Back to the Future Car

Transmission d’électricité à travers le béton : vers des routes qui rechargent en permanence les véhicules électriques

Les principaux soucis des voitures électriques sont les batteries et leur autonomie : difficile de faire de longs trajets avec un véhicule électrique, à moins que vous ne rechargiez régulièrement votre engin durant le trajet, ce qui risque de prendre considérablement plus de temps…

Mais les chercheurs sont déjà à l’oeuvre pour prévoir des parades à ces problèmes, et voici une des pistes envisagées : la création de routes rechargeant les voitures lorsqu’elles roulent, leur promettant une autonomie illimitée :-)

Ce sont des chercheurs de chez Yokohama, une célèbre marque de pneus nippone, en association avec l’université de Toyohashi, qui ont présenté ce concept : la transmission d’électricité à travers 10 cm de béton, via les pneus.

Si pour le moment le projet EVER (Electric Vehicle on Electrified Roadway) a encore de nombreux obstacles à surmonter (limitation de la puissance disponible, déperditions importantes, épaisseur plus importante de béton sur les routes…), les chercheurs restent confiants pour arriver à passer outre dans les années à venir, et nous permettre de nous déplacer sur de longues distances sans passer à la pompe ou recharger constamment sa voiture.

Il va falloir encore patienter un moment avant de risquer l’électrocution en touchant une autoroute… ^^

Source et Image

  15Comments

  1. Ronan Lamour   •  

    Un autre projet qui existe depuis trèèès longtemps et qui a d’ailleurs déjà été appliqué sur certaines routes américaines. Il s’agit de Solar Roadways : http://solarroadways.com/intro.shtml

  2. gatsu2097   •  

    hehe on va recharger son véhicule comme dans F-Zero…

    • Alexandro   •  

      mdr j’ai pensé à ça dès que j’ai vu le titre de la news. Reste à espérer qu’on roule pas aussi vite que les bolides de F-Zero sinon les accidents vont grimper xD

  3. Zeko   •  

    Et il n’y à pas de problème si la foudre tombe quelque part sur la route ? Ou bien dans ce cas la on passe la vitesse fatidique des 88 miles par heure et on voyage dans le temps ? :)

  4. le hollandais volant   •  

    Pas mal, un peu comme les tram ? (sauf que ce dernier dissipe le courant dans le sol…)

    Mais perso, je miserais sur la récupération de pertes (moteur de stirling de régénération de la chaleur perdu en complément d’un moteur thermique, ou un panneau solaire sur le toit de la voiture, par exemple).

  5. okh   •  

    Je pense que ce genre d’innovation ne verra jamais le jour, ou alors dans des proportions tellement limitées qu’il ne sera pas envisageable de ne compter que la dessus.

    Je m’explique. A moins que les voitures ne passent toutes à l’électricité en quelques années, les intérêts de chacuns divergeront beaucoup trop.

    Les premières années, le projet ne sera pas rentable a petite échelles vu le nombre réduit de voitures équipées: impossible de mettre en place un système de payement public qui ne bénéficiera qu’a quelques uns et difficile de faire payer le montant d’électricité pompé au sol a n’importe quel voiture.

    On aura donc des pompes électriques comme il y a des pompes à essence un peu partout.
    Une fois les pompes installées et le parc de voitures compatibles déployé, il sera difficile d’annoncer la mort de toutes les pompes situées sur les routes équipées de ce dispositif…

  6. Alex   •  

    Ayant bossé dans les ITS, ce sujet m’est légèrement familier et ce que je peux dire, c’est que ce n’est industriellement pas réalisable, parce que:

    1: Ca couterai bien trop cher d’équiper les routes existantes avec un tel système (on parle ici de rechargement par induction: bobine de fil, aimant, mouvement -> électricité), c’est à dire foutre quelques chose dans le sol. Équiper une route avec un système compatible avec 0% des véhicules est aberrent.

    2: Commercialiser des véhicules dont une techno n’est compatible avec rien (voir même qu’avec une route) ca ne sert à rien (personne irait payer plus cher un véhicule pour une « option » inutilisable) -> échec commercial.
    C’est comme avoir des voitures communicantes entre elles pour faire de la prévention d’accident ou autre, ca ne marchera jamais, parce qu’il faut que le parc automobile en circulation soit au minimum de 15%; donc aucun constructeur ne s’y risque.
    Pour qu’une techno soit viable industriellement parlant, il faut qu’elle soit auto suffisante (qu’elle ne dépende que de la voiture où elle se trouve, et pas des autres véhicules ou de la chaussée).

    Bref, le poisson se mord la queue il est vrai.
    Donc à moins d’imposer par décret d’équiper les véhicules avec cette techno…

    • Ben   •  

      Tu t’auto-réponds en fin de com en fait. La volonté politique peut amener à imposer des technos de ce genre. Après, vu comme ça avance tout doucement, ne serait-ce que pour les énergies renouvelables ou même les voitures électriques, les industriels n’ont pas d’intérêt à investir dans ce genre de techno, et effectivement le serpent se mord la queue.

      Maintenant, si dans 10 piges, un gouvernement lambda (imaginaire hein) dit « Bats les couilles des lobbys, il nous faut des technos neuves en terme d’automobile ».
      = Taxe (pour le vendeur comme l’acheteur) sur les voitures full-combustion
      = Taxe sur les véhicules qui n’ont pas de techno de guidage style google car, ou voitures communicantes.

      (Si jamais tu traites la grogne du peuple à coup de flashball,) y’a moyen de faire refaire le parc automobile en 10 ans, voire 15 ans. Avec une baisse des prix de vente vu que le volume sera massif.

      Ne votez pas pour moi.

  7. Narthe   •  

    Le jour ou cette technologie sera appliquée, cela voudra dire qu’on payera le moindre centimètre effectué sur ce genre de route, ils sont pas fous, ils vont pas nous donner de l’électricité gratos…

  8. skunked   •  

    Je suis assez d’accord avec les coms précédents : tant qu’il y aura du pétrole vendre, y a tout un tas de raisons pour qu’un tel projet ne voit pas le jour. Mais ça c’est tant qu’il y aura du petrole…

  9. qwerty   •  

    J’utiliserai le mouvement des roues pour faire tourner des turbines électrique !
    Ta solution, dans les routes de campagnes… Bof !

  10. sandstorm   •  

    niveau rayonnements électromagnétiques ça doit être un peu n’importe quoi :o

  11. Fanch56   •  

    Trop cool et on va construire 50 centrales nucléaires pour alimenter tous ça c’est Areva qui va être content

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>