Rejoignez les
34722 abonnés

Le Ministère de la Culture dément être l’auteur des téléchargements… et s’enfonce !

Publié le par Nikopik dans la catégorie Hadopi, Internet

La réaction officielle de la part du Ministère suite aux accusations de téléchargements illégaux s’est fait attendre, mais un représentant officiel a enfin daigné nous répondre.

Et les arguments employés ne manquent pas de saveur ^^

Suite aux allégations concernant la prétendue utilisation d’adresses IP du Ministère de la Culture et de la Communication à des fins de téléchargement illégal, le Ministère tient à apporter les précisions suivantes.
La direction des systèmes d’information du Ministère veille strictement à l’utilisation qui est faite des ordinateurs de son parc. La configuration de son réseau empêche la connexion à des réseaux de pair à pair, ce qui exclut toute possibilité d’usage de tels réseaux à des fins de téléchargement illégal à partir d’ordinateurs du ministère. Les vérifications internes actuellement en cours confirment ce point.
Le procédé utilisé par le site youhavedownloaded.com ne peut en aucune manière être comparé avec la méthodologie TMG avec laquelle travaille l’HADOPI . Les constatations effectuées par ce procédé ne peuvent donc remettre en cause le processus mis en place par l’HADOPI, en particulier en ce qui concerne la fiabilité des constats établis à partir d’une adresse IP.
En conséquence, l’ensemble de ces allégations apparaît infondé.

Si vous recevez un jour un mail de la part d’Hadopi, vous avez ici un florilège de réponses évasives à fournir pour vous justifier !

Par exemple, pour justifier un éventuel défaut de sécurisation, reprenons les propos du Ministère de la Culture : « La configuration de mon réseau empêche la connexion à des réseaux de pair à pair, ce qui exclut toute possibilité d’usage de tels réseaux à des fins de téléchargement illégal à partir de mon accès Internet. » ^^

Autres détails croustillants : Les vérifications internes actuellement en cours confirment ce point, ce qui signifie que les vérifications ne sont pas terminées mais que le Ministère en a déjà tiré des conclusions… Sachant aussi que cela est tout d’abord jugé impossible par la direction des systèmes d’information du Ministère, mais qu’ils ont quand même vérifié, au cas où l’impossibilité devienne possible. Cohérent n’est-ce pas ?

Le procédé utilisé par le site youhavedownloaded.com ne peut en aucune manière être comparé avec la méthodologie TMG avec laquelle travaille l’HADOPI. Et pourquoi donc je vous prie ? Quelques arguments solides pour venir étayer une telle affirmation et expliquer pourquoi il est impossible qu’un internaute victime d’un défaut de sécurisation de sa ligne ne puisse pas être déclaré fautif par Hadopi ne seraient pas de trop…

Pour résumer : la direction des systèmes d’information du Ministère affirme que leur réseau informatique est inviolable (propos qui risquent de faire rire plus d’un informaticien aguerri), n’explique pas comment des adresses réservées exclusivement à l’usage du Ministère de la Culture se retrouvent liées à des téléchargements illégaux (l’Elysée avait au moins eu l’honnêteté d’affirmer officiellement ce que tout le monde sait déjà : les adresses IP ne sont pas assez fiables pour démontrer avec certitude la culpabilité des internautes), estime que la collecte d’adresses IP par TMG n’a strictement rien à voir avec la collecte d’adresses IP du site YouHaveDownloaded.com, mais n’explique pas pourquoi et ne se justifie pas…

Je persiste donc malgré ce démenti officiel : le système actuellement mis en place par Hadopi et TMG pour traquer les internautes téléchargeurs n’est pas du tout fiable. Nous en avons ici la preuve éclatante, et rien de ce qu’affirme le Ministère ne vient démontrer le contraire.

Et pour terminer cet article, je vous laisse avec une citation reprenant les missions officielles du Ministère de la Culture et de la Communication français : Le ministre de la Culture a pour mission de « rendre accessibles au plus grand nombre les œuvres capitales de l’humanité, et d’abord de la France, au plus grand nombre possible de Français, d’assurer la plus vaste audience à notre patrimoine culturel, et de favoriser la création des œuvres de l’art et de l’esprit qui l’enrichissent ».

Je vous laisse juger de la cohérence entre l’accessibilité au plus grand nombre des oeuvres capitales de l’humanité et la mise en place d’un système de surveillance automatisé et non-fiabilisé des internautes qui partagent de la culture sur Internet.

 



32 réponses à Le Ministère de la Culture dément être l’auteur des téléchargements… et s’enfonce !

  1. Malus

    « méthodologie TMG » = c’est à dire?
    Parce que sinon, ma méthode secrète à moi elle est mieux, hein, c’est évident ! (un argument creux en plus ou en moins… :s)

  2. DaveNull

    Sur les deux derniers paragraphes :
    « Et pour terminer cet article, je vous laisse avec une citation reprenant les missions officielles du Ministère de la Culture et de la Communication français : Le ministre de la Culture a pour mission de « rendre accessibles au plus grand nombre les œuvres capitales de l’humanité, et d’abord de la France, au plus grand nombre possible de Français, d’assurer la plus vaste audience à notre patrimoine culturel, et de favoriser la création des œuvres de l’art et de l’esprit qui l’enrichissent ».

    Je vous laisse juger de la cohérence entre l’accessibilité au plus grand nombre des oeuvres capitales de l’humanité et la mise en place d’un système de surveillance automatisé et non-fiabilisé des internautes qui partagent de la culture sur Internet. »
    Je trouve au contraire que c’est très cohérent, d’être un ministère de la culture et de partager des fichiers en p2p !
    Diffusons au plus grand nombre ! Hébergeons une gigantesque seedbox au ministère !
    (Pour ceux qui n’auraient pas compris, je blague…)

    Sinon, moi aussi j’adore le « Notre système est infaillible » (lulz), et le « ma méthode à moi, elle est mieux, mais je te la montre pas », ce qui équavaut à dire, pour employer une métaphore, « mon programme il fait la même chose, mais l’algo est mieux. Le code source ? Je vais pas te le montrer, quand-même ! »

  3. saidsebti

    En tout cas, votre post m’a bien fait rigoler.

    Mais bon il faut croire que dans ce pays a forte culture administrative on aime beaucoup les lignes maginot.

    A quand des adresses IP de l’Hadopi pris en flagrant délit sur les réseaux p2p?

  4. Pecky

    La question principale qui se pose est : quelle est la différence de traitement pour repérer les téléchargements entre youhavedownloaded.com et TMG? Tout le monde sait que la technique employée pour repérer les téléchargements est de se greffer sur les hashs d’images iso (:o)) et regarder les ips qui passent en seed & leech. Je ne vois pas bien quelle autre méthode TMG utilise. Et c’est bien ça le problème, TMG est une boite noire où personne ne sait réellement comment ils opèrent. Doit-on, à priori, leur faire confiance? A mon sens, non, rien ne permet de s’assurer que TMG n’injecte pas des ips selon leur gré. La seule solution serait de rendre public la « méthodologie TMG », mais on peut attendre… hein

  5. 42

    Je crois qu’un « LOOOL XD MDR HADOPI C TRO D LA BOMBE XDD Y SON TRO FOR C MEC AU GVNMT OF FRANKREICH » s’impose.

  6. Francis

    lol.
    « des internautes qui partagent de la culture sur Internet. »

    c’est sur, les 99/100, de films, musiques (s) qui sont diffusés de nos jours puisque c’est cela qui est derriere tous les maux/mots) sont un terreau fertile pour la matiere grise…

    • Nikopik

      Cela vaut-il mieux que de rester passif devant la télévision où l’on ne choisit pas ce qui est diffusé ?

      • Mayuko Chigasaki

        Oui enfin le monde n’est pas binaire non plus. Critiquer la diffusion par les internets du divertissement marchand n’implique aucunement de faire l’apologie de la télévision.

  7. AntanoF

    Hello Nikopik, je ne te suis plus lorsque tu dis qu’Hadopi empêche les Français d’accéder à la culture. A ma connaissance, les oeuvres « protégées » sont des nanars (ex les bronzés…), de la sous musique (Star Ac & Cie).
    Tout cela met simplement en valeur que les Français n’ont PAS de culture et que sans divertissement gratuit, ils sont perdus.
    On est bien loin de la culture française, R Garonne, Sartr

    • AntanoF

      R Aron, Sartre, Camus, Duras, Molière, Lully … bon il y en a des milliers

      • Toto

        A ben en parlant de Lully et Molière, je me faisait un petit comparatif de deux monarques français, Louis XIV-Sarkozy suite a une illustration dans une émission d’Arte.

        * Louis XIV comme Sarkozy ont tous deux enfoncé la France dans la misère.
        Pour Louis XIV, c’est en dépensant tout l’argent de l’état dans la culture.
        Il a financé le château de Versailles, Molière, Lully, s’est un peu grâce à lui que le ballet avec ses pointes et les rats de l’opéra existent. Bref, il a ruiné momentanément la France, mais aujourd’hui ça lui permet d’avoir beaucoup de prestige et d’attirer les touristes. Ça a aussi eu l’avantage 2 rois après, d’amener le peuple affamé, à la révolution française.

        Sarkozy a préféré faire en sorte que les artistes n’ai plus d’argent (plus du tout d’argent pour les intermittents, pour les centres culturels, pour le financement du cinéma, beaucoup moins d’argent pour l’éducation également etc…) et dépensé beaucoup dans la com et le luxe perso (avions présidentiels, augmentations faramineuses etc…).
        Il est aussi responsable lorsqu’il était ministre du déménagement de l’imprimerie nationale qui contenait des fontes importantes pour l’histoire de l’imprimerie de l’humanité, tout ça perdu…
        Toute ces actions sont entre la risée et la haine autour de la planète, la France, grâce à Sarkozy est vue comme un pays de ringards bling-bling corrompus (c’est ce que j’entends quand je voyage ou que je vois aux actualités à l’étranger).
        Espérons que la ruine qu’il aura provoqué pousse également le peuple à une autre révolution française pour plus de démocratie….

    • Kad

      Hello AntanoF,
      je comprends ton point de vue quand tu dis que tout ce qui est téléchargé par nos chers internautes francais n’est pas le meilleur de la culture.
      Je ne suis pas du genre à télécharger des « nanars », mais est ce que l’on peut tout simplement exclure des oeuvres comme « les bronzés » & cie. simplement parce que ces films ne nous ont pas plus?
      J’ai le regret de t’annoncer que ces films aussi pourris qu’ils soient font partie intégrante de la culture française.
      Les auteurs/artistes que tu cites, bien qu’étant de véritables génies, appartiennent désormais à l’histoire et les oeuvres créées de nos jours sont toutes protégées…
      La question que je me pose est la suivante : Est ce que je peux me considérer cultivé si tout ce que je connais date de 5000 ans avant JC?
      De plus les prix des mp3, blu-ray, DVD, CD, VHS ne sont pas abordables pour tout le monde.
      En sachant que les bénéfices dégagés par les ventes profitent principalement aux producteurs et non aux artistes, je me demande si il n’y a pas moyen de faire baisser un peu les prix.

      Si tu trouves que ce qui est fait de nos jours ne te plaît pas plus que ca, dis toi que le monde ne tourne pas autour de toi et tu verras les choses différemment.

      • AntanoF

        Salut Kad
        c’est quoi pour toi un prix raisonnable pour un mp3. Ensuite, je suis l’inventeur du concept « music éthique » avec un label équitable qui rémunère les artistes à hauteur de 75% des royalties. C’est une aventure qui débute, je perds beaucoup d’argent et de temps car encore une fois les français n’en ont rien à faire de la culture (jazz, classique, musique du monde…).

        • Kad

          Bravo pour ta démarche j’aime ce genre de concept!

          Pour répondre à ta question, le prix que je suis pres à mettre dans un mp3 dépend de la qualité de ce dernier :
          - est ce que l’artiste me plait?
          - est ce que le genre me plait?
          - est ce que j’ai envie d’être gentil avec l’artiste?
          - etc.

          et pour donner une fourchette je peux donner entre 50 cts (mp3 passable) et 1€ (mp3 d’un niveau hors norme).

          J’écoute beaucoup de jazz. Et plus généralement j’écoute de tout. Je ne pense pas être seul dans ce cas.

          Peut être que tu as un problème au niveau du marketing ou de la communication autour de ton concept.

          En tout cas je t’encourage à continuer.

  8. Gabriel

    Avec tout ce que les blogs nous sortent sur l’Hadopi en ce moment, je suis bien content d’être suisse.

    Le téléchargement est illégal, mais il n’y a pas de mesures prises contres les gens qui téléchargent. Et ça c’est le bien

    D’ailleurs, je crois que tu en avais parlé dans un ancien ticket.

    Sinon, pour le système infaillible, c’est bizarre qu’ils aient pas encore déposés de brevet. Ils pourraient se faire plein d’argent pourtant. En tout cas, si ça marche, moi j’achète ;)

    • AoneTil

      @ Gabriel : juste pour information, en France, avant même la Hadopi, le téléchargement illégal était et reste assimilé au délit de contrefaçon (article L335-2 du code de la propriété intellectuelle français). L’autorité administrative Hadopi introduit le « défaut de sécurisation » de sa connexion Internet, et cela d’une manière qu’on jugera mécanique avec un « rythme de croisière » de 10.000 mails d’avertissements par jour…

    • Mayuko Chigasaki

      T’en fais pas, Suisse ou Français, tu seras quand même victime des dégâts directs ou collatéraux de la suite d’Hadopi proposée par nos amis d’outre-Atlantique : le SOPA (Stop On-line Piracy Act)

  9. ludoz

    « La configuration de son réseau empêche la connexion à des réseaux de pair à pair,  »

    C’est vrai, ne pas oublier qu’ils sont protégés par le pare feu d’Open Office !!!

  10. TimCruz

    Je me suis marré quand je l’ai (et t’ai entendu – la classe) entendu ce matin à F. Culture. C’est aussi drôle une fois lu.

    « La configuration de son réseau empêche la connexion à des réseaux de pair à pair, ». Parmis toute, je crois que celle là je vais la garder pour la ressortir un jour. Collector!

    Dis, on est pas pénalement responsable si on s’est pirater son réseau selon la loi Hadopi? L’arroseur arrosé!

  11. Urriel

    la méthode TMG trés différente de la méthode employé par youhavedownloaded.com. c’est peut-être vrai. Vu que depuis quelque temps l’utilisation des DPI nous saute de plus en plus aux yeux, il ne faudrait pas que ce soit ça leur méthode.

    • AoneTil

      C’est bien ce qui me chiffone dans toutes ces histoires (marrante au demeurant) : une sorte d’orchestration comme sait si bien le faire notre « cher » gouvernement afin d’aller vers une Hadopi 3 ou 4 imposant le DPI en France…

      On commence par cette bourde volontaire qu’est Hadopi, on essuie quelques fails comme l’objet de cet article le montre encore, on « s’excuse » et on passe à ce qu’on avait en vue dès le départ mais qu’on ne pouvait pas imposer de suite sans avoir préparé l’opinion publique…

      A méditer…

      • Jean Kulahsassème

        Intéressante réflexion anéfé. Je suis moi aussi certain qu’avec Hadopi, la lopssi 2 et toutes ces lois liberticides vis à vis de nos libertés fondamentales (et avant tout celle de pouvoir s’exprimer librement -mais en respectant la bienséance [pas de calomnies, délations, racisme...]- sans avoir à subir une censure), nos dirigeants ont en tête de nous imposer en france ce qu’ils ont si bien vendu en Libye, Syrie etc….

        Pour moi toutes ces nouvelles lois n’oeuvre que dans un même et unique but, celui de museler tous les médias. Après une presse traditionnelle plus ou moins under control, des médias TV à la botte ne récitant que les dépêches du Palais (ou prenant position pour, quitte à se faire plusieurs condamner pour informations destinées à induire en erreur [TF1... recherchez les mises en garde du CSA]), à l’approche de Mai 2012 il devient urgent de museler ces vils pirates pédophiles de blogueurs ;)

        Nicolas, n’avez-vous jamais envisagez les choses sous cet angle là ? J’en profite pour poser ouvertement cette question à nos amis Korben, Guillaume (Numérama), PCInpact etc.

  12. yan

    Fredo la sodo (de jeunes Thaï) se ridiculise une fois de plus…

    L’incompétance au sommet de l’état donne de l’espoir aux nuls, c’est le seul point positif de cette triste histoire de l’hadopisation des masses « made in pays des droits de l’homme »!

  13. loppsidamental-hadopipidchat

    Moi qui pensais que l’argument imparable, l’ultima ratio probatoire était le mouchard gouvernemental…? Et ne venez pas ma dire que les ministériels parangons de vertu et de civisme ne l’ont pas installé !! (Je pencherais pour ma part pour un oubli dans leur argumentaire, manifestement rédigé par un stagiaire sous-payé et/ou malnutri.)

  14. Devil Fish

    Hadopi aurait pu faire fuhrer dans le troisième reich. C’est lamentable de tombé aussi bas

  15. zac

    « La configuration de mon réseau empêche la connexion à des réseaux de pair à pair, ce qui exclut toute possibilité d’usage de tels réseaux à des fins de téléchargement illégal à partir de mon accès Internet. » ^^

    Ça veut simplement dire que tous les logiciels de peer-to-peer, que ce soit pour des téléchargements légaux ou non, sont bloqués au niveau du pare-feu, comme n’importe quelle entreprise avec une vraie politique de sécurité.

    « Le procédé utilisé par le site youhavedownloaded.com ne peut en aucune manière être comparé avec la méthodologie TMG avec laquelle travaille l’HADOPI. Et pourquoi donc je vous prie ? »

    Peut-être le simple fait que youhavedownloaded.com n’est pas un site sérieux, comme ils l’indiquent eux-mêmes (http://www.youhavedownloaded.com/contacts; « don’t take it seriously ») et que rien ne prouve qu’ils n’aient pas tout simplement ajouté les ips du ministère dans leurs bases de données à la mano.

    Bref, pas de quoi se gausser.

    • Nikopik

      Et puisque les protocoles sont censés être bloqués il est rigoureusement impossible de contourner les blocages ? Je trouve cela légèrement naïf ! Comme tu le dis toi-même, les entreprises utilisent aussi ces politiques de sécurité, ce qui ne veut pas dire qu’elles ne puissent pas être facilement contournables malgré tout.

      Et encore un qui n’a pas pris la peine de faire une recherche sur le site YouHaveDownloaded ^^ Le « Don’t take it seriously » ne signifie pas du tout que le site est une vaste blague, mais qu’il ne s’agit pas d’un concept ayant pour but de traquer les vilains pirates, mais plutôt d’alerter les opinions sur les soucis que peuvent poser les téléchargements au niveau de la vie privée (cf. interview des créateurs sur un site fiable : http://torrentfreak.com/i-know-what-you-downloaded-on-bittorrent-111210/).

      Quand à l’accusation comme quoi les créateurs auraient ajouté des adreses IP au hasard, je la trouve tout simplement risible. Explique nous donc pourquoi tu fais plus confiance au procédé qu’utilise TMG pour Hadopi, sachant qu’il n’a eu de cesse d’avoir été remis en cause depuis sa mise en place ? Allez un dernier lien pour terminer : http://www.humanite.fr/medias/piratage-au-ministere-de-la-culture-486803

  16. Tom

    TMG : http://fr.wikipedia.org/wiki/Trident_Media_Guard_(TMG)

    La méthode est certainement plus approfondie que youhavedl, mais ça ne change rien à l’ironie de la situation, on est d’accord ;)

  17. Mr Xhark

    Je découvre la photo… bravo. Cela résume l’article en un coup d’oeil :)

  18. Yaxakimarch'

    Une illustration magnifique de l’ « excuse de droite » : sèche, impudente, fantasque, ne s’encombrant de rien, surtout pas de la véracité et encore moins de la vérité.

    Merci beacoupo pour ce magnifique « chorceau moisi », Mister ‘Pik !

  19. moa

    Attention surtout de ne pas télécharger illégalement du Stone et Charden …

Ajouter un commentaire