Share
Loi Renseignement : les parlementaires se sont exclus eux-mêmes de sa surveillance

Loi Renseignement : les parlementaires se sont exclus eux-mêmes de sa surveillance

Comme vous le savez sûrement, la France a récemment adopté le projet de Loi Renseignement, ce qui a provoqué un tollé mondial à l’encontre de cette future législation liberticide.

Il est intéressant de noter que tous les citoyens ne naissent pas égaux en droit en ce qui concerne cette fameuse Loi Renseignement, puisque, au dernier moment, les parlementaires ont choisi de s’exclure de ce programme de surveillance !

Comme nous pouvons le constater dans le texte officiel :

« Art. L. 821-7 (nouveau). – Les techniques de recueil du renseignement mentionnées au titre V du présent livre ne peuvent être mises en œuvre à l’encontre d’un magistrat, d’un avocat, d’un parlementaire ou d’un journaliste ou concerner leurs véhicules, bureaux ou domiciles que sur autorisation motivée du Premier ministre prise après avis de la commission réunie. »

Ainsi donc, seuls les magistrats, les avocats, les parlementaires ou les journalistes vont pouvoir échapper au regard du Big Brother français en toute légalité (sauf autorisation spéciale du Premier Ministre).

Et là on me voit ?
Et là on me voit ?

Comme je ne souhaite pas me lancer dans une carrière en droit ou en politique, il ne me reste plus qu’à décrocher un jour ma carte de presse si je souhaite me cacher de la Loi Renseignement…

Source

6 Commentaires sur cet article

  1. Ahah, quand j’ai vu ça j’ai eu exactement la même réaction xD.
    https://purexo.eu/shaarli/?_NCj6A

    Bon je rigole, je rigole. Mais c’est pas drôle, on nous fait miroiter l’égalité pour tous face à la loi, et au dernier moment les gens qui nous représentent font des petits amendement de dernière minute pour ne pas être concerné par les lois qu’il écrivent…

    Démocratie –
    Représentative –

    Répondre
  2. nealith

    Pour le côté juridique je peux comprendre : tout ce qu’il y a entre un avocat et son client est censé etre sous secret professionel
    Pour le journalisme c’est bien : ça affectera pas son comportement de savoir surveillé
    Pour le parlementaire… son boulot est d’ordre publique non ? donc là par contre…

    Les citoyens naissent égaux en droit, on est tous surveillé. Faut juste réussir à s’élevé dans une de ces « castes  » x)

    En suite, moi je me demande :
    1 – Est ce que ce sera respecté (cf l’affait avec la NSA)
    2 – La profession médicale n’est pas protégée ? Pourquoi, en quoi ça les regardes les problèmes médicaux? Ils ont pas à savoir (comme ils ont pas à connaître notre vie privée et nos correspondance en même temps… mais bon « la paix nationnale » passe devant tout…. )

    Répondre
  3. C’est là que l’on voit que ce sont des « aninformatiques » et qu’ils sont des moutons, en premier ils vont être écouté par les fameuse boîtes noires comme tous le monde puisque c’est soit disant anonyme et ensuite les algorithme vont faire leur job dès lors qu’il y aura des choses bizarre ou pas (a noter que l’on est déjà au dela de ce que l’on appel des metas en informatique puisque c’est bien du contenu qu’il faut analyser), il va y avoir un profilage de fait, qui parle avec qui, de quoi, avec quel pseudo, quelle adresse ip, de où, vers où… bref tout une machinerie pour isoler un vrai positif d’un faux (40 millions d’internautes a filtrer) mais c ‘est déjà trop tard l’écoute est déjà faite c’est seulement en partie finale que l’on s’apercevra que c’est un politique un journaleux… mais il n’empeche qu’il aura était ecouté tracé profilé. (Pour peu qu’il y ai utilisation de partie chiffrée c’est le cas de maintenant la plupart des échanges entre serveur mail et bien il y a par cette loi enregistrement d’office). Les detenteurs de ces informations et pilotage de ces algorithmes seront donc a terme les maîtres du pays). Ces gens « aninformatiques » sont des nuisibles, par opposition un analphabète ne nuit qu’a lui-même.

    Répondre
  4. kwirrittud

    Ils ont oublié les médecins, pharmaciennes, huissières, notaires… et les ministres & secrétaire d’Etat en exercice… #OuPas

    Répondre
  5. Datawolf

    « Moi président de la République, je ferai en sorte que mon comportement soit en chaque instant exemplaire. »

    –> les députés n’ont pas à l’être. 🙁

    Répondre
  6. G-ronimo

    en gros, grâce à ce texte, ils admettent que ce projet n’est pas viable et qu’il va engendrer un nombre de dérives important..! sinon, pourquoi des politiciens, des journalistes ou autre, devraient ils avoir peur d’être espionné si il ne sont pas une menace pour la sécurité intérieur ???
    tous aussi pourris d’un bord à l’autre de l’hémicycle !!!

    Répondre

Laisser un commentaire