Share
Hadopi : l’amende automatique refait surface

Hadopi : l’amende automatique refait surface

Ce qui est hallucinant avec Hadopi, c’est qu’ils se justifient sans cesse en démontrant par A + B que leur système ne sert qu’à « éduquer » les gens qui oseraient télécharger du contenu illégal, qu’il n’y a pas de surveillance à proprement parler et que, de toute façon, il n’y a pas d’amende infligée en cas d’avertissements multiples.

Mais voici venir un superbe retour 5 ans en arrière : les ayants droit recommencent à réclamer le retour de l’amende automatique pour les internautes !

Nombreux ont été en effet les acteurs de l’industrie musicale à s’exprimer au Midem, le Marché international  du disque et de l’édition musicale, pour un retour à l’amende automatique :

Retour amende automatique HadopiIl est affligeant de voir toujours les mêmes acteurs revenir sans cesse sur les mêmes idées, qui sont de toute façon aussi mortes-nées que l’inapplicable suspension de l’accès à Internet…

Pourquoi est-ce affligeant ? Pour plusieurs raisons :

De nombreuses personnes physiques et morales (entreprises, administrations…) risquent de devoir s’acquitter d’une amende, alors même qu’ils ne sont pas les responsables du téléchargement signalé. Je me demande comment la Hadopi pourra démontrer qu’une entreprise est responsable devant la justice si une de ses adresses IP s’est faite flashée par le coûteux système de surveillance mis en place (qui est de plus très facile à contourner légalement). Mais ça ne dérange pas vraiment la Hadopi, puisque pour elle la sanction ne porte pas sur le téléchargement, mais sur l’absence de diligence dans la protection de votre accès à Internet. Comme si la mission d’Hadopi n’avait jamais été de sanctionner les internautes qui téléchargent illégalement, mais de protéger les accès à Internet des internautes contre toute tentative d’utilisation frauduleuse, en les sanctionnant s’ils ne protègent pas assez leurs accès… Sérieusement, quelqu’un croit une seconde à ces tentatives de contourner la législation et l’opinion publique ?

Les principaux soutiens de la Hadopi s’étaient déjà exprimés contre l’amende automatique, car cela entraînerait une logique de répression plutôt que de pédagogie. Le Sénat avait même rejeté cette amende automatique en 2008. Mais les ayants droit ne semblent pas faire beaucoup de cas de leurs erreurs, et se cramponnent à leurs idées, qui de toute façon ne marcheront pas.

– Car oui, la mise en place d’un système d’amendes automatique aussi facile à contourner va motiver les internautes à se renseigner sur les moyens de ne pas être détectés, ce qui mettra à la portée de tous les moyens de ne pas être détecté en téléchargeant. Seuls ceux possédant de faibles connaissances en informatique et n’ayant pas d’amis pouvant configurer leur ordinateur se feront pincer au final, ce qui ne ralentira nullement le téléchargement.

Les échanges via PirateBox, clés USB ou disques durs ne ralentiront pas non plus, au contraire… Le passage à une logique répressive provoquera une réaction d’opposition très forte qui va motiver de nombreux informaticiens à lutter à leur manière contre ces amendes automatiques.

Conclusion : arrêtez de ressortir de vieilles idées qui ne marcheront pas pour justifier votre salaire messieurs les représentants des ayants droit, et essayer de vous adapter au nouveau modèle qui a été mis en place malgré vous. Il est bien trop tard pour espérer retrouver le modèle du disque qui vous a permis de vous gaver pendant des décennies… Et cessez aussi de réclamer l’argent auprès des autres entreprises qui, elles, fonctionnent bien ! Remettez-vous en question, les exemples ne manquent pas.

Source et Image

16 Commentaires sur cet article

  1. dhrtjzjj

    Bonjour,
    Dans ce changement de stratégie (passer de la coupure internet à l’amende), j’y vois comme un aveu. Ils ont dû se rendre compte qu’il ne tireraient pas forcément de revenus supplémentaires en coupant internet à un pirate, alors ils préfèrent facturer directement.
    On retrouve le principe de la fameuse taxe Google. Que Google génère de l’argent par son moteur de recherche et la pub qui va avec, ok. Qu’on cherche à leur faire payer une forme d’impôt ou de taxe là-dessus pour l’état, j’ai presque envie de dire que ça serait normal : après tout les entreprises travaillant en France les payent bien ces taxes, pourquoi pas les géants du web ? Que les maisons de presse cherchent à taxer Google parce que via google news les gens « ne regardent que les titres et que donc il ne touche pas l’argent de la pub qu’ils auraient eut si le visiteur était venu directement sur le site » pourquoi pas, mais là c’est déjà plus limite, et puis, il faut mettre ça en parallèle avec la mise en avant que ça leur fait, à voir. Mais que les ayants droits du domaine de la musique entre autres cherchent à tirer leur pas du gâteau, là, ça devient véritablement scandaleux.

    PS : Je t’ai envoyé un message via le formulaire de contact. ça concernait une condamnation sur Amiens pour téléchargement illégal, l’as-tu reçu ?

    Répondre
    • dhrtjzjj2

      Lol, je me fais snober par nikopik qui par contre prend la peine de répondre à Zadig.

      Répondre
      • Lol non je ne te snobe pas t’inquiète, je suis en train de voir l’article que je vais faire avec ce que tu m’as envoyé, c’est pour ça que je ne t’ai pas encore répondu 😉

        Répondre
        • dhrtjzjj2

          Lol, ok.
          Je n’attendais pas particulièrement de réponse, bien sûr c’est toujours mieux, encore plus si je peux avoir ton avis sur la question dans celle-ci et encore plus si ça débouche sur un article.
          Je voulais surtout savoir si au moins, il était arrivé à destination.

          Après coup, et ça je ne l’évoque pas du tout dans mon message, je me suis rendu compte que ça impliquait forcément que les ayants droits avaient accès aux noms des personnes prises sur le fait par Hadopi. Tu en sais plus là-dessus ?

          Et sinon par curiosité, d’autres cas de ce genre ont été rapportés ?

          Sur le coup, j’ai même cru que ça n’était pas en lien du tout avec Hadopi tellement ça semblait inattendu. Ce sont les vagues termes « IP collectées » et « avertissements d’Hadopi » qui m’ont fait faire le lien, n’empêche que je n’en demeurais pas moins surpris.

          Répondre
          • En fait de ce que je sais, une adresse IP prise sur le fait à télécharger par l’entreprise TMG est tirée au sort pour être envoyée aux ayants droit, qui peuvent alors décider de saisir le fournisseur d’accès pour obtenir l’identité de la personne, et ils peuvent décider de porter l’affaire au tribunal.
            Il y aurait plusieurs cas similaires, mais ils ont été très peu médiatisés, et n’ont pas profité en général d’un bon avocat pour que les accusés puissent se défendre ! La méthode de détection de TMG n’a encore jamais eu à devoir être justifiée devant la justice.
            J’attends qu’ils essaient de pincer une personne qui va oser demander des preuves indéniables de sa culpabilité pour que la vérité sur la méthodologie de détection de TMG puisse enfin éclater au grand jour…

  2. Pour plus d’efficacité ce système d’amende automatique devrait être progressif.

    1 infraction constatée : 140 euros

    puis on double à chaque infraction supplémentaire !

    Bravo aux initiateurs.

    Répondre
    • Cela donne bien envie de pirater ta ligne et télécharger à donf en sachant que tu paieras la facture avec le plus grand bonheur.

      Répondre
      • Zadig pourrait alors démontrer combien il est facile de protéger son accès à Internet quand on n’est pas un expert en sécurité informatique ^^

        Répondre
  3. cela a trop duré, arrêtons la criminalisation du partage de fichier! stoppons HADOPI! envoyons paitre la mafia du droit d’auteur ! Il est temps de descendre dans la rue ! seriez vous motivé à vous mobiliser
    Le PP semble aussi se motiver de son coté.
    Sondage sur FB ici pour organiser une manif d’internautes
    http://www.facebook.com/groups/456749607688139/

    Répondre
    • Il serait bien qu’ils arrêtent d’utiliser facebook et autre tweeter pour organiser ce genre de truc. Je n’éprouve pas le besoin de raconter ma vie et ne possède donc pas de compte facebook (ce qui ne les empêche pas de me contacter bien souvent pour vérifier les paramètres de sécurité du compte que je n’ai jamais créé).

      Et non je ne créerais pas de compte pour aller voir quoi que ce soit qui se passe sur facebook…

      Répondre
      • On est d’accord, je ne vais pas créer de comptes FB pour quoi que ce soit non plus, mais si on veut faire circuler un message en masse le plus rapidement possible, il faut bien avouer que ça reste malheureusement un des musts avec Tweeter.
        De toute façon je pense ne pas trop me mouiller en annonçant dors et déjà que manif’ il n’y aura pas.

        Répondre
        • bein pourquoi y’aurais pas de manif 🙂 moi je peux t’assurer sans trop me mouiller qu’il y en aura…

          Après qu’il y ai ou pas du monde aux manifs cela ne dépend que de vous, de mon coté à 10 ou 10000 je serais dans la rue.

          Pour info il ya déjà eu une manif contre Hadopi avant son lancement… je faisais parti des 3 manifestants de ma ville… :p

          Répondre
      • là sur FB c’est juste un petit sondage. c chiant mais ayant organisé toutes les manifs de ma ville contre ACTA (toutes les 2 semaines pendnat des mois) et mtn contre INDECT je peux t’assurer que facebook est ce qu’il ya de mieux pour cela. on a pourtant tout essayé, site, forum, PAD….ect

        Répondre
  4. Où serai-t-il peut être temps d’arrêter de se plaindre… et d’aller voir ailleurs.
    Je m’explique, j’ai décidé de ne plus pirater (je ferai des exceptions pour les films que j’ai vu au cinéma, vu le prix du ticket… ). J’ai décidé de chercher dans l’idéal, le libre, le sans DRM :p
    Je circule sur Bandcamp pour trouver ma musique, et je donne pour elle (ou je donne, je paye pas)
    Je donne au humblebundle 🙂
    Bon pour les films…. j’ai pas encore trouvé, mais je m’en passe de plus possible.
    Pour les séries, j’en regarde plus vraiment, mais je doute toujours je l’avoue, j’aimerai bien connaître la suite de stargate universe en anglais sous titré français (faut garder les bonnes habitudes)

    Là ou je veux en venir, c’est que si tout le monde faisait comme moi, on entendrait plus parler de ces « cons » car ils auraient plus assez pognon pour faire du lobbing :p

    Répondre
    • Malheureusement et sans vouloir te spoiler l’excellent stargate universe fini en eau de boudin…. No comment

      Concernant les séries TV, s’il existait une offre qui permettait de voir légalement, à prix raisonnable, avec des sous-titres de qualité les épisodes dès le lendemain de leur diffusion aux USA (ben oui c’est séries US que l’on consomme le plus)…. Si les majors montaient un tel système je suis persuadé qu’il serait rentable et peut être même plus fructueux que la vente des droits de diffusions aux chaînes étrangères 2 ans après la 1ere diffusion. Suis-je naïf?

      Répondre
      • Je viens de voir sur wikipedia que la deuxième saison était la dernière… dommage et du coup je confirme…

        Peut être, mais perso j’ai pas envie de voir ça à la demande ou minitel 2.0 dans son vrai nom…
        Et là ça deviens trop chère pour eux…
        Ce que tu dis, on y pense aussi pour les films…
        Le problème viendra toujours de l’offre légale

        Répondre

Laisser un commentaire