Share
Une vulnérabilité chez les opérateurs télécom permet la géolocalisation de n’importe quel numéro de téléphone par n’importe qui

Une vulnérabilité chez les opérateurs télécom permet la géolocalisation de n’importe quel numéro de téléphone par n’importe qui

Il semble que nos téléphones portables soient de plus en plus bavards !

On savait déjà que les opérateurs étaient capables de nous localiser sans problème, mais qu’ils ne le faisaient que sur ordre de la police, par exemple pour surveiller les déplacements d’un suspect.

Mais voilà qu’avec un simple ordinateur et un téléphone portable, il est maintenant possible de géolocaliser n’importe quel numéro de téléphone en exploitant tout simplement des failles qui se trouvent chez les opérateurs télécom !

Et pour obtenir ces informations, nul besoin de la coopération des opérateurs, ni même d’être connecté à leurs réseaux ! Il suffit d’écouter les informations diffusées par les antennes GSM disséminées un peu partout.

Les chercheurs qui ont découvert cette faille ne font qu’appeler le téléphone recherché et ils écoutent ce que les antennes téléphoniques diffusent comme information. Il est ainsi possible de situer le numéro souhaité dans un rayon de 12 kilomètres maximum, ce qui est déjà pas mal avec si peu de matériel et l’impossibilité pour les opérateurs de détecter l’écoute de leur réseau.

Voilà qui risque encore de ne pas favoriser la vie privée de tout un chacun. S’il est aussi facile de repérer un téléphone avec si peu de matériel et que les opérateurs ne peuvent pas détecter les tentatives de géolocalisation, le hacking d’antennes GSM risque d’être une pratique courante durant les prochaines années…

Source

1 commentaire sur cet article

  1. Héhé… Stallman a bien raison de ne pas avoir de portable. J’en ai un mais je le laisse systématiquement chez moi ; je l’utilise comme un fixe (et bon, le fait que je sois chez moi, ce n’est de toute façon pas vraiment privé – et souvent faux donc, ici).
    Pour un cas vraiment important, je peux toujours l’emmener avec moi.

    Répondre

Laisser un commentaire