Share
Vidéos et articles sponsorisés : obligation formelle de les signaler

Vidéos et articles sponsorisés : obligation formelle de les signaler

La récente polémique sur les YouTubeurs se faisant payer pour réaliser des vidéos sur certains jeux vidéo a entraîné de grands débats sur Internet.

2 camps s’affrontent sans merci : ceux qui estiment qu’il est bien normal que ces vidéastes gagnent leur vie grâce à l’argent injecté par les éditeurs, et ceux qui pensent que si c’est le cas, la moindre des choses serait de le signaler au sein de la vidéo.

Il existe parfois le même genre de pratique dans le monde du blogging. Ceux qui se sont essayés à ce genre d’artifice pour arrondir les fins de mois sans le signaler à leurs lecteurs se sont en général vite faits rappeler à l’ordre par les internautes !

Pourtant la loi sur ces vidéos et articles sponsorisés est très claire : il est bien obligatoire de signaler lorsque une entreprise a financé une vidéo ou un écrit.

NextINpact nous rappelle dans son article sur le rôle de Google (qui a annoncé qu’il ne ferait pas grand chose pour respecter la législation) les textes de loi relatifs aux contenus sponsorisés :

LCEN, article 20 : « toute publicité, sous quelque forme que ce soit, accessible par un service de communication au public en ligne, doit pouvoir être clairement identifiée comme telle. Elle doit rendre clairement identifiable la personne physique ou morale pour le compte de laquelle elle est réalisée. »

Code de la consommation, article L121-1-1 : « Sont réputées trompeuses au sens de l’article L. 121-1 les pratiques commerciales qui ont pour objet […] d’utiliser un contenu rédactionnel dans les médias pour faire la promotion d’un produit ou d’un service alors que le professionnel a financé celle-ci lui-même, sans l’indiquer clairement dans le contenu ou à l’aide d’images ou de sons clairement identifiables par le consommateur. »

Et en ce qui concerne précisément la presse, l’article 10 de la loi n°86-897 : « il est interdit à toute entreprise éditrice ou à l’un de ses collaborateurs de recevoir ou de se faire promettre une somme d’argent, ou tout autre avantage, aux fins de travestir en information de la publicité financière. Tout article de publicité à présentation rédactionnelle doit être précédé de la mention « publicité » ou « communiqué ». »

Les Cyprien et autres sites façades des agences de communication, habitués du contenu sponsorisé sans le signaler, vont devoir vite changer leurs très mauvaises habitudes…

Image

3 Commentaires sur cet article

  1. Même topo que pour le publi-rédactionnel dans la presse papier. Et ce depuis des années !

    Merci pour la piqure de rappel… 😉

    Répondre
  2. La vidéo Dundropdanslamarre m’a beaucoup fait sourire. Surtout le passage où ils décortiquent la pub déguisée de Cyprien en trouvant assez facilement le lieu du tournage qui n’est autre que le siège de la société pour laquelle ils font cette vidéo dénuée de tout enjeu commerciale évidemment.

    Répondre
  3. Vont vite devoir changer? Mais qui les fera changer, surtout si Google s’en fout?

    Répondre

Laisser un commentaire