Share
Quand la responsable de communication d’Hadopi me répond

Quand la responsable de communication d’Hadopi me répond

J’écris très souvent des articles fortement critiques contre la Hadopi sur ce blog.

Je l’avoue, ces derniers sont fortement influencés par mes opinions personnelles et valeurs sur le sujet, je ne peux le nier ! Mais en même temps je tiens un blog personnel où j’exprime mon point de vue, donc c’est un peu normal.

Mais n’empêche que j’essaie d’argumenter au mieux ces articles avec des faits, des chiffres et de véritables arguments (tout du moins de mon point de vue).

Et voici que la responsable de communication d’Hadopi me prend ce matin en grippe, affirmant sans rougir que je serais un champion de mauvaise foi 🙂

Loin de me vexer, cette affirmation m’a plutôt fait sourire de la part de la responsable de communication de cette chère Hadopi, habituée aux approximations et aux méconnaissances de son domaine d’activité (je parle de la Hadopi là, pas de madame la responsable).

J’ai pourtant essayé d’engager le dialogue pour avoir le point de vue d’Hadopi, et éventuellement revoir mes opinions si je me trouvais effectivement dans l’erreur.

Une conversation épique a alors démarré…

Vous noterez que j’ai sincèrement demandé le point de vue d’Hadopi avec si possible des arguments, histoire de pouvoir me faire une véritable opinion sur le point de vue de la Haute Autorité.

Malheureusement, bien que l’on m’ait proposé de me répondre ligne par ligne, mon interlocutrice a vite reculé pour ne pas débattre avec de vrais arguments…

En gros « il y a trop d’erreurs, mais je ne vais pas prendre la peine d’argumenter ». Soit…

Au lieu de me répondre ligne par ligne, cette responsable de com me réoriente vers les notes d’information d’Hadopi, en essayant au passage d’orienter le débat dans une autre direction :

Ok, je vais donc me plonger dans ces notes d’information, espérant trouver des réponses à mes critiques.

Paf à la deuxième note, je ne suis déjà pas d’accord avec ce qui est dit dans l’article : « Rien ne permet d’af?rmer qu’il y a eu un report massif des usages vers les technologies de streaming ou de téléchargement direct. » Ce n’est pourtant pas ce que dit Le Monde par exemple.

Toujours à la recherche d’arguments solides et sans mauvaise foi, je tente de continuer le dialogue… avec succès puisqu’on me propose une entrevue pour en discuter de vive voix :

J’attends donc avec impatience ce vendredi 16 novembre où je vais pouvoir avoir le point de vue argumenté officiel de la Hadopi par le biais de sa responsable de communication 🙂

Si vous avez des questions à poser, je me ferais une joie de sélectionner celles que je juge les plus pertinentes que vous me ferez parvenir.

À suivre !

Source

 

63 Commentaires sur cet article

  1. The JunkeY

    Pour que le débat ne soit pas lu et que la teneur lorsqu’il sera reporté sur le web (car il le sera) puisse en être modifiée. Je propose une itw pour mettre tout le monde d’accord (je suis sur qu’elle trouve Niko mignon, mais ça c’est hors sujet)

    Répondre
  2. Un joli face à face, ça peut être intéressant en streaming sur le blog.
    Depuis le temps qu’on veut entendre Hadopi parler…

    Répondre
  3. Oui ce serait pas mal de filmer l’interview et pourquoi pas d’y inviter Jérémie Zimmermann ou quelqu’un d’autre qui pourrait aussi faire part de son expertise.

    Répondre
  4. missemini

    hadopi a été crée pour protéger les droits d’auteurs des « fraudes du aux téléchargements illégaux »
    quel est le montant qui à été reversé aux auteurs depuis la création ??

    Répondre
  5. missemini

    hadopi a été crée pour protéger les droits d’auteurs des « fraudes du aux téléchargements illégaux »
    quel est le montant qui à été reversé aux auteurs depuis la création grâce a hadopi??

    Répondre
  6. tiens, moi j’ai une « question » : HADOPI est en charge de punir les infractions au manque de sécurisation caractérisé de la ligne internet des abonnés français. Comment faire pour sécuriser sa ligne a) sans liste de logiciels consultables sur le site de la HADOPI b) alors que n’importe quel expert en sécurité informatique l’affirmera : on ne peut pas affirmer q’une ligne est pleinement sécurisée ? c) (bonus) comment dès lors un citoyen non-informaticien peut-il prétendre à sécuriser sa ligne si même les experts ne le peuvent pas ? Questions classiques, tu en conviendras Nico, mais j’aimerai bien avoir l’avis de cette communicatrice…

    Répondre
  7. En espérant que cette personne ne se débine pas.
    En tout cas ça serait en effet une bonne idée de filmer.

    Répondre
  8. Pourquoi avoir investi des millions dans un large programme répressif comme Hadopi qui, s’il était appliqué comme il se doit, condamnerait les 3/4 des internautes Français ?

    N’aurait-il pas été plus sage, plus visionnaire et plus lucratif d’engager ces sommes dans des projets de plateformes de diffusion de médias (musique, cinéma, documentaires …) à faible coût, incitant l’internaute à se fournir en divertissement sur des plateformes légales ?

    Le but de la manœuvre étant d’enrayer l’accès illégal à ces médias, pour ramener le consommateur vers les circuits légaux de distribution, qu’en est-il du succès d’Hadopi dans ce domaine ?

    Je n’y vois qu’une tentative désespérée d’afficher le mécontentement de l’état face au problème du piratage. Je me trompe peut être, mais je ne vois pas, pour le moment, les résultats décriés par les équipes d’Hadopi autour de moi au quotidien.

    Pour moi le calcul est simple :

    – Un internaute qui télécharge illégalement et qui est réprimandé pour ceci… se fournira chez le voisin.

    – Un internaute à qui l’on propose un accès simple, légal et bon marché à la culture … dépensera pour cette tranquillité !

    Répondre
    • Baronsed

      Mais oui… avec une bonne centralisation de derrière les fagots ? Sans rire, on voit déjà le fail annoncé :
      – censure
      – collecte de données personnelles (historique, etc.)
      – perte de ces données après exploitation d’une faille qu’on aura, comme de juste, laissée traîner pendant des mois.

      Répondre
  9. Etienne Durand

    Moi j’ai une question à lui poser :
    « Pourquoi la licence globale n’est pas possible et pour les points problématiques (redistribution par ex) les solutions ont elles été chiffrées ? Peut-on disposer du ou des rapports qui ont conduit a admettre que cette solutions n’était pas envisageable ? »

    Répondre
  10. Comment fait Hadopi pour repérer des téléchargements torrent illégaux, si ce n’est en téléchargeant eux même le titre incriminé et donc en ce mettant aussi dans l’illégalité?

    Répondre
    • Guillaume

      Un peu de recherche l’ami :

      « Des organismes, représentant les titulaires des droits, observent les œuvres circulant sur les réseaux et collectent ces informations. Ces organismes ont reçu les autorisations nécessaires de la CNIL pour effectuer ces démarches.

      L’Hadopi reçoit les saisines des sociétés de perception et de répartition des droits et des organismes de défense professionnelle ayant reçu une autorisation de la CNIL. »

      Répondre
  11. Guillaume

    Ce qui m’impressionne surtout c’est la manque de maturité dans les réponses de Mme Scappaticci ! Elle cherche vraiment à foutre la merde ou créer du buzz ou je ne sais quoi d’autre ?

    Ne parle-t-on déjà pas assez d’eux ?!

    Répondre
  12. Il faut un enregistrement quelconque, sinon rien n’en ressortira.

    Répondre
  13. Bon courage Nico.

    Au passage, demande-lui si la hadopi compte aussi promouvoir l’échange responsable entre particulier sur les réseaux numériques au travers des licences permissives de type creatives commons, ou licences copyleft dans le B2i.
    Autre question. Y’aura-t-il un historique du droit d’auteur enseignés aux enfants (comme par exemple qu’on est passé d’une durée de 7 ans à 70 voire 90 ans ?)

    Cordialement,

    Répondre
  14. Sylgwael

    Évite de te faire tabasser 🙂

    Répondre
  15. Ah en voila une très bonne nouvelle, niko des fois je me demande ou tu sort ce genre de perle.
    En attente de l’article/interview sur le sujet.

    Répondre
  16. Elle cherchait juste a avoir ton attention … et un rencard 😉 !!!!

    m’enfin, elle est pas bien maligne quand meme la ptite ^^

    Répondre
  17. A sa réponse « j’ai pas de temps », vu ce qu’elle twitte…c’est tout bonnement hallucinant…

    Répondre
  18. C’est moi ou sa façon de parler est plus que limite ?

    Répondre
  19. Question a poser :

    – Qu’en est-il du dispositif « certifié » prouvant que l’on a pas téléchargé ? Car le « logiciel » permettant de nous défendre n’existe pas, on ne peut donc pas sécuriser notre ligne 🙂

    Répondre
  20. Si elle est célibataire tu me la présentes?

    Répondre
  21. Je serais très intéressé de connaitre le CV de cette personne ainsi que les compétences qu’elle a quant à son domaine d’activité…

    Après, peut être a-t-elle une opinion plus personnelle sur le fait de condamner une personne pour « défaut de sécurisation » alors que plus de 50% de la population ne sait même pas ce qu’elle fait avec son ordinateur et sa connexion…

    Répondre
  22. Quand on dépense plus 8 millions d’euros dans des structures dépassé par la technologie, pour n’en retirer que 150€.
    il y a manifestement de l’incompétence et surtout de l’ignorance quelque part…
    mais ça depuis le premier jour tout le monde le dis, et maintenant c’est la confirmation..
    Honte à l’état de se laissé abuser par des sois disant ayants droits qui font tous pour garder un régime économique dépassé.

    Répondre
  23. La mauvaise foi, que ça soit sur Twitter ou IRL, ça reste de la mauvaise foi.

    Cela dit Niko, j’espère que tu prépare un bon en vu de cette « rencontre ».
    Et il faut filmer, sinon il n’y aura d’intérêt que pour toi.

    Cela dit, on va me dire que je suis défaitiste mais de la part d’une personne comme Mme Scappaticci, rien ne peut en sortir d’honnête.

    Répondre
  24. * Un bon papier.
    (j’ai oublié un mot dans mon précédent message!)

    Répondre
  25. hello,
    Bel échange sur Twitter. Les Lyonnais sont-ils tous tenaces ? Je commence à le croire, j’en suis un moi aussi ^^

    Est-ce que vous pouvez lui parler de ca :
    « Des fiches pratiques « usages et Internet » élaborées par l’Hadopi sont, par exemple, des moyens d’information simples qui permettent aux utilisateurs de réaliser les « gestes qui sauvent » leur patrimoine numérique sans pour autant avoir à devenir des techniciens chevronnés. » Lien qui ne fonctionne pas sur le site officiel : http://46.255.180.10/ressources/fiches-pratiques
    Oui, parce que moi aussi je veux faire un geste qui sauve le patrimoine avec mon pare-feu Open Office…
    Sont trop débordés pour faire leur boulot correctement on dirait.

    Répondre
  26. Ah, la rencontre IRL, c’est parfait pour lancer des affirmations en l’air, pour les nier par la suite à l’écrit.

    Proposez de faire filmer l’intégralité de la rencontre, et s’il y a refus, refusez aussi.

    Parce que je sens bien le coup de com venir : » oui on s’est rencontré et nikopik est entièrement d’accord avec hadopi »

    Répondre
  27. Dis donc ça c’est un échange virulent ! J’espère que cette rencontre du 16 novembre sera effective afin de nous éclairer sur tous ces points sombres de la loi Hadopi…
    Perso, je trouve que la chargée de com n’a pas une grande maîtrise de ses propos et sur Twitter, comme ça, en public ben… c’est pas vraiment tip top pour l’image d’Hadopi non ?

    Répondre
  28. Je suis en train de suivre en direct les échanges sur twitter : encore un superbe exemple de mauvaise foi de membre du gouvernement.
    En gros ils disent : « c’est faux mais on ne vous dira pas pourquoi » puis « vous refusez le dialogue »
    Magnifique 😀
    ça pourrait être amusant si on ne se rendait pas compte que c’est tout le temps comme ça !
    Je vous laisse , je vais vomir !

    Répondre
  29. Tu vas te manger un lapin pour suer 🙂

    Sinon t’as qu’a les questionner sur ça : http://www.nikopik.com/2011/12/lelysee-admet-officiellement-et-publiquement-la-non-fiabilite-dhadopi.html

    Répondre
  30. Responsable de com ?
    Ils ont tiré au sort leurs postes chez Hadopi ?
    « Tiens, aujourd’hui je vais m’auto-ridiculiser sur Twitter ».

    Répondre
  31. Aurelou

    Bonjour Nico,
    J’aime les portes paroles piqués au vif ! Alors voilà ma question :
    Sachant que des distributions linux légales comme BackTrack permettent d’obtenir l’accès à une ligne voisine (illégalement cette fois) en moins de 5 minutes dans le cas d’une clé WEP, et en moins d’une journée pour la plupart des clés WPA non personnalisées, hadopi prévoit-elle le cas d’un téléchargement par une personne ayant dérobé l’accès, sachant que le tracking par adresse MAC est aussi peu fiable que celui d’IP (reconnu par N. Sarkozy) puisque modifiable lui aussi en un rien de temps (moins de 5 minutes), et qu’il n’existe aujourd’hui pas de protocole complètement inattaquable (du fait même de l’échange sans fil et de l’interception/ré-injection de données) ?

    Répondre
  32. M. pik, vous êtes d’une mauvaise foi incroyable!
    Vous êtes tellement de mauvaise foi que je refuse de donner un quelconque exemple d’erreur que vous auriez pu commettre, je n’ai pas le temps, vous comprenez, je dois encore aller lâcher un troll dans des comms sur numérama.
    Je refuse également de tenter de vous montrer mon point de vue, car il est évident que votre cas est désespéré et que vous n’êtes pas en mesure de saisir l’essence subtile des arguments présents sur nos pages 404.
    ça vous dit un p’tit café sur Lyon un de ces quatre?

    Répondre
    • Le fait qu’elle souhaite de tout cœur t’enfoncer est compréhensible, mais si ça reste évasif pour la critique, ça passe moyen. Surtout si au final, tout ce qu’on a, c’est un lien.

      C’est dommage, parce que j’aurais bien aimé lire quelque chose de plausible du coté d’Hadopi. Vivement le compte rendu de cet entretien ^^.

      Répondre
  33. hadopi c’est tout à l’envers depuis le début, ambiance régression généralisée et niaiseries à tous les étages, mais il est un fait que questions hypocrisies diverses et variées les « geeks » s’y entendent aussi.
    Espérons que les points essentiels soient pour une fois abordés par la mission Lescure, même si en lisant les déclarations le contraire paraît plus probable (en laissant la place libre aux 2 ou 3 monstres se mettant actuellement en place).
    Points essentiels qui sont :
    – si lutte anti piratage contre les centres et non utilisateurs finaux :
    http://iiscn.wordpress.com/2011/05/15/piratage-hadopi-etc/
    – nécessité de mise en place d’un environnement atawad (any time any where any device) d’achat à l’acte avec séparation des rôles claire entre organisations maintenant les « avoirs » ou bibliothèques personnelles des utilisateurs (que des références, pas des copies), et organisations créant, éditant, vendant les contenus ou services :
    http://iiscn.wordpress.com/2011/05/15/concepts-economie-numerique-draft/
    – organisations et séparation des rôles par ailleurs exactement les mêmes que celles nécessaires pour la problématique « identité sur le net et données personnelles » :
    http://iiscn.wordpress.com/2011/06/29/idenum-une-mauvaise-idee/

    Répondre
  34. Pour ma part, je trouve plutôt positif qu’il y ait dialogue. Le fond importe davantage que la forme. Les attaques personnelles contre cette personne sont dommageables et inutiles, il faut que les idées s’expriment. On doit viser Hadopi et pas ceux qui la représentent. Couper une tete à l’hydre et deux repoussent!

    Répondre
  35. tiobisos

    Film le 16 novembre, ça sera épique.

    Répondre
  36. salut nikopik

    1ere chose securise ta ligne en cas de film de vacances au cas ou ^^

    tu lui posera ca comme question

    lorsque cette personne ecoutait la radio n a t elle jamais enregistrer un morceau ? sur cassette , cd mp3 ou autre ?

    lorsque elle enregistre un video sur tf1 sur son magneto ou son hdd externe ne pirate t elle pas les dvd du commerce ?

    car dans ce cas elle est aussi une pirate..comme 99% de la populass..

    ensuite faut t il blamer l evolution technologique ? car a se moment c est les constructeur qui sorte du materiel qui permette la copie a qui ont devrais commencer a blamer… car sans moyen de copie aucun piratage possible

    faut il retirer tout les smartphone /camescope /enregistreur video audio ?

    tout les fai propose des box avec des fonction d enregistrement faut il retirer ces box du commerce ? et donc l internet…

    on peu aller loing dans le a qui la faute..mais la question essentiel…

    en france ( et la je veux etre clair ) combien de film FRANCAIS se sont fait pirater ? et combien de film us ^^ si y a 5 release de bon film fr par ans c est un miracle…donc ne faudrais il pas plus dire que le cinema francais sort de la merde ( et enfin se l avouer )et n est pas piratee ou tres peu et que si il ne se font pas une tune c est leur faute….

    tout comme la musique je n en achete pas il suffit d aller sur youtube pour voir universal poser un clip /allumer la tv / ecouter la radio pour etre gaver…pourquoi acheter dans c est cas la…

    ensuite il y a un texte de loi ( je ne sais plus le quel) qui dit ( a peu pres en version courte): que toute copie est autorisée car la qualitee de la copie n est pas identique a 100%

    donc en gros un dvd sans la jaquette et ce qu il y a d inclu est legal

    un mp3 est legal car il ne sagit pas de la meme source raw lorsqu on encode meme en 320kbps il y a une perte..

    donc ou se situe la copie autoriser et non autoriser ^^

    idem les series americaine qu on dl ( je ne parle pas de navaro la ) vu qu elle passe a la tv et qu elle sont enregistree apres diffusion dans quel carde legal entre elle ?
    car une video non diffuser en france ne peu se voir comdamner par la france…

    donc en gros a quoi sert hadopi si ce n est a payer des million pour rien…pouquoi ne pas injecter cet argent dans des plateforme legal a cout atractif ( quitte a copier autant que la france face un megaupload / mega music etc )ou investir dans le cinema ou les artiste directement et que la hadopi remplace universal ^^

    un label francais par l etat francais ce qui injecterai le benef direct dans les caisse de l etat au lieu d universal par exemple…

    et derniere chose si je recois un mail d hadopi c est que mon fai a lacher mon ip donc combien je peu demander de dommage et interet pour divulgation d information personnel…idem a l etat francais pour intrusion dans ma vie private sans mon autorisation ni meme mandat avant ^^

    si hadopi engage peu tu leur ire que sur mon cv il y a marquer sais se servir de google ? ^^

    sur ce j espere que tu va te fair embocher apres lui avoir donner telement d argument que meme la cia ou le fbi te voudrais ^^

    Répondre
  37. Nikopik c’est notre Stallman de l’Hadopi 🙂

    Répondre
  38. Stakhanov

    Fait gaffe tu vas te retrouver avec les menottes au mains ils vont t’arrêter pour incitation au terrorisme et opinion déviante…

    Répondre
  39. BAISE LAAAAAAAA !!!

    (pardon)

    Répondre
  40. jf.bussiere

    Bonnjour Nikopik
    Je suis plutôt dans l’ombre et lis tranquillement d’habitude, mais sur ce coup je suis comment dire assez sous le choc !

    La teneur du langage tenu par cette personne alors qu’elle représente une autorité d’état et un organisme payés par les impôts des citoyens ? C’est simplement inadmissible et parfaitement déplacé.

    Que HADOPI se voile la face officiellement sur leur mission ne me pose aucun problème. A priori si l’absence de sécurisation de ligne est pour eux l’excuse pour avoir retrouvé le dernier album de je ne sais quel chanteur français à la mode…c’est tant mieux pour eux.

    Laissons les dans l’ignorance la plus totale, le Net aura toujours une longueur d’avance sur cette autorité. Quand les gouvernements comprendront que internet ne peut être que canaliser et non contrôler, la je pense que nous ferons des progrés.

    Le niveau de cette responsable et la mission de son autorité, ne sont que de la poudre aux yeux.

    Habitant à Lyon et n’étant pas méchant, je serais intéressé pour rencontrer cette personne également et pouvoir entendre en direct les réponses à tes questions.

    Bonne journée

    Répondre
  41. Quel sang froid ! Quelle envie de discuter ! C’en est presque émouvant.

    J’aurais pas pu. Rien que quand elle parle de tes raccourcis sur son « travail », je n’aurais pas pu m’empêcher de lui expliquer que le harcèlement n’est pas un travail, même si elle est payée pour.

    Pareil, pour « genre on se voit IRL? », ma réponse : « tits or GTFO ».

    En tout cas, bien joué ! Mes réponses auraient été moins fines et classes.

    Répondre
  42. Juste ENORME !!! Mouaaaahhhhhh

    Ce que je retiens c’est que tu seras à Paris le 16 Novembre, donc si tu es dispo pour un café en matinée avant que j’enchaîne sur le Web2Connect (http://pix-geeks.com/w2c/) fais-moi signe 😉

    Répondre
  43. Flute je ne sais pas pourquoi la dernière image ne s’affichait pas, je viens de voir que ça se passera à Lyon, snif :'(

    Répondre
  44. deux-trois questions parmi d’autres :
    – à son avis personnel, n’aurait-il pas été préférable d’organiser de larges consultations (incluant toutes les parties prenantes) AVANT de voter la loi créant Hadopi ?

    – Peut-on sérieusement envisager faire un bilan des travaux des labs ? Et certains de leurs travaux seront-ils selon elle repris un jour quelque part ? Parce que, malgré tout, dans certains labs, il y a eu du « jus de cerveau » dépensé. Toujours sur les labs : hadopi est-elle fière d’avoir découragé, voire écoeuré des pointures comme Jean Michel Planche ?

    – le jour où cette dame quittera (d’une manière ou d’une autre) hadopi, où la retrouvera-t-on ? Privé, public ? Un poste lié à la « culture » ou au divertissement ?

    – TMG lui semble-t-il toujours être un partenaire à la hauteur de la tâche ? Les IP collectées sont-elles toujours transmises par listings-papier ?

    – Peut-on avoir un éclairage, avec le recul, sur la régression de 35% des téléchargements annoncée par Sarkozy ? Avec des preuves ?

    etc etc

    Répondre
  45. Sympa l’article,

    Tu lui demanderais de te montrer son tel, et surtout sa bibliothèque de musique embarquée ? 😉

    Répondre
  46. Salut Nico,

    juste en passant : tu as eu des nouvelles de cette entrevue IRL du 16 novembre … parce que ça approche, il faudrait pas que son agenda soit trop rempli 😉

    Répondre
  47. Je viens de tomber sur ce petit dialogue, assez navrant.
    Je rejoins un commentaire sur le manque de maturité de cette fameuse responsable « communication » dans les réponses. Dans le genre « j’attaque mais je peux pas accorder 10 min à ta petite personne minable, j’ai des « trucs » à faire ».
    Ca fait sérieux…

    Qui finance la Hadopi ? le contribuable ?
    La moindres des choses serait d’avoir des gens crédibles à la tête de cette « haute autorité ».

    La fine équipe…

    En fait je crois que j’ai un pb avec l’utilisation de twitter par les politiques et les hauts placés.

    Tiens nous au courant de la suite, caméra cachée, M6, il y a de quoi faire.

    Répondre
  48. Pour ma part, une seule question :
    Avec un budget de 8 Millions d’euros, l’Hadopi envisage-t-elle de sortir un jour une solution (ou au pire un guide… 🙂 ) pour la sécurisation de son accès Internet ? Vu que le seul délit qu’ils arrivent à nous sortir est l’absence de sécurisation, il serait bon (et la loi l’y oblige, il me semble..) qu’ils en fournissent une. Ou alors le délit n’a jamais été constitué (pas prouvable peut-être) ?

    Répondre
    • @michdup: « Vu que le seul délit qu’ils arrivent à nous sortir est l’absence de sécurisation, il serait bon (et la loi l’y oblige, il me semble..) qu’ils en fournissent une. »
      Ca, c’est facile: la loi les y oblige (c’est une des missions de la HADOPI), mais
      1- la HADOPI a soigneusement decouple les missions d’avertissement (« votre ligne n’est pas securisee ») et d’information (« voici comment securiser votre ligne »).
      2- la HADOPI choisit soigneusement les missions qu’elle a a remplir pour pouvoir ensuite declarer qu’elle les a toutes remplies.
      3- la HADOPI n’a de comptes a rendre a personnes. Si elle est hors-la-loi en ne remplissant pas ses missions, nous n’avons guere de recours. Hormis peut-etre une QPC ou un recours au Conseil d’Etat dans le cas ou tu es attaque. (Defense du type « a l’impossible nul n’est tenu ». Tenter le coup du « c’est pas moi, c’est l’autre » ne fonctionne pas, on en a la preuve par l’exemple.)

      Bref, bonne question pour la communicante: la HADOPI choisit ses missions parmi celles qui lui sont imposees, pouvons-nous nous aussi choisir les lois que nous respectons?

      Pour l’autre question que j’avais en tete, quelqu’un l’a deja annoncee plus haut: si meme des experts en securite informatique estiment qu’il y a des limites a la securisation d’un reseau, que peut faire le simple particulier? (Surtout quand la HADOPI ne l’y aide pas, alors que la loi l’y oblige?)

      Répondre
  49. Elle a raison de se cacher, la honte de me montrer à visage découvert avec un argumentaire digne d’une dispute de récréation de  » ans, ma fille à 4 ans, et a plus de répartie.
    aH chère mario, travaile un peu, cel te fera du bien au lieu de tweeter pendant ts heurs de boulot, car c’est les francais qui payent ton salaire

    Répondre
  50. Haha cette gentille personne va de toute façon surement se retrouver sans boulot car monsieur Pierre Lescure viens de proposer la dissolution de l’Hadopi ! 🙂

    Répondre

Laisser un commentaire