Share
Flappy Bird, le jeu viral qui a vraisemblablement triché pour être connu

Flappy Bird, le jeu viral qui a vraisemblablement triché pour être connu

Flappy Bird, c’est le dernier jeu viral à la mode sur iOS et Android.

Le principe est extrêmement simple : vous devez aller le plus loin possible avec votre oiseau en évitant les obstacles.

D’un seul coup, ce jeu très basique se voit propulsé dans le top des applications gratuites pour smartphone et tablette, sans qu’il n’y ait vraiment de raison à son succès soudain. Il se pourrait bien que le développeur de Flappy Bird ait en fait triché avec les AppStores pour que son jeu soit connu du grand public !

Car sans publicité ni partenariat, il est très étonnant que les 3 applications développées par le même gars se mettent subitement à décoller 6 mois après leur lancement et d’une manière quasiment synchronisée…

flappy bird stats

super ball stats

shuriken stats

Autre coïncidence troublante : l’application Flappy Bird a réussi à récolter en à peine 3 mois bien plus d’avis que l’application de Twitter (75 755 contre 62 372), la plupart étant des avis 5 étoiles…

Je ne sais pas si vous avez testé, mais perso je n’aurais jamais mis 5 étoiles à un jeu comme celui-ci :

Je préfère de loin Badland sur le même principe, bien plus profond et beau, ou Piou Piou contre les cactus par l’ami Kek !

Piou vs Flappy bird

De nombreux experts se penchent donc sur le succès surprise des applications de mister Dong Nguyen, et il apparaît assez bien que ce dernier aurait utilisé des Bots pour poster des milliers de faux avis pour booster en quelques mois ses jeux afin de les transformer en succès populaire.

L’affaire pourrait bien faire bouger Apple et Google : quand on se rend compte à quel point il serait simple pour un développeur indépendant de faire passer son jeu dans le top 10, peu importe la qualité réelle du titre, il y a de grandes chances que d’autres gars peu scrupuleux s’essaient aussi à reproduire le même exercice…

Source

16 Commentaires sur cet article

  1. « Sans publicité », ils en ont pourtant pas mal communiqué sur les réseaux sociaux ! Sur Vine notamment, les plus gros Vineur ont tous aider à faire connaître l’app, le dev leur demandant certainement de faire un/plusieurs Vine sur l’appli… Et ça continue encore. Un peu comme l’application Hot or Not récemment qui a eu le même boom grâce aux réseaux sociaux et ces nouveaux moyens de publicité à moindre coût. Sur Vine c’est très visible comme publicité, et quand les plus gros Viners avec plusieurs millions d’abonnés font de la pub pour un jeu en vantant l’aspect addictif, c’est porteur.

    Répondre
  2. vchalmel

    J’ai tout de suite pensé à piou-piou contre les cactus quand j’ai vu des images de ce jeu à la con. Je me demande ce que Kek attend pour les attaquer.

    Répondre
  3. Je ne peux pas vraiment l’attaquer, le mec est vietnamien, et attaquer pour un jeu c’est très très compliqué, surtout que j’y connais rien 🙂

    Répondre
  4. Lord Steven

    Tu peux pas l’attaquer parcequ’il est vietnamien o_O
    … Genre parcequ’il ferait du kung-fu ou du karaté
    Ou bien parcequ’il est pas en France et que du coup tu le croiseras jamais dans la rue pour l’attaquer.
    Ou alors parceque légalement il est pas en France ?
    Et puis cette excuse d’être vietnamien n’a jamais gené les etatsuniens.
    (Sinon Kek je kiffais ton site … avait qu’il ne soit filtré au taf 🙁 et puis tu l’aurais défoncé le viet comme tu fais du krav

    Répondre
  5. Orthopedux

    Kek, utilise la meme technique que les majors, attaque ceux qui distribuent les contenus. A savoir Apple, qui distribue via son store un produit pirate/de contrefacon. Tu dois bien pouvoir faire valoir tes droits et récupérer quelque chose ne serait-ce qu’a l’échelle francaise.

    Répondre
  6. Oui je disais « il est vietnamien » en voulant dire qu’engager une procédure pour un jeu vidéo indé d’un vietnamien, c’est quand meme chaud. Si ç’avait été une grosse boite je dis pas, mais là c’est peine perdue je pense. Après je suis pas du tout spécialisé en droit, mais bon je pense quand même que je peux pas faire grand-chose.

    Répondre
  7. Ce moment où tu découvres que Kek et Nikopik se connaissent…

    Répondre
  8. Ce moment où tu découvres que Kek c’est Nikopik …

    Répondre
  9. Moi je kiffe ce jeu, je ne le lâche plus. J’ai fais 27 comme record et vous ?

    Répondre
  10. J’ai apprécié l’occurrence à Badland, c’est vrai que c’est un jeu formidable, je n’ai pas pris autant de plaisir sur Android avec un jeu depuis Angry Birds !

    A acheter sans tarder !

    Répondre
  11. Ce jeu est horrible… mon record c’est 1 !
    Sinon je me demande comment cela se fait que c’est le premier à faire ça… c’est tellement courant les faux avis.

    Répondre
  12. Le fait que les trois jeux montent en simultané n’est peut être simplement du qu’au système de suggestion de Google Play « D’autres app du même auteur » .

    Si l’app1 monte, les autres app seront aussi téléchargées/notées.

    Répondre
  13. observateur

    Faut arrêter de colporter de fausses rumeur… et de faire passer les français pour des râleurs et des mauvais perdant, menteurs qui plus est…
    Flappy n’a rien copié de pioupiou… Dong, parce que « le viet » a un nom, a lui même dit qu’il s’était inspiré de Mario. Et n’importe qui avec un MINIMUM de culture jv fera le rapprochement immédiatement – rien que les tuyau ça suffit, pour peu qu’on ne connaisse pas forcément Cheep Cheep, le poisson volant de Mario.
    Quand au gameplay, aux règles des 2 jeux, elles n’ont absolument rien de commun… Flappy bird, c’est pas un succès dû a des bots seulement… C’est le succès d’un jeu horriblement difficile, qui est devenu le petit challenge du moment dans les cours de récré.

    Répondre
    • C’est facile d’admettre avoir repris des éléments graphiques de Mario, tout le monde peut reconnaître les tuyaux. Ça n’empêche pas qu’il a aussi copié piou piou, les quatre éléments sur le screenshot sont assez flagrants (l’oiseau à grosses lèvres, le principe du jeu avec les obstacles et le tapotage pour se soulever).

      Répondre

Laisser un commentaire