Share
Amazon peut effacer à distance toute votre librairie, et ne se prive pas de le faire

Amazon peut effacer à distance toute votre librairie, et ne se prive pas de le faire

Souvenez-vous en 2009, Amazon défrayait la chronique avec l’effacement du livre 1984 de toutes les bibliothèques de ses appareils Kindle. Une liberté prise par l’entreprise de Seattle qui a notamment laissé sur le carreau un étudiant annotant son livre électronique de nombreuses notes indispensables pour ses études, effacées elles-aussi…

Effrayés par la puissance du géant de la culture en ligne, les internautes avaient hurlé de toutes leurs forces contre ce pouvoir démesuré, permettant à un libraire de supprimer à distance les livres électroniques de votre bibliothèque (surtout que le livre visé, 1984, représente tout un symbole…).

Amazon a alors juré qu’il ne referait plus jamais une telle chose, qu’il ne supprimerait pas de livres à distance sur les bibliothèques de ses utilisateurs.

3 ans plus tard, devinez ce qu’il s’est passé ? Ils n’ont tout simplement pas tenu leur promesse, et une Norvégienne s’est retrouvée du jour au lendemain bloquée de l’accès à son compte d’Amazon, se voyant aussi supprimer toute sa bibliothèque de livres électroniques achetés légalement !

Une histoire difficile à comprendre, les emails envoyés par Amazon à l’infortunée cliente du site étant extrêmement vagues. Dans les grandes lignes, on lui reproche d’avoir un compte lié directement à un autre compte ayant posé des problèmes par le passé, sans plus de précision.

De bonne volonté et ne comprenant pas ce qu’on pouvait lui reprocher, Linn a insisté pour qu’Amazon lui réponde sur ce point. La réponse qui lui est parvenue fût bien frustrante :

Chère Linn,

Comme annoncé précédemment, votre compte Amazon.co.uk a été fermé, car il est venu à notre attention que ce compte est lié à un compte précédemment bloqué. Alors que nous ne pouvons vous fournir des informations détaillées sur la façon dont nous relions les comptes connexes, sachez que nous avons examiné votre compte sur la base des informations en notre possession et nous avons le regret de vous informer qu’il ne sera pas réouvert.

S’il vous plaît comprenez que la fermeture d’un compte est une action permanente. Tous les comptes liés qui sont ouverts seront fermés aussi. Nous vous remercions de votre compréhension en ce qui concerne notre décision.

J’imagine que ce n’est pas le résultat que vous espériez, et nous nous excusons pour tout désagrément que cela pourrait causer.

Cordialement,

Michael Murphy
Relations avec la clientèle de direction
Amazon.co.uk

Malgré son insistance, impossible pour Linn de savoir ce qu’on lui reproche, ni de récupérer sa bibliothèque !

Il faut dire que les conditions d’utilisation du service laissent libre court à tous les délires de la part d’Amazon :

Amazon.co.uk et ses filiales se réservent le droit de refuser le service, clore des comptes, de supprimer ou éditer du contenu, ou annuler des commandes à leur seule discrétion.

Vous pouvez vous retrouver du jour au lendemain supprimé de toutes vos commandes, privé de vos livres, films, musiques, séries… pourtant achetés légalement sur le service en ligne d’Amazon. Imaginez des agents de la FNAC ou de Cultura qui débarquent chez vous du jour au lendemain pour cramer vos bouquins, vos DVD et vos Blu-Rays, sans vous expliquer pourquoi puisque vous avez été reconnu coupable par un système interne au vendeur de culture…

Avec la mise en place de tels DRM et d’un pouvoir aussi démesuré sur la culture des gens, pourtant achetée légalement, on ne se demande pas pourquoi le piratage reste encore populaire, et risque de l’être encore un bon moment. Avec d’un côté une offre légale et payante, incluant la mise en place d’un système digne d’un régime totalitaire capable de supprimer vos livres à distance sans que vous ne puissiez faire quoi que ce soit, et de l’autre un système sans contrainte ni limitation aucune, je pense que le choix est vite fait pour les amoureux de la culture.

Heureusement que tous les vendeurs de livres électroniques ne se comportent pas ainsi !

Pour la petite histoire, l’histoire de Linn a été réglée suite à la publication de son histoire sur Internet, Amazon ne voulant pas trop avoir mauvaise presse. Mais je pense que c’est un peu tard…

Source et Image

19 Commentaires sur cet article

  1. Tous les livres vendus sur Amazon n’ont pas de DRM.
    Et je vous rappelle tout de même que rien ne vous empêche de sauvegarder votre bibliothèque numérique sur votre machine via un très bon programme gratuit, Calibre.

    Répondre
    • Baronsed

      s/gratuit/libre/

      Et le problème est que cela n’a rien d’un cas isolé… surtout quand d’autres essayent en parallèle de vendre des machines sans mémoire / cloud, etc.

      Se méfier des systèmes centralisés, comme toujours.

      Répondre
  2. Conclusion : achetez des livres papiers !

    Répondre
    • +1 aussi
      Aucun contenu numérique acheté chez moi. Je préfère les bouquins, CD, DVD, je peux les prêter, les revendre, en emprunter, en acheter d’occaze, etc.

      Répondre
      • +1 (décidément, ça fait beaucoup)
        au moins, tant qu’on est pas dans 1984 ou dans Farenheit 451, les livres papier sont légaux.. (quoi que… pas toujours..)

        Répondre
    • gloubiboulga

      +10000 c’est tellement plus agréable en plus..!
      faut arrêter de virtualiser tous les support, surtout les livres…seuls vrais témoins de l’histoire..!

      Répondre
  3. Je ne sais pas où tu as lu que son compte avait été restauré, ou son histoire réglée. Je n’ai vu qu’un communiqué d’Amazon disant que même en cas de clôture de compte, on continue à pouvoir accéder à ses achats, ce qui est assez différent. As-tu un lien vers cette info, que l’on sache comment Amazon a géré cette affaire ?

    Répondre
  4. C’est doublement honteux et révoltant : on lui a supprimé sans aucune explication ses achats parfaitement légaux !
    Du coup je ne me gène pas pour faire de l’anti-pub pour amazon, et autres vendeurs d’ebook drmisés et de liseuses propriétaires.
    Tout le monde doit savoir !

    Répondre
  5. C’est pour ca que le premier truc que je fais si j’achète un ebook sur Amazon , c’est de faire sauter les DRM et de le stocker en format Epub dans un répoertoire différent.

    Répondre
  6. Je comprends tout à fait que l’on puisse s’émouvoir de tels faits. Du reste cela m’agace aussi.
    Cependant je suis consterné de voir que d’un cas, vous en tirez une conclusion définitive.

    Dans ce cas, j’ai envie de dire que ce n’est pas un drame. Mais le problème c’est que depuis quelques temps, c’est la règle des internautes. Cette fustigation systématique devient effrayante. Rendez-vous compte que désormais, n’importe quel lobbying peu décider comment vous réagirez en fonction du contexte !
    Ici, imaginez le lobbying des éditeurs, qui soit dit en passant vous vend au prix fort le travail des écrivains, et qui dans le même temps freinent des quatre fers l’expansion du livre numérique.
    Hop une petite histoire vite fait trouvée à l’autre bout du monde, et le tour est joué.

    Répondre
    • Peut-être est-ce aussi, malheureusement, que seuls des bad buzz de ce genre obligent les concernés à faire marche arrière …

      Répondre
  7. Cart0uche

    Perso j’ai toujours laissé le wifi désactiver sur mon kidle. Pas question qu’Amazon vienne y trifouiller. Je le connecte directement au PC et avec Calibre c’est impec.

    Répondre
  8. Bonjour,
    Dans le même genre j’ai vu mon accès à mes jeux interdits du jour au lendemain sur la plateforme origin sans aucune communication sur le ban et sur le deban, si vous ça vous intéresse j’ai un ami qui a communiqué sur mes déboires sur le site suivant :
    http://www.battlefield3pascher.com/2012/09/21/your-ea-account-has-been-banned-take-a-deep-breath-and-contact-customer-support/
    Incroyable non ? Et la pas de problème de galette mais impossible de jouer avec ou sans 🙁

    Répondre
  9. Icetea06

    C’est comme pareil pour la musique : il est interdit de fredonner une chanson si on n’a pas acheté l’original ! Amazon serait parait-il en train d’effectuer des recherches en vue d’effacer de telles chansons de notre cerveau. Perso : des fois ce serait bien pratique pour s’enlever de la tête la musique d’inspecteur Gadget ou autre 😉

    Répondre

Laisser un commentaire