Share
La France adopte le projet de loi Renseignement : Manuel Valls acheté par Cisco ?

La France adopte le projet de loi Renseignement : Manuel Valls acheté par Cisco ?

L’Assemblée Nationale a cédé durant la nuit de ce 15 avril 2015 et a adopté en première lecture le projet de loi sur le renseignement.

La France vient tout simplement d’échanger une promesse de sécurité contre la liberté de ses citoyens…

L’excuse de la fameuse menace terroriste a été utilisée pour justifier le fait que les opérateurs télécoms et les hébergeurs français se voient imposer un système de surveillance automatique des données.

Qu’est-ce qui pourra vous faire passer comme suspect par ce clone de Big Brother ? Le fait de regarder des vidéos ou de surfer sur des sites considérés comme terroristes, mais aussi le fait de chiffrer vos communications ou d’utiliser le logiciel TOR.

Certains hommes politiques déclarent maintenant publiquement que « la vie privée n’est pas une liberté » :

Ou qu’il faudra « renoncer à certaines libertés pour sauvegarder la liberté » :

Il n’y avait pourtant pas que les experts en informatique pour critiquer le projet de loi : avocats, policiers, magistrats et même responsables du renseignement… La plupart des personnes familiarisées avec le sujet se sont exprimées contre.

Et pour cause : maintenant il n’y aura plus à modifier la loi française si un gouvernement souhaite se montrer un peu trop curieux envers les citoyens français. N’importe qui peut être soumis à une surveillance informatique disproportionnée.

Il est à noter qu’une manifestation contre cette loi a eut lieu ce lundi 13 avril 2015, et où deux dispositifs IMSI Catchers ont été identifiés par les manifestants. Des appareils conçus pour espionner les données des téléphones mobiles de la zone, soit celles des manifestants, mais aussi… des députés et des journalistes présents ce jour-là. Étaient-ils considérés comme des terroristes ?

Autre fait troublant : si l’on se penche de plus près sur le dossier, on découvre qu’un partenariat a été passé entre l’Etat et l’entreprise américaine Cisco le 16 février 2015. Pourquoi la France favorise un géant américain, spécialisé dans les réseaux informatiques et déjà mis en cause dans le scandale des écoutes de la NSA ? La députée Laure de la Raudière estime que les 100 millions investis par Cisco dans des startups françaises sont une manière d’acheter La France. Il y aurait pourtant de quoi faire avec des entreprises locales comme Orange, Atos, OVH, Gandi, etc.

Le premier ministre n’aurait-il pas favorisé la venue en France du spécialiste des équipements réseaux (et de leur surveillance) juste avant le vote de cette loi ? Difficile d’y voir un heureux hasard…

Source

Laisser un commentaire