Share
Une nouvelle console de salon Open Source crée la surprise

Une nouvelle console de salon Open Source crée la surprise

Alors que tous les regards sont portés vers les futures Xbox 3 et Playstation 4, une petite startup crée la surprise en annonçant une console basée sur le système d’exploitation Android, proposant un environnement Open Source, des possibilités de modifications et de bidouillage importantes, un prix peu élevé et des jeux basés sur le modèle Free-to-play.

Voici donc la Ouya !

Désignée par le célèbre Yves Behar, qui est aussi à l’origine de nombreux gadgets à l’apparence fort sympathique, la Ouya est destinée à être une console véritablement ouverte.

Non seulement par son architecture et ses logiciels qui seront facilement hackables, mais aussi ouvertes à tous les développeurs, chacun pouvant créer et publier des jeux pour la Ouya et les vendre via le Market intégré grâce au kit de développement livré avec la console.

Une ancienne de chez IGN, le célèbre magazine de jeu vidéo, pilote le projet, accompagné d’un ex-concepteur de la Xbox, ainsi que d’autres acteurs du milieu High Tech.

Proposée au prix imbattable de 99 $, soit 79 €, cette nouvelle venue dans la cour des consoles de salon pourrait bien faire de l’ombre à ses grandes soeurs…

À condition seulement que la communication de l’entreprise soit à la hauteur, et qu’elle arrive à convaincre suffisamment de développeurs de talents pour créer des jeux sur sa plateforme. Car comme l’a prouvé le passé des jeux vidéo, une plateforme puissante, pas chère et de qualité ne rencontrera jamais le succès sans hits vidéoludiques pour assurer les ventes !

Source

11 Commentaires sur cet article

  1. Alexandre

    J’aime beaucoup ce genre de projet. J’espère qu’il verra le jour.
    La plateforme tournant sous Android on pourra imaginer alors une comptabilité avec nos smartphones. Peut être un peu comme WP7 et le Xbox live, ou faire de notre smartphone une manette de secours.

    Répondre
  2. EagleOfDeath13

    Et niveau matériel? Y’a quoi dans la boiboite? ^^

    Répondre
    • J’me suis aussi aussi posé la question. Malheureusement, la source que cite Niko n’en cite qu’une (de source), et c’est une annonce faite par mail (dans une mailing-list dont les archives ne sont pas accessibles sans s’inscrire…).
      À mon avis, ce n’est qu’à l’état d’embryon de projet ce truc… Mais c’est hyper-intéressant.

      Ce qui serait bien, mais c’est un peu mon petit fantasme à moi, ce serait que ce soit, en plus du logiciel, du matériel entièrement libre, avec des spécifications pour tout, sous ARM si possible (y’a moyen de faire des machins graphiquement très puissants avec de l’ARM), pour qu’on ait enfin une plateforme ARM avec de vraies spécifications…

      Répondre
  3. Ouai et puis avec android nous pourront nous replonger dans les vieux jeux grace aux émulateurs, non?

    Répondre
  4. « À condition seulement que la communication de l’entreprise soit à la hauteur »
    => Sega D…

    Répondre
  5. Bon, c’est cool cette annonce, par contre, je sais pas pour vous, mais le screen du GUI de la console me fait dire que MS vas pas tarder à montrer les dents 😀

    En plus ils pourraient carrément faire un truc sympa avec cette console si ils arrivent à avoir un marketing qui perce, ils pourraient par exemple fortement intéresser les indés de IndieBundle 😀

    Répondre
  6. « À condition seulement que la communication de l’entreprise soit à la hauteur, et qu’elle arrive à convaincre suffisamment de développeurs de talents pour créer des jeux sur sa plateforme. Car comme l’a prouvé le passé des jeux vidéo, une plateforme puissante, pas chère et de qualité ne rencontrera jamais le succès sans hits vidéoludiques pour assurer les ventes ! »

    Même en dehors de l’usage ludique, si le hardware tient la route on aura une belle machine pour pas cher. C’est peut-être ce qui fera la différence avec les exemples du passé, Niko. Le hack se généralise, qu’on le veuille ou non, et vendre une plate-forme de jeu ouverte à 100$ me parrait être un pari sensé dans ce contexte 🙂

    Répondre
  7. En gros, c’est un PC sous android, non ?
    Autant fusionner le projet avec Google TV !

    Répondre
  8. Belle initiative, je leur souhaite une grande réussite !

    Répondre
  9. Bide total, Android… Java non ?
    79€ ? bien mais ta rien dedans à ce prix là ou si peu et je ne pense pas qu’ils vendrons à perte.

    Au suivant.

    Répondre
  10. Ouya est un projet Kickstarter : http://www.kickstarter.com/projects/ouya/ouya-a-new-kind-of-video-game-console

    Dont voici les specs:
    Specifications:

    Tegra3 quad-core processor
    1GB RAM
    8GB of internal flash storage
    HDMI connection to the TV, with support for up to 1080p HD
    WiFi 802.11 b/g/n
    Bluetooth LE 4.0
    USB 2.0 (one)
    Wireless controller with standard controls (two analog sticks, d-pad, eight action buttons, a system button), a touchpad
    Android 4.0
    ETHERNET! (Announced by Muffi 7/18)

    Répondre

Laisser un commentaire