Share
Comment vérifier que votre FAI ne modifie pas vos pages Web ?

Comment vérifier que votre FAI ne modifie pas vos pages Web ?

Alors que la fourniture d’un accès à Internet devrait relever de la neutralité la plus stricte d’Internet, une pratique semble avoir de plus en plus lieu au sein de certains fournisseurs d’accès, notamment sur certains opérateurs mobiles ou dans les réseaux d’entreprise et les points d’accès WiFi : celle de modifier le contenu des pages Web que vous visitez pour ajouter par exemple des publicités et des trackers.

Une ingérence inacceptable pour certains d’entre vous, mais très souvent difficile à identifier… sauf si vous utilisez cet outil développé par le centre de recherche en informatique INRIA pour vérifier si oui ou non, votre FAI et votre navigateur ne modifient pas vos pages Web.

Walter est donc un outil développé pour identifier quelles sont les modifications qui ont été opérées sur vos pages Web, que ce soit par votre fournisseur d’accès ou via votre navigateur si son comportement a été altéré par des extensions peu scrupuleuses ou des programmes malveillants.

Un exemple de publicité ajoutée au sein d'une page Web (en bas de la capture)
Un exemple de publicité ajoutée au sein d’une page Web (en bas de la capture)

Pour arriver à identifier ce genre de pratique, Walter fait télécharger à votre navigateur une page d’exemple, ainsi qu’un morceau de code Javascript.

Ce script va aussi télécharger en parallèle le code source de la page via un tunnel encrypté, ce qui va faire en sorte que ni votre fournisseur d’accès, ni votre navigateur ne pourront modifier le code source de contrôle ainsi envoyé.

Ensuite, Walter s’occupe de comparer le code de la page que vous avez reçu, ainsi que le code source envoyé via le tunnel encrypté, afin de déterminer s’il existe des différences.

Si c’est le cas, il est ainsi possible de comparer les deux versions, que ce soit au niveau de l’affichage effectif de la page, ou du code source des deux pages Web.

Une bonne initiative de l’INRIA, qui a pour but de mieux identifier ce genre de pratique et de déterminer à quel point cela est aujourd’hui répandu dans le monde. En espérant que Walter serve à long terme à éradiquer ce genre de techniques de monétisation plus que douteuse…

Source

3 Commentaires sur cet article

  1. Le must serait de rétablir le code d’origine ou de bloquer la dite modification. A moins que Walter ne le fasse également ? J’ai pu constater que Free affiche des pub en plus sur Youtube (au dessus de la liste de vidéos affichée à droite, j’ai testé avec Chrome et Firefox), des pubs qu’on ne voit pas si on utilise Tor…

    Répondre
  2. @sebastien pourrais tu mettre online un screenshot de la page avec les pub ajouté ?

    Répondre
  3. Cool. Mais sérieux, faut vraiment arrêter avec « encrypté », qui veut dire…. enfermé dans une crypte. Ca piK les yeux et ça fait pas sérieux. 🙂

    Répondre

Laisser un commentaire