Share
Le piratage des drones urbains est possible avec très peu de moyens

Le piratage des drones urbains est possible avec très peu de moyens

Les drones volants autonomes sont appelés à être de plus en plus utilisés pour des opérations militaires, mais aussi par des services de police pour des surveillances de villes, de territoires, etc.

Sauf que ces drones sont très facilement piratables, les pirates n’ayant besoin que de 1000 $ de matériel pour détourner ces robots autonomes volants !

 

Comment faire pour détourner un drone urbain ? Tout simplement en détournant son système GPS en lui envoyant de fausses informations, permettant aux pirates de le détourner d’une zone précise, et même de le faire se crasher…

Les spoofers GPS assez puissants pour prendre le pas sur le signal reçu par satellite ne sont pas inaccessibles au grand public, et leur prix peu élevé peuvent les mettre à portée des insurgés ou des gangs surveillés par ces drones.

Sachant que les USA ont prévu de faire circuler environ 30 000 drones urbains aux Etats-Unis d’ici à 2020, cela risque d’être un beau bordel dans le ciel si ces engins volants ne sont pas mieux protégés contre le détournement de leur système GPS ^^

Source et Image

Laisser un commentaire