Share
Facebook s’approche à grands pas du modèle payant

Facebook s’approche à grands pas du modèle payant

Vous vous souvenez des chaînes de mails annonçant que Facebook allait devenir payant dans les prochains mois, sauf si vous faites passer l’information à tout vos contacts pour éviter de devoir passer à la caisse ?

Bien que de nombreuses personnes soient tombées dans le piège (sans se poser trop de questions il faut bien l’admettre…), la plupart d’entre vous a dû rire à gorges déployées devant une telle ineptie.

Soyons sérieux : Facebook payant ? 90% des utilisateurs s’en iraient du jour au lendemain si cela devait arriver.

Mais le géant des réseaux sociaux a semble-t-il trouvé une autre manière de faire payer ses utilisateurs, ce qui est en train de provoquer un vent de panique parmi la communauté des administrateurs de pages Facebook.

Pour ceux qui ont la charge d’une Fan Page Facebook, vous avez sûrement dû constater l’arrivée d’un bouton Promouvoir :

J’ai au début naïvement pensé qu’il ne s’agissait que d’un moyen de faire de la pub sur Facebook en utilisant les publicités présentes sur le côté droit du site. Pas de quoi s’exciter particulièrement donc…

Sauf que sont apparus quelques temps après les tests du service, ainsi que les retours d’expérience de certaines pages très suivies, et là on s’aperçoit que le système de promotion des posts de Facebook est bien plus insidieux que ça !

George Takei, ancien acteur de la série culte Star Trek, s’est rendu compte que les fans de sa page n’avait plus la possibilité de voir tous les posts comme auparavant… Les statistiques de visites sur ces posts ont baissé de 25% depuis la mise en place du nouveau système de monétisation d’audience de Facebook, bien que sa base de fans s’accroisse de 7000 nouveaux abonnés chaque jour !

Pas de communication claire chez Facebook en ce qui concerne ce changement. Après une petite enquête, voici ce que j’ai pu apprendre : seul 16% des utilisateurs ont maintenant accès aux mises à jour des pages dans leur flux Facebook. La seule manière d’augmenter ce nombre n’est pas de faire du contenu intéressant, mais de payer Facebook pour chaque article devant être mis en avant.

Les administrateurs de pages et les utilisateurs de Facebook, qui se sentent légèrement pris pour des pigeons, commencent à élever la voix :

Par exemple, le groupe de musique Four Tet a décidé de ne plus publier ses prochaines actualités sur Facebook et à invité tous ses fans à migrer vers Twitter :  Facebook is shit. Follow me on twitter.

Une fronde s’est même mis en place sur d’autres réseaux sociaux, où l’on voit par exemple certaines personnes influentes inciter les célébrités à passer sur Google+ pour protester contre la politique injuste de Facebook :

Injuste ? C’est bien le mot. Puisque plus de 80% de votre audience, qui vous a pourtant volontairement ajouté dans ses pages de suivi, n’ont plus accès à vos nouveaux articles dans leur flux. Le seul moyen de contre-balancer la perte est de payer Facebook pour promouvoir chaque post !

Malgré ce manque flagrant de neutralité dans le traitement de l’information (Twitter ne vous fait pas payer pour que vos abonnés puissent voir vos tweets, pareil chez Google+…), certains pourraient être intéressés par la promotion de certains articles.

Sauf qu’il s’agit encore d’une fausse bonne idée, puisque les résultats des tests sur ce nouveau système de promotion sont affligeants :

  • 10 fois moins de personnes touchées que ce qui est promis par Facebook.
  • Un taux de clics d’environ 10%.
  • Un coût CPM de 6.80 € !

Presse-Citron se demande même quelle est « la pertinence de cette l’offre et sa valeur » devant des résultats aussi coûteux et décevants.

Quand on peut constater que 89% des agences de publicités s’apprêtent à utiliser Facebook pour leur client en 2012, il y a de quoi prendre vraiment peur quant aux compétences de certaines boîtes, même pas inquiétées par ce système de monétisation rendant les pages Fans de Facebook horriblement chères.

Après avoir fait un flop monumental en bourse, les décisions stratégiques de Facebook ne devraient toujours pas rassurer les investisseurs dans les prochains jours. Quant aux utilisateurs, cela fait quelques années qu’ils râlent sur les fréquents changements arbitraires de conditions d’utilisation sans qu’ils ne puissent faire quoi que ce soit.

Et pourtant si, vous pouvez faire quelque chose : venir sur Google+, où les interactions avec vos clients seront bien plus nombreuses, et aussi moins coûteuses…

Image

Petite précision : ce système de monétisation n’a pas encore été mis en place dans tous les pays. Ne soyez donc pas étonné si vous ne faites pas les mêmes constats que certaines pages Facebook basées aux USA pour le moment.

26 Commentaires sur cet article

  1. Arkthus

    Je passerai pas sur G+ tout de suite pour la bonne et simple raison que je n’y ai pas le droit de mettre un pseudonyme ni d’avoir deux comptes (techniquement FB non plus mais au final ça pose pas de problème)

    Si en revanche FB fait de mauvais choix et que tout le monde migre, alors j’y passerai.

    Répondre
    • Tu sais, la cohabitation entre G+ et Facebook est tout à fait faisable. Personnellement j’utilise les deux car les deux ont des avantages. Le truc c’est que maintenant FB n’a plus le monopole. Inscrit toi à G+ et vois ce que ça donne. Il ne spamment pas de toute façon, tu n’as rien à perdre.

      Répondre
    • J’ai un pseudonyme, un faux nom en fait, et tu peux très bien utiliser deux comptes, puisque tu peux créer autant de comptes utilisateur que tu souhaites… Passe sur G+ ! ,-)

      Répondre
    • Clement

      Il est desormais possible de creer un compte G+ avec un pseudo.
      Apres pas 2 comptes avec la meme gmail ca c vrai

      Répondre
      • Arkthus

        Bah il y a aussi le fait que je vais beaucoup sur les réseaux sociaux depuis un mobile, et Google+ ne semble pas avoir jugé utile de faire une application Windows Phone, et il n’y a aucune intégration de Google+ au système, du coup ça réduit aussi pas mal l’intérêt, alors que j’ai jamais autant partagé sur FB que depuis que j’ai mon Lumia…

        Répondre
        • Une appli FB ? Je préfère le mettre en favori dans le navigateur de mon smartphone, depuis que j’ai viré l’appli FB j’ai gagné un jour d’autonomie.

          Répondre
  2. Bravo et merci pour ce très bon résumé de la situation, et la diffusion des différentes réactions face à ces nouveaux changements.

    Cela ne fait que confirmer ce que l’on savait depuis un moment : nous ne pouvons décidément pas faire confiance en cette entreprise pour la promotion de notre travail.
    Ceci ajouté à la difficulté de suivre les modifications de l’algorithme de Google ne m’inspire qu’une seule chose : diversifier au maximum mes modes de diffusion, ne surtout pas être trop dépendant d’un outil en particulier.
    Pour un amateur comme moi l’enjeu n’est encore pas trop important, malgré les heures passées pour essayer de faire quelque chose de bien, mais je comprends la lassitude des professionnels essayant de se faire une place sur le web…

    Répondre
  3. Heu si @Arthus, on a la possibilité de mettre des pseudo, de plus si je ne me trompe on peut avoir la possibilité d’avoir plus d’un compte, il suffit tout simplement d’avoir 2 adresse gmail ou se crée une page G+ ^^

    Répondre
    • Oui, on peut utiliser un pseudo, mais ça veille plus que sur FB de ce côté.

      Les règles disent qu’il faut notre vrai nom, et si vous vous faites avoir avec un pseudo, vous recevez un joli message à la connexion disant en gros que vous avez intérêt à vous conformer aux règles ou à voir votre compte suspendu.
      Ce qui ne poserait pas de gros problème en soi si ça ne signifiait pas aussi la suspension de TOUT ce qui utilise un profil Google.

      Je parle en connaissance de cause, j’y ai eu droit.

      Répondre
  4. En tant qu’abonné d’une page, on peut forcer a voir tous les postes !! Il faut juste le savoir. Par exemple pour toi Nikopic, si je vais sur ta pagefan, que je laisse clique sur le bouton « Liked » j’ai séléctionné (en anglais) « Show in nes feed » ce qui aura comme effet de tout voir. Il faut juste le savoir… et en tant qu’admin, poster l’astuce de temps en temps et c’est bon…

    Répondre
    • Sauf que ce que dit George Takei, c’est que ses fans US n’ont plus cette possibilité.
      Il a trouvé l’astuce d’ajouter la page à une liste, et de forcer l’affichage de la liste dans les flux d’info, mais ça demande pas mal de manipulations pour les followers, alors qu’un simple « J’aime » était suffisant…

      Répondre
  5. menager

    « George Takei, ancien acteur de la série culte Star Trek, s’est rendu compte que les fans de sa page n’avait plus la possibilité de voir tous les posts comme auparavant… » Faux
     » seul 16% des utilisateurs ont maintenant accès aux mises à jour des pages dans leur flux Facebook » reFaux

    D’une le pourcentage de personne qui voient ton post dépend d’une quantité non négligeable de chose pris en compte par l’algorithme Facebook (activité, qualité du contenu, nombres de fans, talking about this …) 16% n’est qu’une moyenne, je connais des pages avec 40%.

    De deux ce pourcentage à TOUJOURS existé,
    du coup Facebook n’oblige pas les pages à payer pour être visibles mais laisse le choix aux administrateurs d’augmenter ou non ce pourcentage de visibilité.

    Du coup tout votre argumentaire est ….. bidon.

    Répondre
    • Attendez, vous voyez votre argumentaire ?

      Comment pouvez-vous dire qu’il est faux que George Takei se soit rendu compte que les fans de sa page n’avait plus la possibilité de voir tous ses posts dans leurs flux, puisque c’est le cas ?

      Le chiffre de 16% d’utilisateurs, c’est celui qui est utilisé officiellement par Facebook, je ne le sors pas de mon chapeau !

      Bien sûr qu’il y a des pages à 40%, et c’était le cas de celle de George Takei !
      Ce que je dis, c’est que Facebook a fait baissé l’audience naturelle des Fans Pages pour favoriser son moyen payant de mettre en avant certains posts.
      Comment vous expliquez la baisse de 25% des visites après la mise en place du système par exemple ?

      Vous confondez le taux naturel moyen de visites sur une fan page, et ce qu’impose maintenant Facebook avec son nouveau système dans certain pays.

      Merci de creuser un peu plus avant de prétendre venir me faire la leçon, ou au moins de venir avec des sources 😉

      Répondre
  6. Et un fan de plus pour George Takei ^^

    Et le fait d’être obligé de donner son numéro de téléphone à Facebook ?

    Répondre
    • J’ai eu un message pour ça. Je pense que l’info était erronée, le message propose d’ajouter son n° de mobile mais ne l’impose pas.

      Répondre
  7. Themad

    Google le fait pour les recherches google+ le fera le lendemain qu’il se sera débarrassé de FB. Je vais vous faire de la peine mais attention spoiler sur la vie : rien n’est gratuit!

    Répondre
  8. Ann O'nym

    Moi qui commençais à m’emmerder sur FB. Je crois que ça sera l’occasion de clore mon compte, sans pour autant migrer.

    Répondre
  9. Baronsed

    « Hé les gars on s’aperçoit que fb peut nous posséder à tout moment… et si on allait chez google ? »

    Sérieusement ?!
    Tant qu’à trouver une bonne occasion pour convaincre des tas de gens de partir, autant promouvoir le décentralisé.
    Liberté, toossa…

    Répondre
    • Renkineko

      Comment on fait du décentralisé en terme de réseau social ? Oo

      J’veux dire, je suis pour le P2P tout ça, mais j’ai du mal à visualiser le truc avec un… Bah avec un site en fait, tout simplement. J’ai du mal à voir le concept.

      Puis bon, v’là la population aussi. Si j’veux avoir un réseau social avec juste 1000 utilisateurs dont 98% ne correspondront pas à mes critères, je vais sur un forum quelconque (jeuxvideo.com dans la partie obscure des jeux méconnus, developpez.net tout ça) ou je traine sur IRC.

      C’est pas méchant hein comme commentaire. Je comprends juste pas et j’aimerais connaître des solutions existantes ^^

      Répondre
  10. J’ai bien remarqué ce changement sur mes différentes pages Facebook dont celle de ma société. Et effectivement mon trafic venant de Facebook à complètement chuté je dirais au moins 50%. Franchement la Facebook en font beaucoup trop pour essayé de monétisé tout cela, c’est encore ceux qui n’auront pas de gros budget de communication qui seront encore mis de côté…

    Répondre
  11. J’adore les stats de partage à fin de l’article : Facebook loin devant ! 😛

    C’est la seule raison pour laquelle les marques utilisent Facebook : l’audience… même si l’outils est moins bien, moins « juste » …

    Répondre
  12. Cette mode de l’égocentrisme va finir par s’émousser ou ce déplacer.
    FaceMerde GoogleMerde même combat.

    Répondre
  13. Bill Cane

    Ca fait flipper.
    Bon, après comme toujours, ça va être l’escalade, entre ceux qui se précipiteront sur Twitter (qui suivra d’ailleurs sûrement le même modèle d’ici quelques mois / années)
    Comme d’habitude, je vais la jouer crade : vous avez pas les couilles de faire du tout-payant? Alors je vais user et abuser de tout ce qu’il reste de gratuit sur FaceBook, jusqu’à ce que vous compreniez.

    Répondre
  14. Voilà une nouvelle qui fait froid dans le dos. Cependant, nous pouvons attendre et voir comment vont évoluer les choses. Ils ne sont pas débiles chez FB, si jamais ils s’aperçoivent que ça file en masse chez d’autres concurrents, ils vont faire le nécessaire.

    D’autres part, vous parlez tous de Twitter et de Google+, comme les seules et uniques solution à FB. Dernièrement, une entreprise bien française à lancé son propre réseau social/professionnel destiné à l’ensemble des utilisateurs de la toile. Ce réseau à de l’avenir (déjà des partenariats avec quelques universités, entreprises, etc) et semble prometteur! C’est BuzzleMe!

    Nikopik, si l’envie te dis de faire un article sur BuzzleMe, voilà l’adresse : http://www.buzzle.me

    C’est l’occasion de découvrir de nouveaux horizons!

    Répondre
  15. au moins la moitie des likes facebook de cet article sont des ghost bot .

    Répondre

Laisser un commentaire