de l’exploitation des données personnelles tels que Google, Facebook, Yahoo, Microsoft, Apple, etc etc. A présent cette industrie de l’exploitation des données personnelles emploie des centaines de sous-traitants et des centaines de milliers de personnes, et l’on ne peut donc plus revenir en arrière sans risquer une énorme crise économique. Aucun gouvernement n’osera plus y toucher autrement que symboliquement du simple fait de la menace de chômeurs supplémentaires dans notre contexte de concurrence internationale de plus en plus libéralisé.
    C’est à peine si l’on peut en contraindre des acteurs à respecter quelques nouvelles petites règles… (un grand merci à notre petite CNIL en passant et un grand bravo pour sa détermination et sa persévérance courageuse face à des super puissances économiques privées bardées des meilleurs cabinets d’avocats !)
    C’est ainsi que va le monde « moderne »…
    Il y a certes des moyens de se protéger pour éviter le pire. Commencer par ne « jamais » divulguer son numéro de téléphone est le tout premier moyen (je sais c’est parfois compliqué et difficile !).
    Il existe ensuite un tas d’applications qui permettent de se protéger sur Internet (Firefox, AdblockPlus, Ublock, Ghostery, etc etc). Mais il est vrai aussi que de leur côté les ingénieurs des entreprises spécialistes de la collecte des données personnelles sont très forts, payés pour être sans arrêt à la recherche de nouveaux algorithmes de collectes, de nouvelles astuces, et il faut bien reconnaître que côté consommateur, même pour un « geek » de l’informatique, il est bien difficile et lourd de mettre en place et gérer toutes les contre-mesures possibles… (celles citées avant par exemple et aussi du spoofing du header du navigateur Internet, du spoofing d’IP, un proxy, un VPN, etc etc)
    :-/

    Répondre
  14. GérardPlioStah

    Je confirme que Bloctel est inefficace : nous sommes en septembre, soit trois mois après la mise en place du service, et je reçois autant de coups de fil qu’avant, malgré une dizaine de réclamations déjà déposées.

    Répondre
  15. Bon ok pour ne pas crier au complot, mais tout de même le dispositif BlocTel semble clairement donner l’avantage aux plus gros professionnels du secteur, les « majors » qui ont les moyens d’expurger leurs listes régulièrement ou de payer des éventuelles amendes, si tant est que cela puisse arriver… J’ai testé leur service de réclamation suite à un appel intempestif au petit matin du 15 Juillet, et je me demande combien de réclamations seront suivies d’effet parmi les innombrables reçues chaque jour par la DGCCRF qui n’a pas les moyens de suivre ce volume. En tout cas, je livre un retour d’expérience très surprenant sur mon blog http://www.alliancetelecom.fr/blog/bloctel-reclamation (BlocTel ou le grand trou noir).

    Répondre
  16. Thierry T

    J’ai souscrit BLOCTEL quand c’est sorti et je suis toujours emmerdé,quasiment aucun changement.Je me fais juste raccrocher au nez quand je leur demande s’ils ont entendu parler de bloctel , c’est que n’empêche pas que j’ai été dérangé.
    Récemment,j’en avais marre,j’ai dit « Monsieur est décédé » comme si j’étais le domestique.Il faut bien que ça me fasse un peu marrer vu à quel point ça me fait ch..Et bien sur,toujours aux heures des repas ou quand je suis occupé.

    Répondre

Laisser un commentaire