Share
Des sénateurs veulent taxer l’impression 3D avec la redevance Copie Privée…

Des sénateurs veulent taxer l’impression 3D avec la redevance Copie Privée…

Hé les gars, qu’est-ce que l’on pourrait encore taxer pour se faire de l’argent ? On a les disques vierges, les périphériques de stockage, les smartphones, les box Internet, les clés USB, les cartes mémoires, les GPS… Et pourquoi pas les imprimantes 3D ?

Comme le dit l’adage populaire, c’est à cela que l’on reconnaît un con : ça ose tout.

Et effectivement, des sénateurs envisagent sans sourciller de faire passer l’impression 3D sous le joug de la redevance Copie Privée.

C’est NextINpact qui révèle cette volonté de la part de sénateurs socialistes, soucieux de faire passer cet amendement dans le cadre du projet de Loi Macron sur la croissance. Un amendement déposé le 1er avril…

On aimerait croire à une blague, il n’en est malheureusement rien… Quand on sait à quel point ce système de redevance Copie Privée est déjà proprement scandaleux pour les périphériques de stockage, je n’ose imaginer ce que cela pourrait donner pour une technologie encore en plein essor.

De quoi tuer dans l’oeuf les premiers balbutiements d’une révolution technologique et industrielle émergente en France, alors que les autres pays pourront à loisir développer l’impression 3D sans contrainte de ce genre. Et ces sénateurs veulent nous faire passer cela dans le cadre d’un projet de loi sur la croissance. On appréciera moyennement ce paradoxe…

2 Commentaires sur cet article

  1. touque

    Vite, taxons l’innovation avant que de bonnes idées n’apparaissent, détruisons les indépendants avant que les multinationales ne le fassent…

    Répondre
  2. Kilzemol

    « Les cons, ça ose tout. C’est même à ça qu’on les reconnaît. » les tontons flingueurs
    rendons à Audiard ce qui appartient à Audiard ! 😉

    Répondre

Laisser un commentaire