Rejoignez les
34718 abonnés

Un service en ligne pour envoyer automatiquement des documents si vous êtes menacé

Publié le par Nikopik dans la catégorie Sécurité, Site pratique

Vous avez sûrement déjà dû voir ça dans les films : un personnage possède des informations capitales incriminant une grande entreprise ou un gouvernement, il est sur le point de les révéler à un journaliste, mais il se fait menacer/enlever/tuer juste avant de pouvoir dévoiler le complot au grand jour !

Même s’il y a finalement peu de chances que cela vous arrive, il existe un service en ligne sur lequel vous pouvez héberger des documents compromettants pour les envoyer automatiquement aux contacts de votre choix si jamais vous ne pouvez plus accéder à Internet pendant un certain temps…

PassMyWill se charge de surveiller vos flux sociaux sur Twitter et Facebook. Si jamais vous ne postez plus rien pendant quelques temps, il vous envoie un email afin de s’assurer que vous êtes encore en vie, ou que vous avez la possibilité d’accéder à votre messagerie.

Si vous ne répondez toujours pas, le service enverra un mot de passe aux contacts que vous avez défini pour accéder aux documents que vous aurez placé en ligne.

De quoi envoyer des dossiers complets à des journalistes, amis, activistes, etc. si jamais vous vous sentez menacé (ne rigolez pas, cette situation s’est déjà produite à propos de blogueurs enquêtant sur le DPI en France…), et faire éclater la vérité au grand jour si jamais vous ne pouvez plus la révéler vous-même.

Faites attention à vous quand même :-P

Source et Image



10 réponses à Un service en ligne pour envoyer automatiquement des documents si vous êtes menacé

  1. qox

    Vous savez ce qu’il vous reste à faire les enfants, si vous avez des photos compromettantes de vos parents et qu’ils sont du genre à vous restreindre l’accès à internet.

  2. Arkthus

    Oui ou on peut aussi mettre un message en cas de suicide ou mettre des trucs si on a peur d’avoir un accident ou un truc du genre

  3. lehzehighsugugeger

    Hum, pas bête.
    Sans facebook ni tweeter, ça aurait été plus ouvert (J’imagine que les gens qui tiennent un tant soit peu à la sécurité de leur infos ne se connectent pas souvent sur facebook ^^)
    Et puis, où sont stockés les documents, on se le demande, sur les serveur du site évidemment, si je voulais avoir des scoop avant tout le monde sous un faux prétexte, j’aurais peut être pas trouvé mieux ^^

    Bon j’exagère, l’idée est intéressante mais le principe est bien foireux.

  4. mini

    Bien pour les profanes oui, sinon n’importe quel petit hébergement avec une tâche cron fera l’affaire.

    • Pastek

      Sauf qu’il y a pas mal de risques de te faire saisir ton hébergement dans le cas où tu risques d’être arrêté par la police par exemple.
      D’autant que si tu n’es plus là pour payer ton hébergement ça risque de couper aussi. ;)

      • mini

        Généralement, un hébergement ça se paie d’avance pour quelques mois. De plus, si on part du principe que machine saisie = accès total aux données dessus, alors qu’est-ce qui empêche celui qui a saisi d’avoir également accès à ce site PassMyWill, et donc tout supprimer ?
        Ce n’est pas parce que tu viens d’être arrêté que toute ta vie est saisie. Il faut le temps de tout trouver pour la police. Et si ton serveur est à l’étranger dans un pays inaccessible, ils font quoi les agents français ?

  5. Kad

    RAV : trop classe l’image!

  6. dugi

    petite question ou sont hébergé les serveur?
    aux états unis ou ailleurs?
    aux états unis ces données (si elle sont sensible) risque de vite disparaître grâce aux patriot act (je me trompe?).

  7. gloubiboulga

    PassMyWill se charge de surveiller vos flux sociaux sur Twitter et Facebook…
    en gros, on va surveiller ta vie virtuelle pour savoir si tu es toujours vivant dans la vie réelle..!
    brrrrrr !!! ça fout la trouille..! :-s

  8. Baronsed

    L’idéal ne serait-il pas de diffuser au préalable une archive lourdement chiffrée, et ce site ne diffuse que le mot de passe ?
    Séparer les données et le mot de passe, c’est quand même mieux.

Ajouter un commentaire