Rejoignez les
34721 abonnés

Quand les maisons de disques utilisent la censure pour supprimer les critiques négatives

Publié le par Nikopik dans la catégorie Hadopi, Internet, Musique, Sécurité

Donnez un peu de pouvoir à une maison de disque peu scrupuleuse, et il y a de grandes chances qu’elle détourne ce qu’on lui accorde pour le détourner sans aucune éthique…

Les ayants droit ont la possibilité de transmettre à Google des listes de liens contenant du contenu illégal en ligne, afin que Google les déréférence, pour éviter que le piratage ne soit trop facile.

Sauf qu’Universal s’est fait prendre la main dans le sac à glisser au milieu des liens illégaux des liens vers des critiques négatives, afin que ses dernières soient supprimées du référencement du moteur de recherche le plus utilisé au monde !

En effet, la célèbre maison de disque passe par la BPI britannique pour transmettre à Google les liens à supprimer du moteur de recherche.

Un blogueur, auteur d’une critique négative contre un titre d’un artiste Universal, s’étonne que le lien pointant vers sa critique figure dans la liste des liens à supprimer d’Internet…

On pourrait peut-être se dire qu’il ne s’agit que d’une simple erreur (bien que, quand on voit clairement le lien vers l’article et celui vers la copie archivée, on peut bien constater que la volonté est clairement de supprimer la critique négative des moteurs de recherche), sauf qu’un lien comme celui-ci au milieu des sites de torrents, des 4shared, etc. fait bien figure d’intrus visible comme le nez au milieu de la figure…

Après une recherche sur le sujet, des journalistes se sont aperçus que ce sont des dizaines de critiques négatives différentes qui sont passées à la trappe, sous couvert de la lutte contre le piratage !

Et dire qu’on ne leur laisse qu’un tout petit peu de pouvoir, et qu’ils en profitent déjà pour abuser grandement… Je vous laisse imaginer ce que ça donnerait si on leur permettait de surveiller eux-mêmes Internet pour soi-disant lutter contre le piratage : censure des critiques négatives, surveillance abusive, atteinte à la liberté d’expression et d’information…

Le pire, c’est qu’un gars qui s’est cru malin pensait que son petit manège n’allait pas être remarqué un jour par les internautes :-D

Source



16 réponses à Quand les maisons de disques utilisent la censure pour supprimer les critiques négatives

  1. atmoner

    Pas mal du tout celle là :D

  2. mattt

    faudrait que ca passe au 20h pour que « les gens » s’en rendent compte et que ca bouge un peu.

    • mehmnoch

      « Les gens » s’en foutent royalement de tout ça, parce que pour 95% d’entre-eux Internet c’est la page leur portail de FAI, où ils peuvent consulter leur webmail, la méteo, leur horoscope et les news sur le foot.
      Ils ne savent pas ce qu’est un référencement, ne connaissent pas 4shared et encore moins ce qu’est un torrent.

      • Jean Blaire

        J’ai fais découvrir les torrent à ma mère! Pourtant je la soupçonnait beaucoup d’être dans ces fameux « 95% » …

        Donc bon, on dira que ça fais plus que 94%?

  3. mini

    « Les gens » ont peur d’Hadopi. Les X millions claqués chaque année n’ont réussi que ça, instiller la peur.

  4. EFZ

    Google devrait procéder comme ils le font pour adsense : un abus constaté de cette fonctionnalité devrait conduire à la désactivation du compte fautif.

  5. Ann O'nym

    Rien que dans ton screeshot on voit un autre article (A.V. Club).
    Honteux !

  6. dugi

    c’est tout simplement honteux et révoltant.Si ça continue comme ça;umg pourra avoir recours à la dmca pour faire disparaître la warner (son concurrent) des resultats de google pour des motif falacieux (atteinte à leurs droit;piratage ;contrefaçon d’icône ou utilisation de texte en arial sur leur site).
    je pense que tous ce qu’il reste à faire c’est de changer de moteur de recherche.d’ailleurs un petit listing de moteur de recherche alternatif à google serait le bien venues

    • César

      Tu as YaCy, comme moteur de recherche poste-à-poste libre et non censuré.

  7. Anne Onyme

    Ah bon, le nez est un « intrus » visible sur la figure?

  8. L'avis de Jinfuushen

    Ro purée, il y a de l’abus!!

  9. 4hightech

    Bien vu ! Ce sont vraiment les pires salauds du monde. Comment font-ils pour avoir autant de pouvoir, au juste ?

  10. Bérenger @ conseils bégaiement

    Les majors se mettent à faire du black hat avec des outils déjà limites au niveau libertaire, ils sont plus à une violation près…
    Faudrait trouver un moyen pour que Google censure « sans faire exprès » les sites web de majors ;)

  11. nparant

    Toujours de moins en moins d’articles publiés… N’y aurait il plus rien à dire ? ^^
    C’est dommage. Ne pas oublier Monsieur Perrier, que c’est ce blog qui vous a fait faire un Nom ! Alors je pense que la tenue régulière de ce site est des plus primordial !
    Good Luck ! :)

  12. Arkthus

    En attendant, ont-ils cette possibilité aussi sur Bing ? Parce que du coup ça serait une bonne alternative à Google non ?

Ajouter un commentaire