Share
Facebook communique tous vos messages censés être privés

Facebook communique tous vos messages censés être privés

Vous voulez vivre aux Etats-Unis et apprendre la langue, et en contrepartie vous occupez de menus travaux ou faire du baby-sitting ?

Dans ce cas, ne correspondez pas avec votre famille d’accueil sur Facebook dans les messages privés, car les informations que fournit le réseau social aux autorités américaines ne semblent avoir aucune limite…

C’est l’histoire de Jana, une jeune fille allemande sortant tout juste de ses études, qui décide de devenir fille au pair aux Etats-Unis pendant un an, afin de parfaire son anglais.

Dans cette perspective, elle converse avec le père de la famille d’accueil, afin de régler les différents détails de sa venue. Une conversation qui a lieu dans les messages privés de Facebook (je dis bien PRIVÉS).

Puis Jana prend l’avion et atterrit aux USA. Elle est alors mise de côté à l’aéroport pour un petit interrogatoire où on lui demande quelle est la nature de sa visite et combien de temps elle souhaite rester dans le pays de la liberté.

Jana était préparée pour ces questions : Elle allait visiter des parents à elle, ainsi que des amis.

« En êtes-vous bien sûre ?
– Bien sûr que j’en suis sûre. »

Finalement, les policiers la retenant lui ont mis sous le nez une impression papier de la correspondance que Jana a eut avec le père de la famille d’accueil, lui reprochant de vouloir venir travailler illégalement aux USA. Des messages privés sur Facebook espionnés depuis des semaines.

Jana n’a pas été autorisée à rentrer aux Etats-Unis, et a été renvoyée par le premier vol en direction de l’Allemagne.

Dois-je vraiment commenter cette triste actualité pour vous faire réagir ?

Source

29 Commentaires sur cet article

  1. Qui dit que c’est pas la famille d’accueil qui a déballé toute l’histoire ?

    Répondre
    • Peu probable non ? Quel pourrait en être l’intérêt ?

      Répondre
      • Pas forcément moins que les autorités traquant une allemande inoffensive alors qu’ils ont des alertes à la bombe quotidiennement.

        L’intérêt de la famille à faire ça je ne saurais pas dire. Possible aussi que la famille faisait ça souvent et que la police les avait dans le collimateur : perquisition, etc, ils coopèrent et impriment la discussion.

        Je pense qu’on ne connait pas les vrais détails de cette histoire, mais que c’est facile de dire « c’est Big Brother ! »
        Un peu de recul ça fait pas de mal. 😉

        Répondre
        • lagrossetruffe

          Un peu de recul ne fait, en effet, pas de mal… ne tombant pas dans un excès de parano aiguë…

          Répondre
        • sauf que pour moi, une conversation privée doit rester privée. La police a eu une copie des messages par qui ??

          Il y a d’autre solution pour prouver qu’il a travail illégal, genre contrôle directement chez la famille d’accueil

          sinon j’ai découvert il n’y pas longtemps un super service d’envoi d’émail crypté avec zerobin http://www.olissea.com/PickyPaste/

          Répondre
  2. Je suis d’accord que c’est inacceptable qu’un état se permette d’espionner le monde entier.
    Mais il faut quand même ne arrêter de s’indigner pour tout et n’importe quoi.
    On sait que le gouvernement peut « surveiller » pas mal de site, dont Facebook. Il faut s’indigner pour ça je suis entièrement d’accord. Mais faut-il vraiment s’indigner en plus car ils espionnent les messages privés?
    Sachant qu’ils ont un accès total à Facebook, est-ce que vous êtes vraiment naïf au point de penser que les messages privés était hors d’atteinte?

    Répondre
    • D’un autre côté, de quel moyens disposait-elle ?

      Mails ? Espionnés. Sms ? Espionnés. Lettres ? Va savoir. Cryptage ? Bonne chance pour échanger la clé.

      Répondre
      • Yamakaky

        Et c’est pour ça que dieu a inventé gpg 😉

        Répondre
        • Je n’ai pas dit que ça n’existait pas, mais pour le grand public, tout ça c’est du chinois.
          Quelle jeune fille au pair de 18 ans va déployer des trésors de dissimulation pour un bête séjour aux Etats-Unis ?

          Répondre
  3. Mais … c’était une situation illégale ou pas au final ? Quel visa avait-elle ? On sait que les américains sont tatillons sur les séjours qui se prolongent.

    Répondre
  4. lainiwaku

    Et comment ils on fait pour surveillé ce message parmis tant d’autre ???
    ils l’on choisit au pif  » tien aujourd’hui on va suveiller cette personne la ? »

    Répondre
    • Par mot-clé, c’est connue depuis bien longtemps, le réseau échelon mets sur écoute certains messages / requêtes Web contenant certains « keywords ».

      Répondre
    • nealith

      À ton avis ?
      Mots clés… sufit de rentrer la bonne combinaison dans un robot qui se chargera d’analyser toutes les conversations et de dénoncer celles qui comportent la combinaison en question.

      Répondre
    • Et si on prenait le problème à l’envers ? Ils vérifient simplement toutes les informations des personnes entrant sur leur territoire.

      Répondre
      • nealith

        Les deux à mon avis, parce que vu le nombre de personnes à entrer sur le territoire…

        Répondre
  5. Nazolait

    En même temps travailler au état unis pour parfaire son anglais c’est pas la meilleur des solutions… Pourquoi pas l’Angleterre ? c’est vachement moins loin …

    Répondre
  6. Beeehhh !

    Je propose qu’on spam partout des mots clés qui peuvent être lut pas des robots !
    Gmail, FaceBook, SMS, Twitter, etc !

    Allez, le commence :
    USA, bombe, pédonazi, terrorisme, piratage, release, attentat, viol, meurtre… tain j’ai pas d’idées là…

    Répondre
  7. thierry

    Chez moi le lien de la source bug complétement, j’ai une belle imbrication de google translate… Et laissez moi le chois de traduire la source ou pas, merci !

    Répondre
  8. tookdrums

    J’ai extrait le lien de la source du google translate mais il est mort et pas moyen d’y acceder par archive.org avec leur wayback machine. Tant pis j’aurai bien aimer partager ce lien pour montrer au gens que meme qu’on on a « rien a cacher » proteger sa vie priver ses communications et ses donnees peut etre important

    http://www.derwesten.de/wirtschaft/digital/us-beamte-schickten-deutsche-nach-facebook-mails-zurueck-id8041896.html

    Répondre
  9. baal77

    Ptete se demander pourquoi l’article source à été retiré.
    Ca sent l’intox ce truc là quand même. Non ?

    Répondre
  10. @baal77, +1. Ca sent l’intox. Je n’y crois pas… même si je suis conscient du potentiel qu’ont les autorités avec Facebook. Bref!

    Répondre
  11. Je confirme, ça marche également en France, une connaissance à eu la joie de voir les flics débarquer chez lui à 6h du matin pour une perquisition et ils lui on sortis toute ses conversations facebook

    Répondre
    • Mince ! Moi qui espérait que ça soit une intox ! :/ Bah, ça fait flipper quand même ! On se croirait dans le film Minority Report.

      Répondre
  12. Annonymous

    NON !? sans rire ? Un pays qui se prend pour les gendarmes de la terre, implantes des didacteurs dans certains pays défavorisés en échange de contrat juteux, faits des guerres hypocrites qui n’ont que pour réél but que l’exploitation des ressources d’un pays pays dit « terroriste » en faisant de grand bras d’honneur à l’onu et qui d’une manière générale a un liens plus ou moins direct avec tous ce qui se trame de vicelar sur le plus polique et économique international se livrerait à une entreprise d’espionnage ? Alors là je tombe des nus ! REVEILLIEZ TAS DE CONS !

    Répondre
    • Annonymous

      et pardon pour les répétitions et fautes j’étais énervé cela à altéré ma bonne écriture

      Répondre

Laisser un commentaire