oeil de Sauron

Ces pays qui bloquent l’accès aux réseaux sociaux

Les réseaux sociaux ont su bouleverser notre manière de communiquer en quelques années à peine.

Alors que Facebook vient d’atteindre l’âge vénérable de 10 ans, YouTube de 9 ans et Twitter de 8 ans, ils sont devenus des outils incontournables pour une majorité des citoyens pour s’échanger rapidement des informations, bien que l’on sache que ces sites peuvent décider arbitrairement et unilatéralement de changer leurs conditions d’utilisation (exemples pour Facebook, YouTube ou même pour vos emails et certains Hashtags sur Twitter).

Malgré ces limitations, leur facilité d’usage nous permet de communiquer et de transmettre des informations à nos contacts en quelques clics, certaines actus pouvant se propager à la vitesse de l’éclair par ce biais.

Mais il existe aujourd’hui des pays qui bloquent l’accès aux réseaux sociaux, sous des prétextes fallacieux qui cachent une volonté toute simple de museler la liberté d’expression (et de critique), ainsi que pour empêcher les citoyens de ces pays de s’informer et s’éduquer par eux-mêmes (le savoir c’est la force !).

Voici une infographie qui résume bien la situation actuelle sur ce sujet :

countries-who-block-social-media-1

Espérons que cet obscurantisme moderne pourra reculer dans les prochaines années, au lieu d’avancer dans une liste de pays de plus en plus étoffée…

Source

  1 Comment

  1. Andrea   •  

    La Chine ne bloque pas les réseaux sociaux, mais bloque la plus part des réseaux sociaux que nous utilisons, du fait Weibo, WeChat et d’autres réseaux sociaux sont aujourd’hui des plateformes utilises par les chinois et aussi de plus en plus par les « occidentaux » (dans l’example de WeChat). Bien sur une sorte de censure reste aussi sur ces réseaux sociaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>