Rejoignez les
34721 abonnés

Les fichiers les plus téléchargés sur Hotfile sont… des programmes Open Source

Publié le par Nikopik dans la catégorie Hadopi, Internet

Après Megaupload, c’est au tour du service de partage de fichiers Hotfile d’être en ligne de mire de l’industrie culturelle américaine.

Cette dernière accuse Hotfile de promouvoir le piratage à grande échelle et exige la fermeture du service de partage en ligne. Un procès a été ouvert et la MPAA a engagé un expert affirmant qu’en effet, 90% du contenu disponible sur Hotfile est en infraction avec les lois sur la propriété intellectuelle.

Hotfile a à son tour engagé un expert professeur à l’Université de Duke et, bizarrement, il n’arrive pas du tout aux mêmes conclusions que son cher collègue payé par l’industrie cinématographique américaine ^^

Premièrement, l’expert engagé par Hotfile a démontré pourquoi le rapport commandité par la MPAA n’était pas fiable, qu’il était basé sur des méthodes non-scientifiques pour abonder dans le sens de l’association américaine chargée de défendre les intérêts de l’industrie cinématographique américaine.

Déjà avec un tel constat, la crédibilité des agences qui veulent à tout prix faire tomber les services de partage de fichiers en ligne devrait être bien écornée par ce genre de révélation…

Mais ce n’est pas tout : il est aussi révélé que les fichiers les plus partagés sur Hotfile ne sont pas des DVD-Rip des derniers blockbusters hollywoodiens, mais des programmes Open Source ! Les deux plus populaires étant iReb et SnowBreeze, utilisés pour jailbreaker les iPhone et iPad.

De quoi égratigner un peu plus l’image de pirate que veulent donner les ayant droits aux services de partage de fichiers en ligne.

Et ce n’est pas terminé : les programmes d’affiliation proposés par Hotfile, accusés par la MPAA d’offrir des revenus sont surtout utilisés par des développeurs indépendants de logiciels comme source de revenus supplémentaires…

Pour conclure son argumentation, l’universitaire affirme que « Hotfile fournit un service très important dans l’architecture même d’Internet. Le transfert de fichiers volumineux à travers la toile est difficile. Gmail ne permet pas de transférer des volumes plus importants que 25 Mo par exemple, et la plupart des fournisseurs de messagerie ont des limites de transfert encore plus basses.

Les développeurs de logiciels Open Source indépendants ou des réalisateurs collaborant sur un film libre n’ont pas nécessairement leurs propres serveurs pour partager leurs fichiers. La croissance de la distribution de contenu créatif sur Internet laisse à penser que des services comme Hotfile joue déjà un rôle important, et devrait prendre encore plus de place dans le futur. »

Des arguments ma foi très censés, je me demande ce que les représentants de l’industrie culturelle et d’Hadopi vont avoir à répondre à cela pour justifier leurs demandes de fermeture de Hotfile et des services de partage similaires…

Source



4 réponses à Les fichiers les plus téléchargés sur Hotfile sont… des programmes Open Source

  1. beby

    Ils n’ont jamais besoin de se justifier. Et comme les gouvernements leur lèchent les bottes, ils peuvent tout se permettre.

  2. Freddy Krueger

    bah… on aura qu’à s’envoyer des cd et dvd par la poste… temps de téléchargement du fichier… 3 jours ! ^^

  3. FX

    @Freddy: Le pigeon voyageur, c’est l’avenir!
    http://fr.wikipedia.org/wiki/IP_over_Avian_Carriers

  4. TKG

    Je pense que les deux cotés ont raison. En fait, ça dépend du point de vue. Je ne suis pas contre le fait que la majorité des fichiers soient des fichiers open source, libre … Mais, je pense tout de même que l’espace occupé par les fichiers moins légaux sont plus important.
    Que signifie 90% du contenu ?
    * Si on fait référence à l’espace occupé, je ne vois pas pourquoi la justice interviendrait puisque ça n’engage que l’hébergeur (et éventuellement les FAI).
    * Si on fait référence au nombre de fichiers, il est fort probable que la majorité des fichiers soient des fichiers légaux.

Ajouter un commentaire